Le théâtre de marionnettes de Sofia avec un spectacle pour bébés

9
Scene de "Timm Thaler, le garçon qui vendit son rire au diable", 2014
Photo: Le théâtre de marionnettes de Sofia

Le 27 mars c’est la Journée mondiale du théâtre. En Bulgarie ce furent les foyers de lecture, ou encore maisons de la culture qui accueillirent sur leur scène les premiers spectacles en l’honneur de Melpomène. Ces institutions avaient pour vocation de faire rayonner les événements de la vie culturelle et spirituelle de l’époque, le milieu du 19e siècle.

Le 15 août 1856, dans la ville de Choumen en Bulgarie du Nord-Est voit le jour le premier spectacle, la comédie « Mihal Michkoed ». La pièce est l’œuvre de l’instituteur Sava Dobroplodni qui s’improvise dramaturge et relate l’éternel drame de l’amour non partagé et les quiproquos et autres mésaventures d’un vieux garçon amoureux d’une belle jeune fille qui n’en veut rien savoir.

Ecole pour lapins, 1959Dobri Voynikov est considéré comme le père fondateur de l’art théâtral et il est aussi le premier metteur en scène bulgare. Jusqu’à la fin du 19e siècle sa pièce « La civilisation mal comprise» était la meilleure comédie de l’époque et elle a été le plus souvent jouée sur les scènes du pays. Le drame « Ivanko l’assassin du tzar Assen » est un autre spectacle particulièrement aimé des fervents admirateurs de la tragédie que nous devons à la plume talentueuse de Vassil Droumev. Mais l’année de naissance du théâtre professionnel bulgare est 1904 avec les débuts de la troupe « Salza i smiakh » qui prend par la suite le nom de Théâtre national bulgare.

En cette journée mondiale du théâtre nous braquons les projecteurs sur le théâtre des marionnettes de la ville de Sofia. Il est fondé en 1946 par l’actrice Mara Penkova qui en assure le financement par ses propres moyens. Depuis lors, sur sa scène ont été joués plus de 300 spectacles. Chaque saison la troupe met en scène 6 nouveaux spectacles – pour les enfants, bien évidemment, mais aussi pour les adultes et organise aussi des spectacles pour des familles entières.

Est-il difficile de mettre en scène des pièces bulgares contemporaines ? A cette question répond le directeur du théâtre des marionnettes Kiriakos Arguiropoulos:

„En effet, il est difficile d’écrire pour un théâtre de marionnettes car il a des caractéristiques qui lui sont propres. Et en plus, tout ce qui est couché sur le papier n’est pas toujours approprié pour la scène. Bien entendu nous encourageons les auteurs à écrire des pièces pour le théâtre de marionnettes et chaque année nous organisons des concours.”

Il y a quelques dizaines d’années nos acteurs se produisaient sur des scènes à ciel ouvert. Ils jouaient des spectacles aux sujets riches, variés et instructifs dans des localités qui n’avaient pas de théâtre de marionnettes. Or ces dernières années nos spectacles sont représentés pour la plupart sur la scène de Sofia, car il est difficile de jouer à ciel ouvert. C’est pour cette raison que le Théâtre de marionnettes de Sofia a choisi de s’adresser à son plus jeune public:

„ Nous avons fait une pièce pour bébés, un âge où il est difficile pour ces petits d’entrer en contact avec le monde alentour, avec leurs parents voilà pourquoi nous les avons invités à venir nous rendre visite au théâtre. Le plus dur dans ce projet c’est de travailler avec des enfants qui ne maîtrisent pas encore le langage et qui découvrent pour la première fois les mots „maman” et „papa”. Maintenant le troisième mot qu’ils apprendront sera le mot „théâtre”, - dit dans un grand sourire Kiriakos Arguiropoulos. – A mon sens c’est une super idée et nous continuerons à promouvoir ce projet destiné aux enfants ayant entre 1 et 3 ans.”

Le spectacle „Chanson pour bébé” est un spectacle didactique: les marionnettistes expliquent à l’aide des poupées ce qui est correct et ce qui ne l’est pas, ce qui est „oui”, et ce qui est „non”. Et les enfants réagissent, ils entrent en contact, se dressent mains tendues, touchent les poupées, s’amusent avec les jouets, explorent les objets sur la scène, participent au déroulement de l’histoire. 

Et  le directeur du théâtre qu’est- ce qu’il a appris apprend de la communication avec les enfants ?

„La pureté, sans doute. Mais aussi la spontanéité, la sincérité, le cœur sur la main parce que les enfants sont porteurs de ces qualités. Ils réagissent au quart de tour si quelque chose n’arrive pas à capter leur attention. Mais s’ils ne suivent des yeux ce qui se passe sur scène alors là cela veut dire qu’ils n’approuvent pas et cela se voit. Il se lève, marche dans la salle et s’il s’ennuie alors là carrément il ouvre la porte et s’en va à la différence de nous adultes qui par décence et respect continuons à fixer la scène d’un regard morne. Bref, communiquer avec les enfants est enrichissant, c’est un processus à double sens.”

Je leur souhaite aussi d’être en excellente santé et d’aimer trois choses plus que tout: apprendre, faire du sport et ouvrir leur cœur à l’art” – s’est adressé aux admirateurs de l’art des marionnettes petits et grands, le directeur du théâtre des marionnettes Kiriakos Arguiropoulos.

Version française : Roumiana Markova 
Crédit photos : Le théâtre de marionnettes de Sofia


Галерия

Tous les articles

Une publication académique étudie les fresques religieuses de la première moitié du 19e siècle

La publication académique « Corps des peintures murales de la première moitié du 19e siècle en Bulgarie » se penche sur les décorations murales pendant l’âge prémoderne. Cette publication est le résultat de recherches scientifiques du..

Publié le 15/12/18 à 08:00

„Reflets des Rhodopes“, un documentaire qui lève le voile sur l'énigmatique montagne d’Orphée…

Les amoureux de paysages bulgares pourront visionner très prochainement un film documentaire au titre évocateur « Reflets des Rhodopes ». Un voyage émouvant à la découverte des mythes et légendes associés aux Rhodopes orientaux, riches..

Publié le 11/12/18 à 12:31

La Bibliothèque nationale „Saint Cyrille et Saint Méthode“ marque ses 140 ans

2018 a été placée sous le signe du 140 e anniversaire de la Bibliothèque nationale « Saint Cyrille et Saint Méthode », une institution phare qui méritait de se retrouver dans le feu des projecteurs, surtout la semaine dernière, lorsque deux..

Publié le 10/12/18 à 12:48