Les “ Résonances bulgares“ d’Elisabeth Calmes

Photo: Blagorodna Guéorguiéva

Tous les ans, au mois de mai le Palais National de la Culture accueille le Salon des Arts. L’événement fait le bonheur de quelque 80 000 admirateurs de la musique, de la danse et des arts visuels. Elisabeth Calmes, une peintre française est venue à Sofia pour la XXIème édition du Salon des Arts. Née à Luxembourg, elle vit à Paris et vient en Bulgarie pour la première fois en 2013 avec la chorale Canta Lex, dirigée par le compositeur bulgare Tzvetan Dobrev. A l’époque elle chante  « Vozkressi » (Ressuscite) une de ses compositions à Kazanlak, la ville natale du musicien, et c’est le coup de foudre pour Elisabeth Calmes. Cette rencontre avec la musique bulgare est un tournant dans sa vie. Elle tombe sous le charme des paysages, des villages pittoresques, des monastères, des traditions. Revenue en France, elle se consacre avec le langage de son art à faire revivre les sujets bulgares qui l’ont irrémédiablement marquée et en fait tout un cycle de toiles. En avril dernier, à la galerie de Plovdiv „Via Artis – Kroum Tantchev“ elle a présenté son exposition „Résonances bulgares“.

Elisabeth Calmes et Tzvetan Dobrev

Elisabeth Calmes à la veille du vernissage de son exposition de Sofia:

Actuellement Elisabeth Calmes expose à la Galerie Rankin Nolan à Houston, au Texas. Elle est fière que le premier tableau qu’on lui a acheté est un paysage de Bulgarie, qui fait désormais partie d’une collection outre Atlantique.

Снимка

Tzvetan Dobrev lui est venu spécialement pour le Salon des Arts accompagné d’un groupe de choristes des quatre chorales mixtes qu’il dirige à Paris. Le concert porte un titre évocateur « Résonances bulgares à Paris ». Il y a 27 ans Tzvetan Dobrev quitte la Bulgarie. A l’époque, il était un compositeur connu de musique d’avant-garde. Installé à Paris, il se consacre à la composition de musique bulgare. Qu’est-ce qui a fait venir Tzvetan Dobrev au Salon des Arts de Sofia:

„Il y a trois ans, j’ai amené 120 choristes français et nous avons chanté un peu partout en Bulgarie. Pendant cette tournée une des choristes, Elisabeth Calmes, artiste française connue est tombée sous le charme des beautés de la Bulgarie et elle les a recréés en 76 toiles dont un grand nombre sont parties hors de France. Son exposition „Variations sur un thème bulgare“ a été un incroyable succès à Paris. Je voulais que l’exposition soit présentée aussi à Sofia pour que le public bulgare puisse ressentir cet esprit de fête. Avec les choristes que j’ai amenés et qui font partie des chorales que je dirige à Paris nous avons mis au point un prоgramme de six chansons bulgares et six chansons françaises. Mes choristes sont de grands admirateurs de la musique bulgare, mais je dois dire que cela représente pour moi 27 années de travail. Le folklore bulgare est difficile à intégrer et il m’a fallu trouver le chemin pour les amener à de nouveaux paramètres esthétiques ce qui demande beaucoup de temps. Je peux me féliciter que les gens autour de moi, cela fait dans les 5 - 6 mille anciens élèves mais aussi actuels et choristes se sont pris à aimer ce style, qui à vrai dire leur est étranger“, – dit Tzvetan Dobrev.

Le musicien se souvient avec émotion des années passées à la Radio Nationale Bulgare et à ses dires elles sont les meilleures années au plan professionnel.

Crédit photos : Blagorodna Guéorguiéva et Archives personnelles Elisabeth Calmes


Tous les articles

Trois peintres bulgares d’une même famille présentent leurs œuvres dans la Maison du Mexique à Plovdiv

Sous la devise “Ensemble de nouveau », la Maison mexicaine des arts graphiques dans la vieille ville de Plovdiv attire les visiteurs avec les œuvres de Krassimir et Maria Slabakov et leur fils Stefan. C’est la première exposition commune à..

Publié le 17/08/19 à 08:25

Des tableaux excentriques de peintres britanniques s’invitent au "Palais" de Sofia

Du 8 août au 8 septembre, la Galerie nationale des Beaux-Arts /le Palais/ fait la part belle aux peintres britanniques John Kiki et Darren Barker, le premier étant plus connu au Royaume-Uni mais aussi dans les galeries du monde. Né en 1943,..

Publié le 11/08/19 à 09:00

Tourner un film sur smartphone, c’est possible !

Le « Huawei Smartphone Film Festival » a place l’accent sur les possibilités de tourner un court-métrage grâce à son smartphone. Le premier prix a été remporté par « L’Heure de l’Amour », d’une durée de 10 mn. Le scénario est signé Ludmila..

Publié le 10/08/19 à 08:25