Ataka n'a pas pu faire passer son projet réclamant la reconnaissance d'un "génocide des Bulgares sous l'Empire ottoman"

Volen Sidérov, Ataka
Photo: архив

Une fois de plus, les députés d'Ataka n'ont pas réussi à inscrire à l'ordre du jour le débat sur leur proposition de loi qui "condamne le génocide perpétué à l'égard des Bulgares sous l'Empire ottoman (1396-1913)". La session à ce sujet a été reconduite pour une autre date. A la proposition du député DOST Lufti Mestan, 86 députés ont voté "contre" l'inscription de ce débat dans l'ordre du jour, 50 „pour“ et 7 se sont abstenus. Les nationalistes d'Ataka définissent le "génocide contre les Bulgares" comme "la destruction physique, la tuerie de masse d'un grand nombre de Bulgares, ainsi que la conversion à une autre religion et l'assimilation à une autre identité ethnique par la force." 

Tous les articles

Les syndicats: "La main d’œuvre étrangère ne doit pas conduire à un dumping sur le marché de l’emploi"

L’économie grise et la pénurie de main d’œuvre sont les deux principaux problèmes pour la croissance économique, estiment les leaders des syndicats et du business. Le chef de la Confédération des syndicats indépendants Plamen Dimitrov a déclaré que..

Publié le 20/10/17 à 17:32

Visite d’une délégation hongroise à l’occasion de la Journée de l’amitié bulgaro-hongroise

Il y a un an les parlements bulgare et hongrois adoptaient la proposition de la communauté bulgare en Hongrie de proclamer le 19 octobre Journée de l’amitié entre les deux pays. A cette occasion une délégation hongroise est en visite en Bulgarie...

Publié le 20/10/17 à 17:24

Urii Chterk: La riposte au trafic d’êtres humains est une priorité de la présidence bulgare de l’UE

Le vice-ministre des Affaires étrangères Urii Chterk a inauguré un forum international d’experts consacré à internet et le trafic d’êtres humains organisé par la Commission nationale de lutte avec le trafic d’êtres humains avec la complicité de..

Publié le 20/10/17 à 15:48