„Playtime“ – le nouvel album de Yordan Vladev

Photo: jordanvladev.webs.com



Yordan Vladev est un musicien qui joue de plusieurs instruments. Plus encore, il est non seulement un excellent interprète mais aussi un narrateur de contes en musique. La preuve, son nouvel album „Playtime“ dans lequel le compositeur a inclus huit pièces.

« Le style des pièces de cet album est assez éclectique : funk, rythmes irréguliers mais le jazz prédomine. Toutes les compositions sans exception sont mon œuvre. Pour „Playtime“ j’ai fait appel à des amis et collègues musiciens. Moi, personnellement je suis au piano, à la guitare et à la basse. Mon épouse Tania Nikleva joue de la flûte. J’ai invité aussi un excellent pianiste, un autre ami est aux percussions et le bassiste est un merveilleux musicien italien, Daniele Febbo. Cet album est le résultat d’un travail de trois années, un rêve devenu réalité – faire un album avec des musiques instrumentales plus précisément avec ces pièces. » 

« Je travaille surtout pour le cinéma, le théâtre et je fais aussi de la musique pour enfants. L’important c’est que j’ai réussi enfin à trouver le temps pour Playtime qui a été présenté en première au Palais National de la Culture à la fin de l’année passée. Nous avons été invités à présenter cet album dans divers festivals et j’en suis très heureux. »

Yordan Vladev a rappelé que c’est son dixième ou son onzième album d’auteur. Pour lui ce n’est pas le nombre des albums qui compte, mais le message qu’il délivre au public. Le compositeur de Playtime dévoile les genres dans lesquels ont été composés ses précédents projets:

« Le premier album était intégralement composé de chansons pour enfants dont j’étais l’auteur. Ensuite il y a eu un deuxième album en collaboration avec des enfants, qui ont donné leurs idées pour les musiques et les paroles. Après j’ai réalisé des projets pour le cinéma et des spectacles, certains ont énormément compté pour moi. »

Compositeur, interprète et arrangeur, Yordan Vladev est connu aussi comme professeur : avec son épouse il ont créé le centre de musique Art Libitum.

« C’était un autre rêve fou que j’avais et que nous avons réalisé il y a sept ans. Notre objectif était de faire partager l’art de la musique au plus grand nombre possible de gens. Avec mes collègues nous enseignons toute la pléiade d’instruments : piano, guitare, flûte, percussions, rock et jazz. Nous enseignons aussi la direction, l’orchestration musicale, nous formons des opérateurs du son, des arrangeurs etc. Toutes ces spécialités sont très demandées. »

Version française Roumiana Markova  


print Imprimer
Tous les articles

Les "Solistes de Sofia" présentent INOUBLIABLE

Je ne vois aucune raison de « tourner le dos » à la création nationale bulgare, le public doit avoir la possibilité d’apprécier des œuvres bulgares. Et il ne s’agit pas d’un slogan, de ceux qui sont diffusés en masse dans les médias !   Tel..

Publié le 27/03/17 à 10:58

20e edition du Festival ppIANISSIMO

Les amateurs de musique classique attendent avec impatience l’inauguration du Festival international de piano ppIANISSIMO, fondé par la professeure Stella Dimitrova Maystorova, sa directrice artistique jusqu’en 2016, lorsque elle passe la..

Publié le 23/03/17 à 11:51

Les chœurs de la Radio ont soufflé leurs 57 bougies…

Le 21 mars, les chœurs des enfants de la Radio nationale bulgare ont célébré par un grand concert de printemps leur 57 e anniversaire. Fondé en 1961, par l’inoubliable Christo Nédyalkov, c’est une formation emblématique qui a fait le..

Publié le 22/03/17 à 11:08