Le Grand Salon du Chocolat de Sofia

Photo: BGNES

Cette année encore, les organisateurs de l’événement ont transformé une des salles d’Inter Expo Centre en un féerique royaume du chocolat. L’histoire de cette gourmandise à laquelle il est pratiquement impossible de résister commence il y a 1500 ans. Au Salon sont venus des fabricants bulgares et étrangers, passés maîtres dans la fabrication du chocolat sous toutes les formes et dans tous les états, qui se déclinent sous des parfums et des arômes traditionnels mais aussi inédits et parfois même assez invraisemblables.

Снимка

Ani Dimitrova de l’équipe qui a organisé l’événement en dit plus :

« Cette année nous accueillons la 3e édition de ce Salon et à notre grande joie il est beaucoup plus représentatif que les précédents : les exposants sont plus nombreux - 70, les stands et la gamme des produits également. Une véritable explosion de parfums et de goûts de cette douceur qui fait rêver: du chocolat au romarin, au vin, au poivre blanc et noir, aux agrumes, à l’avocat, à la fraise, à la bière, aux pignons de pin, du thé de cacao, du chocolat bio et brut, des gâteaux artisanaux et industriels, des muffins et autres biscuits, barres et douceurs chocolatés. Un des points forts du Salon 2017 - les tableaux de l’artiste peintre Dari Dontchéva qui crée des œuvres d’art à la technique inédite – à la peinture à l’huile et au chocolat. Il y a aussi des bijoux en chocolat, qui aussi superbes qu’ils soient ne sont pas portables, parce qu’ils ramollissent et peuvent fondre même au contact de la peau, mais ils sont vraiment merveilleux. »

Снимка

Les visiteurs ont pu voir comment on fait tempérer le chocolat, comment on fabrique du chocolat artisanal. Le grand favori du Salon, le maître chocolatier Radi Stambolov a dévoilé les secrets de la fabrication de cette gourmandise qui nous fait craquer et a fait une démonstration en confectionnant du chocolat « galactique » à l’azote liquide à 196 degrés C.

Le cacao est utile pour le corps grâce à son effet régénérant. C’est pourquoi il est présent dans les cures SPA. Et en plus il apporte aussi une sensation de plénitude à l’âme.

Au Salon du chocolat il y avait Rouslan Guéorguiev, un Bulgare de Bessarabie, manager régional de Roshen, une entreprise ukrainienne de confiserie et de chocolat. Il nous apprend que Roshen est un des plus gros producteurs de confiserie du monde avec ses 350 produits. Les Bulgares, poursuit Rouslan Gueorguiev aiment bien les bonbons en vrac – fourrés et aux parfums divers.

Снимка

Une autre entreprise de confiserie, bulgare, elle, emploie plus de 250 personnes et elle est numéro N°1 du pays dans la fabrication de mini cakes moelleux fourrés, de génoises et de croissants. Elle exporte vers l’Europe, l’Afrique et le Moyen Orient.

Une chose à retenir: les Bulgares ont un faible pour le chocolat et ils ne s’en privent pas dans l’espoir de faire grimper le taux d’endorphines, ces hormones de la joie pour le plus grand  bonheur des chocolatiers et autres confiseurs - donc tout le monde est content, c’est l’effet du principe gagnant - gagnant.

СнимкаСнимка








Version française Roumiana Markova

Photos: BGNES et Blagorodna Guéorguieva


print Imprimer
Tous les articles

Les étrangers qui ont choisi le bulgare comme langue de coeur

Selon les chiffres de l’Institut de langue bulgare de l’Académie des Sciences 15 millions de personnes à travers le monde parlent notre langue. A l’occasion de la Fête des lettres bulgares et de la culture slave nous nous sommes intéressés à..

Publié le 25/05/17 à 10:54

Le petit village des Seydol est fier de son école peu conventionnelle

Etre un novateur avec des idées hors du commun est plutôt un défaut qu'un avantage en Bulgarie, surtout s’il s’agit du système figé de l’éducation nationale. Dans les grandes villes les innovations viennent le plus souvent de l’extérieur sous la..

Publié le 23/05/17 à 12:17

Sur les traces de Christo Botev…

Le 2 juin, la Bulgarie rend hommage à Christo Botev, poète et révolutionnaire de talent, un des grands noms dans l’histoire de la Bulgarie dont la contribution est essentielle pour les guerres de libération du joug ottoman. L’histoire nous..

Publié le 22/05/17 à 12:56