Regard sur le passé avec l’exposition “Sofia à l’aube de la liberté”

Par:
Photo: Musée d’histoire de Sofia

A quoi ressemblait le centre-ville de Sofia, quelle a été la vie quotidienne de ses habitants et comment se sentaient-ils après la Libération ? Une exposition « Sofia à l’aube de la liberté » organisée par le Musée d’histoire de la capitale et consacrée au 139e anniversaire de la Libération de la Bulgarie nous donne les réponses à ces questions. Les visiteurs peuvent admirer les œuvres de l’artiste autrichien Joseph Oberbauer avec ses 22 tableaux présentés par l’exposition. Il a été un fonctionnaire au cadastre de Sofia. Il a fait des études d’ingénieur et des Beaux-arts en Autriche. Oberbauer arrive en Bulgarie pour faire une carrière après l’échec qu’il essuie dans ses études dans sa patrie. Mariana Marinova, responsable des activités scientifiques et visuelles du Musée nous donne des détails sur cette exposition.

Снимка

„Ces tableaux nous présentent une Sofia qui n’existe plus depuis longtemps. On peut y voir les habits typiques de cette époque. Dans les paysages il y a des sites qui ont disparu comme par exemple la Tour à l’horloge, la rue des Orfèvres, l’auberge de Slivnitsa. Tous ces sites retournent à la vie grâce aux paysages de Joseph Oberbauer “.

Plusieurs des sites qu’on voit sur les tableaux d’Oberbauer peuvent même aujourd’hui être reconnus. Tout cela représente des informations importantes sur le passé de Sofia, conservé dans les tableaux d’Oberbauer. L’exposition attire l’intérêt et la curiosité de la jeune génération car elle souhaite connaître l’histoire de sa ville. C’est pour cette raison qu’il serait intéressant de connaître les futurs projets du Musée et s’il envisage de présenter des tableaux du passé et des photos d’aujourd’hui.

Снимка

„Nous avions une telle idée mais le temps dont nous disposions a été très court et limité. Pour faire tout cela il faut des préparatifs qui prennent du temps en termes de sélection des tableaux et en termes de compétences photographiques. Un projet de ce genre mériterait non seulement une exposition, mais aussi un album, un catalogue. Un tel projet est inscrit sur la liste de nos priorités “.

L’exposition sera ouverte jusqu’à la fin du mois de mars. Elle est accompagnée de quelques objets particulièrement précieux du point de vue historique, le samovar et l’épée de Panayot Hitov, notamment. Ils lui ont été offerts par le commandement russe pour sa participation et sa bravoure lors de la guerre russo-turque. Les visiteurs peuvent aussi voir des objets manufacturés et vendus par des orfèvres de Sofia.

Снимка

Version française: Vladimir Sabev 

Photos: Musée d’histoire de Sofia
Tous les articles

“La poésie s’invite dans le métro”, ouvrir grand notre esprit aux mots

La poésie a-t-elle sa place dans le métro, ruche bourdonnante de mille voix ? Affirmatif ! Depuis trois ans l’Institut culturel polonais en tandem avec Litteratouren Vestnik (Journal littéraire) s’emploient à nous immerger ne serait-ce que le..

Publié le 21/04/18 à 08:35

Elissavéta Bagriana ou l’éternel féminin

Cette année nous commémorons le 125e anniversaire de la naissance de la grande poétesse bulgare Elissavéta Bagriana /née le 29.04.1893/. A cette occasion la Bibliothèque de la Ville de Sofia accueille l’exposition „Moi – Bagriana” dans le cadre..

Publié le 18/04/18 à 13:47

Sofia, capitale mondiale des œuvres à base de papier…

A l’occasion du Congrès mondial de l’Association des artistes produisant des œuvres à base de papier /IAPMA/ à Sofia, le Palais national de la Culture organise deux expositions dans le cadre du 8 e SOFIA PAPER ART FEST 2018...

Publié le 15/04/18 à 11:25