Comment l’art de photographier l’invisible peut aider à moderniser un immeuble

Photographier l’invisible avec sa caméra  et rénover de cette manière un bâtiment est quelque chose qui relève de l’imaginaire. Et pourtant, la vérité est que nous entrons dans le champ du possible, incarné par les sciences sérieuses et la photographie professionnelle. La possibilité de jeter un regard sur l’invisible nous est proposée par des scolaires du Lycée de maths à Sofia. Ils ont organisé une exposition caritative montrant leurs propres astrophotographies. Les moyens financiers collectés serviront à la rénovation de l’Observatoire astronomique de Sofia, où rien n’a été fait pendant des années.

СнимкаLe maître de conférences Evgueni Ovtcharov, chef de la chaire Astronomie  de la Faculté de Physique de l’Université de Sofia a expliqué que la direction de l’université fait des efforts de trouver de l’argent pour des travaux urgents, en puisant dans ses propres réserves. Des étudiants, des doctorants et des volontaires sont également disponibles. L’observatoire de Sofia est le plus vieux de la péninsule des Balkans avec une histoire longue de 120 ans, souligne Ovtcharov avant de poursuivre:

C’est un monument de la culture depuis 1976. Nous l’utilisons pour notre formation et pour la promotion de l’astronomie. L’Observatoire est très bien situé au centre du parc de Boris. Les gens, d’autre part, sont curieux d’apprendre davantage sur l’astronomie et nous essayons de donner des réponses aux questions qu’ils nous posent.

Les scolaires du Lycée de maths à Sofia se souviennent que l’idée de l’exposition leur appartient :

СнимкаNous voulions aider le bâtiment et nous avions Théodore Alexiev qui a un talent incroyable en matière d’astrophotographie, dit Raya Dimitrova - une lycéenne et un des organisateurs de l’exposition.

Beaucoup de visiteurs de l’exposition ont été surpris par le fait que les objets sur les photos sont bien réels, ajoute-t-elle. Il y a eu même des visiteurs qui estimaient qu’on a utilisé des technologies numériques et des logiciels spéciaux, souligne-t-elle. Ils ont été fortement impressionnés et plusieurs des visiteurs ont demandé d’acheter des photos. 

СнимкаLe lycéen Theodore Alexiev au Lycée de maths nous parle des surprises agréables qu’offre l’astrophotographie. Il est un des principaux organisateurs et participants à l’exposition et ceux qui le connaissent au lycée estiment qu’il a un talent incroyable dans ce domaine. Teodore affirme que les plus grands obstacles dans cette sorte de photographie sont au niveau des longues heures passées à attendre pour obtenir une belle photo. Et d’évoquer:

СнимкаNous sommes restés avec Gancho (Gancho Ganchev - Doctorant au bateau « astronomie », qui est l'un des participants à l'exposition)6 heures dans la neige, la glace et le froid pour faire quelques photos. Mais il y a également pas mal de bonnes surprises. En 2013 nous avons été les témoins de l’explosion d’une nouvelle étoile. Je l’ai observée au télescope. Plus tard j’ai pu prendre mon appareil photo et faire des photos d’une comète. C’est justement cette photo qu’on peut voir à l’exposition.

Faire de l’astrophotographie est un destin de l’avis de Theodore. Quant à nous, nous restons face à la question de connaître la sensation que procure la Voie lactée sur le toit de sa maison et de comprendre qu’on a toujours appartenu à ces innombrables étoiles.

Version française : Vladimir Sabev

Photos: mises à disposition par les organisateurs
print Imprimer
Tous les articles
Zdravko Yontchev (au centre) avec son groupe ethno-new-age

Zdravko Yontchev : Le yoga n’est pas une fuite de la réalité mais le fait de l’accepter et la partager

Cette année nous marquons pour la 3 e fois la Journée internationale du yoga, suivant la résolution de l’ONU votée fin 2014 à la demande du Président indien Modi. Durant la semaine suivant le 21 juin des dizaines d’écoles de yoga se sont mobilisées..

Publié le 25/06/17 à 10:08
Les habitants de Trun ont préféré le développement du tourisme et de l'agriculture écologique aux retombées économiques supposées de l’exploitation d’une mine d’or.

Les referendums à Trun et à Stara Zagora, révélateurs du fort potentiel de la démocratie consultative

Pendant que le parlement menait des discussions sur le scrutin majoritaire et si oui ou non il est adapté à la situation bulgare, dans deux villes du pays les citoyens ont participé à un référendum local. C’est un événement, car la Bulgarie n’a pas..

Publié le 23/06/17 à 14:13

Un Atelier de fabrication 3D introduit des méthodes d’apprentissage innovantes

Deltcho Deltchev est architecte au cabinet d’architecture « Transformateur ». Il y a 5 ans, avec des collègues de l’Université d’architecture et bâtiment à Sofia il crée un Laboratoire de design urbain. Au sein de cette structure, a été..

Publié le 19/06/17 à 14:14