Traditions et Innovations vont main dans la main

En parlant de programmes scolaires efficaces, on ne pourra éviter les débats entre les adeptes des méthodes traditionnelles et ceux qui se prononcent en faveur des nouveautés qui permettent de présenter le savoir de manière attractive et qui ne nécessitent pas beaucoup d’efforts de la part des étudiants. Il existe cependant des endroits où les traditions de plus d’un siècle cohabitent très bien avec des innovations en matière d’éducation. Un tel exemple nous offre le Lycée professionnel de la filière bois « Sava Mladénov » dans la ville de Teteven.

Снимка

Nous avons rencontré son proviseur, Zoya Pétrova :

Le lycée aouvert ses portes en 1909 et au début c’était une école de charpentiers et de menuisiers avec 12 lycéens qui suivaient une formation de 6 mois pour apprendre les secrets des boiseries, de la fabrication de chaises ou bien comment travailler avec un tour de bois. En trois ans, la formation est approfondie dans les détails pour durer trois ans. De nouvelles filières sont ouvertes – la tapisserie, le bâtiment, les charrettes et attelages, la tonnellerie, etc. évoque l’ingénieur Zoya Petrova :

Actuellement nous avons plus de 300 lycéens qui suivent une formation en sylviculture et domaines de chasse assortis de cours de langue anglaise, une filière sur l’abattage du bois, une autre pour l’ameublement et la sculpture sur bois. L’année prochaine sera donné le départ à une autre filière pour l’aménagement des parcs et des espaces verts.

Снимка

L’école est très bien équipée. Elle dispose d’un dortoir pour les pensionnaires, la cantine est reliée par un corridor spécial à ce dortoir pour le confort des scolaires. En ce qui concerne l’éducation, elle utilise une combinaison entre pratiques traditionnelles et les technologies modernes. Ceci permet aux scolaires de connaître les techniques utilisées par les anciens maîtres tout en étant parfaitement capables de se servir des derniers gadgets électroniques et numériques dans la filière du bois. Ceux qui font des études consacrées à la protection de l’environnement ont souvent des cours dans la nature dans une salle de classes en plein air dans la forêt. Les étudiants du lycée assistent souvent à des conférences où ils peuvent présenter leurs propres gadgets électroniques mis au point par eux-mêmes.

Снимка

Yordan Hristov, classe de 12e, nous donne des détails :

Nous avons assisté à la 6e conférence nationale des jeunes, organisée par l’Université de sylviculture à Sofia et nous avons présenté quelques inventions que nous avons faites et nous avons été invités à travailler ensemble avec cette université.

Selon le professeur de géographie et d’histoire au lycée « Adrian Chichmanov, il est très passionnant d’enseigner à des jeunes gens aussi intéressés par la nature, les métiers et les arts:

Il est très intéressant de travailler avec des jeunes comme ceux-là car ils ont de nombreux intérêts et différentes occupations. Cela nous incite, nous, les enseignants, à travailler avec encore plus de zèle.

Снимка

Le lycée de Teteven travaille sur des programmes bulgares et étrangers. Depuis 2007 il applique le programme « Leonard De Vinci », à l’heure actuelle il applique Erasmus+. Dans le cadre de ces programmes chaque année 15 scolaires font des travaux pratiques en dehors de la Bulgarie – en Pologne, en Tchéquie, en France, explique la lycéenne Alexandra Hristova en poursuivant:

Moi j’ai participé en février 2016 au Festival de l’Ordre des artisans menuisiers et charpentiers dans la ville de Musons en France. Avant de partir nous avons suivi une formation linguistique, culturelle et professionnelle. A notre retour nous avons obtenu un certificat européen du Centre de développement des ressources humaines. Nous avons travaillé là-bas pour de vrai avec des machines et des techniques modernes ce qui nous a été très utile.

Снимка

Version française: Vladimir Sabev

Photos: archives personnelles
print Imprimer
Tous les articles

Le speed dating à la bulgare : moins de speed et plus de contacts humains!

La capacité d’aller à la rencontre des autres de manière spontanée et sans se forcer n’est pas donnée à tout le monde. C’est pourtant une grande source de joie et nous voilà rechargé de la fameuse hormone du bonheur. Christian Guéorgiev et Lubomir..

Publié le 27/04/17 à 15:04

L’alpinisme bulgare : les premiers pas et les conquêtes d’après

L’alpinisme dans le monde a 230 ans d’histoire. Le premier club d’alpinisme est fondé à Londres en 1857. Son équivalent bulgare est plus jeune de 34 années. Malgré cela, il a une place de choix dans le pays, de l’avis du maître de conférence..

Publié le 27/04/17 à 10:32

Le centre équestre de Victoria Dantchéva accueille les enfants à besoins spéciaux

Victoria Dantchéva n’a que 29 ans mais elle a déjà trois diplômes universitaires de trois pays. Pourtant, la plupart du temps on la trouve dans son centre équestre de Plovdiv dont le développement est devenu sa mission. Il y a deux ans elle a..

Publié le 26/04/17 à 14:32