Vous cherchez du travail ? Tapez KOALAJOB !

Photo: archives personnelles
Nous avons le plaisir de recevoir Alexandre KOLOW, un jeune Français qui a voulu faire un atout de ses lointaines origines bulgares. Depuis quelques semaines, il a lancé Koalajob, une plate-forme de recrutement dont le but est de faire venir des talents étrangers en Bulgarie pour combler le manque de main d'œuvre locale dans certains secteurs, mais aussi de contribuer à convaincre les Bulgares de l'étranger de rentrer en Bulgarie pour favoriser l'internationalisation du pays et lui donner la place qu'il mérite sur la scène internationale. Koalajob est certes une plateforme de recrutement, mais son objectif est aussi de rendre visible des offres à véritables perspectives de carrière (et pas de simples jobs en call-centers) à l'étranger, car ces offres sont trop souvent "invisibles" de l'étranger et que l’équipe de recruteurs veille à l’installation et à l’intégration des étrangers qui ont trouvé un travail en Bulgarie. Car l’expérience montre qu'une expatriation est un grand changement, un vrai bouleversement, et que se voir faciliter les démarches pour s'installer et se créer un réseau pèse indéniablement dans la prise de décision. Ecoutez l’entretien d’Alexandre Kolow avec Sonia Vasséva :



print Imprimer
Tous les articles

Les puits d’eau ont fait l’histoire de Nikola Kozlévo

Le manque d’eau de la plaine de Dobroudja en Bulgarie du Nord-Est, la sécheresse proverbiale de cette région était longtemps un frein à son développement. Les voyageurs qui traversaient les forêts denses de la vaste plaine étaient fortement..

Publié le 28/04/17 à 12:22

Kaléidoscope des Balkans

L’APCE a reconduit le monitoring sur la Turquie L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a voté pour le rétablissement du monitoring sur la situation en Turquie. Il avait été suspendu en 2004. 113 députés ont..

Publié le 28/04/17 à 11:35

Le speed dating à la bulgare : moins de speed et plus de contacts humains!

La capacité d’aller à la rencontre des autres de manière spontanée et sans se forcer n’est pas donnée à tout le monde. C’est pourtant une grande source de joie et nous voilà rechargé de la fameuse hormone du bonheur. Christian Guéorgiev et Lubomir..

Publié le 27/04/17 à 15:04