Nelly Andréeva et Nikolay Péev misent sur la musique ethno

Photo: archives personnelles



Chanter les mélodies des Rhodopes sous l’accompagnement d’une guitare est une approche plutôt atypique de la musique traditionnelle. Or le tandem assez insolite de la chanteuse Nelly Andréeva et du guitariste Nikolay Péev est une vraie réussite, surtout au sein des jeunes mélomanes. Cette fois encore le nouvel album „Jazzta -Prasta“, crée la  surprise avec les improvisations audacieuses et le son moderne des chansons traditionnelles et des pièces d’auteur – les paroles et les musiques sont de Nikolay Péev. Une musique empreinte d’intimité feutrée, de résonance  douce et aérienne, c’est la recherche des jeunes musiciens dans leur volonté d’innover la tradition. 

Nelly Andréeva est un nom emblématique du chant rhodopéen. Elle a dans ses bagages des enregistrements à la radio nationale, elle a été soliste de l’ensemble folklorique culte qui porte le nom de son fondateur et directeur artistique de longues années durant, le grand Filip Koutev qui s’est produit sur les plus grandes scènes du monde.  Sa voix a résonné sous les ors du Royal Albert Hall et du Barbican Center à Londres, au Kennedy Center à Washington, au Symphony Hall d’Osaka au Japon,  à la Salle de l’UNESCO à Paris, la liste est longue.  La chanson „Petite jeune fille“, qu’elle a écrite en collaboration avec Guéorgui  Guénov a littéralement fait le tour du monde ; elle fait partie de la musique du film „Colibri“ avec Jason Statham.  Une chaîne de TV japonais lui consacre un film de deux heures et inclut la chanson dans leur rubrique  des stars mondiales. La chanteuse n’arrête pas de chercher de nouvelles formules pour attirer les jeunes chanteurs bulgares au chant traditionnel.

Le groupe vocal „Noucha“ est son dernier projet qu’elle gère avec brio en collaboration avec Nikolay Péev, musicien professionnel sorti du Conservatoire National de Musique qui joue de la guitare classique. Ils collaborent depuis 2014 et dès la sortie de leur premier album „ Unique“, ils gagnent le cœur des mélomanes et font la tournée des clubs de musique live avec un succès jamais démenti. Leur nouveau projet „Jazzta Prasta“ augure le même accueil.

« Le projet est le résultat de sérieux efforts tout au long des années. L’album est une image du meilleur de nous deux, et de Nikolay et de moi-même – dit Nelly Andréeva et Nikolay Péev poursuit:

« Dans toutes les pièces nous recherchions  la précision et la justesse, la mesure pour ressentir le plaisir de notre travail. Nous avons emprunté le titre à un conte populaire. Le titre est en référence au personnage de Jazzta -Prasta, une fille impulsive et qui jamais ne mène à bien ce qu’elle a entrepris, mais toujours elle fonçe droit dans le mur sans réfléchir, la tête la première. C’est pourquoi dans le langage parlé, quand on dit que quelque chose est „Jazzta – Prasta“  ça veut dire qu’elle a été faite à la va vite, sans réfléchir aux conséquences. Notre message à nous est tout autre : conscients de leur imperfection les hommes doivent faire de leur mieux pour se rattraper et trouver la place à laquelle ils aspirent. Et quand ils se retournent en arrière, ils ne doivent pas regretter leurs pertes et leurs ratages mais poursuivre sans relâche leurs idées et faire ce dont ils ont envie. »

Version française Roumiana Markova 


print Imprimer
Tous les articles

Еt c'est parti pour les Semaines Musicales de Sofia !

Du 22 mai au 10 juillet, les mélomanes de Sofia auront l’immense privilège et le grand bonheur de vivre et revivre la merveilleuse aventure du Festival International "Semaines Musicales de Sofia". L’agenda de cette 48e édition est..

Publié le 23/05/17 à 10:42

Zornitza Ilarionova entre les concours et la scène

Ce 20 mai la salle „Balgaria“ accueille l’orchestre de la radio   Classik FM qui interprétera les „Quatre Saisons“ d’Antonio Vivaldi  et les Estaciones Porteñas d’Astor Piazzola. La musique de Piazzola, transcrite pour violon et..

Publié le 20/05/17 à 09:15

Concert-hommage à Pétar Arnaoudov

Le collier de cristal , telle est la plus haute distinction de l’Union des artistes danseurs et musiciens, qui vient d’être décernée à titre posthume au violoniste et pédagogue Pétar Arnaoudov, qui a été pendant de longues années à la..

Publié le 11/05/17 à 14:27