Gabrovo organise le Festival du Bonheur

Photo: www.6fest.gabrovo.net

/„6fest“ est un Festival International dе l’Art Urbain et du Bonheur qui s’inscrit dans la tradition des fêtes de l’Humour et de la Satire, emblématiques de Gabrovo. Mieux encore, il confère une dimension nouvelle à la ville, il en fait un espace ouvert à l’art urbain sous toutes ses facettes : carnaval, cirque, essai /

Du 19 au 21 mai ce week end du joli mois de mai, une effervescence festive s’appropriera les rues et les places de Gabrovo. Acrobates, statueя vivantes, feux, jongleurs perchés sur des échasses, personnages de carnaval feront de la ville un royaume du rire et de l’art. Le „6fest“, autrement dit le Festival International de l’art urbain et du bonheur se tiendra dans cette ville au cœur du pays pour la premièrefois. L’événement, est organisé par le Comité Public Vassil Levski et l’écrivain et journaliste Momtchil Tzonev. De cette collaboration est née le premier jeu en ligne sur Gabrovo, l’encyclopédie en ligne Gabrovowiki,  sur le modèle de Wikipédia ainsi que la vidéo „Gabrovo la ville bonheur“. « Le bonheur est le trait d’union entre l’art et les espaces urbains ouverts à tous, sinon il est inconcevable – affirme Momtchil Tzonev - cette évidence lui a sauté aux yeux sur le tournage du clip. Et il ajoute que la Bulgarie est un des pays les plus mal lotis dans ce sens, d’après les statistiques. Et c’est à partir de là qu’est née l’idée du festival. Les membres du Comité décident d’organiser cette fête dans le cadre du traditionnel Festival de Gabrovo le 20 mai sous le slogan „ Pleurer de rire“. Le carnaval est  quelque part un emblème de Gabrovo dit encore Momtchil Tzonev:

« Les mascarades sont connues dans notre ville dès le 19e siècle, auxquelles succèdent plus tard les carnavals pour en arriver au Carnaval que nous connaissons de nos jours et qui date des années 60 du siècle dernier. Quoi qu’il en soit, pour les Gabroviens le mois de mai est par tradition le mois du rire, mais aussi celui de la fête de la ville. Le festival et le carnaval coïncident pour le plus grand bonheur des touristes. »

Le coup d’envoi du festival sera donné le 19 au soir avec un spectacle de mimes sur l’esplanade de la Maison de l’Humour et de la Satire. Le lendemain s’ouvrira la Biennale de l’Humour et  de la Satire et c’est le grand jour parce que c’est le jour du traditionnel Carnaval de Gabrovo. Au programme - atelier de carnaval, statue vivante, gags, rires et plaisanteries, spectacle de cirque, défile, concert et show de lumières. Les artistes viennent de Bulgarie, de Belgique, d’Espagne, d’Uruguay et de Grèce » – poursuit Momtchil Tzonev:

« Les numéros de cirque et autres acrobaties précéderont le défilé qui partira à 18 heures et sera suivi d’un concert. Le point culminant de la fête sera à minuit avec le spectacle de lumières du „ Cirque de La Luline“. Le 3D mapping show sur la façade de la Mairie sera le point d’orgue de la 2e journée.

« Les enfants seront à l’honneur avec l’atelier de cirque prévu pour le 21 mai. La cour du Musée Interactif de l’Industrie sera le décor de l’atelier du „Cirque de La Luline“. Le théâtre du Feu et des Ombres „Fireter“, une troupe bulgare montrera un spectacle avec un magicien qui fait la cuisine avec de la musique. Le soir le public se régalera d’un impressionnant show de feu – les artistes revêtus de costumes spéciaux et montés sur des échasses évolueront dans les flammes. »

Les organisateurs du „ 6fest“ ont l’idée de tourner un court métrage pendant le festival, une espèce de publicité pour l’édition suivante. Ainsi ils voudraient communiquer leur idée du bonheur, qui s’incarnerait dans les acrobates, le théâtre de feu, les statues vivantes, ce lien entre le bonheur, l’art urbain, les espaces ouverts et accueillants de leur ville.

Version française Roumiana Markova 



print Imprimer
Tous les articles

Autour d’un repas partagé et avec beaucoup d’amour pour les personnes âgées vivant dans la pauvreté

Aider son prochain ne demande pas toujours beaucoup d’efforts. Il suffit de s’ouvrir à l’autre, avec toute son âme et de faire le premier pas. C’est ce que Dévora et David ont compris, depuis qu’ils se sont engagés à offrir des repas de..

Publié le 20/07/17 à 13:51
 Tanya Mihaylova.- directrice de l’Institut diplomatique

Fête professionnelle des diplomates bulgares

Le 19 juillet 1879 le Prince Alexandre Ier Battenberg nomme les premiers diplomates de la Bulgarie après sa libération de la domination ottomane. Il s’agit de Dragan Tsankov, Evlogui Gueorguiev et Dimitar Kirovich. 120 ans plus tard la ministre..

Publié le 19/07/17 à 11:38

L’Occident n’a toujours pas réussi à percer le secret du yaourt bulgare…

Faire du bon yaourt, c’est comme élever un bel enfant. Le processus est plus que délicat , tel est l’avis de l’ingénieur Maria Stéfanova-Kondratenko, qui nous pose tout de suite une colle : « Savez-vous quelle est la différence entre le..

Publié le 18/07/17 à 13:29