Un bol de fraîcheur dans l’intimité des grottes du Balkan de Vratza …

Connu comme le lieu de la mort tragique du grand poète et révolutionnaire bulgare Christo Botev, le Balkan de Vratsa suscite la curiosité par ses nombreux sites pittoresques, abrités par de denses forets de hêtres séculaires, habitat naturel d’espèces végétales rares, dont les versants rejoignent les contreforts Ouest de la Stara planina. Depuis l’arrivée du printemps et jusqu’aux premiers jours de l’été, cette partie du Balkan attire de nombreux amoureux de la nature qui, après avoir escaladé les sentiers abrupts de la montagne, plongent leur regard dans la vallée pour contempler les beautés de la Bulgarie. Et même si la grimpette n’est pas à la portée de tous, les paysages captivants et la cueillette des fraises des bois font vite oublier la sueur de l’effort. Et lorsque les envolées du mercure rendent la chaleur estivale difficile à supporter, quoi de mieux que de se réfugier dans l’ombre d’un noyer ou dans la fraîcheur d’une grotte naturellement climatisée ? …

Снимка

Il existe sur le territoire du parc naturel « Balkan de Vratza » plus de 500 grottes et gouffres, nous explique notre guide Youlian Tananov. – Cette profusion est due au caractère karstique de la montagne, constituée de roches sédimentaires et calcaires datant de différentes époques géologiques. Cette superposition de strates est particulièrement visible dans la région de la gare Lakatnik, où l’on distingue les différentes couches et sédiments accumulés des époques révolues. Le Balkan de Vratza  est surtout connu pour son emblématique grotte Lédénika /le Glacier/, considérée à juste titre comme la perle du parc naturel. Une grotte riche en stalactites, stalagmites et stalactons. Pendant l’hiver, la température dans les deux premières galeries descend jusqu’à -15°C - -16°C et l’eau qui ruisselle du plafond se mue en de jolies figures de glace, qui ont, au demeurant, donné le nom de la grotte. 

Снимка

La grotte Lédénika est longue de 300 m environ et compte dix galeries. Avant son inauguration officielle en 1961 lorsqu’elle ouvre aux visiteurs, les bergers de la région y conservaient au frais leur yaourt de brebis. En 1962, la grotte est proclamée site naturel d’exception, dont la magnificence fait galoper l’imagination humaine, alimentée par les nombreuses formes insolites que l’eau a transformées en glace. Ainsi, vous vous retrouverez face au Crocodile, à la Tête du Géant, au Faucon, à la Maison de la sorcière Yaga. La première galerie qui fait figure d’antichambre attire les regards par son immense colonne de glace, d’un diamètre de près de 21 m. Viennent ensuite la Petite galerie, qui par un couloir conduit le visiteur dans la Salle de concert, animée par des fragments de musique très courts à cause du taux d’humidité très élevé. Vient ensuite la « Salle blanche »  où se trouvent la Langue de la belle-mère, La femme du géant, l’Eléphant, La jeune fille au bain, pour en arriver au magnétique Septième ciel, nom donné au point le plus haut de la grotte qui n’est accessible que par les touristes très aguerris…

Снимка

Dans la région de Gorno Ozirovo se trouve une des cavernes les plus profondes de Bulgarie, qui ressemble à un précipice, Barkite 14, poursuit son récit Youlian Tananov. – Le dénivelé de l’entrée jusqu’au point le plus profond est de 354 m. C’est une grotte difficile d’accès qui semble n’être réservée qu’aux spéléologues expérimentés. Je voudrais attirer votre attention sur une autre grotte, qui est une des plus longues en Bulgarie, la Temnata dupka /trou sombre en bulgare/, située non loin de la gare Lakatnik. Tous ceux qui veulent éprouver des émotions extrêmes peuvent engager un guide à l’Office du Tourisme du Parc naturel Balkan de Vratsa.

Снимка

Justement, tous les spéléologues de Sofia font leurs armes dans la grotte Temnata dupka. La formation a lieu dans ses galeries longues de 2750 m, situées sur 4 étages. Une rivière coule au plus bas de la grotte, dont les eaux ont creusé des galeries doubles, des lacs et autres chutes d’eau.

Снимка

Le Balkan de Vratza est aussi connu pour sa grotte Zmeyova dupka /le trou du Dragon en bulgare/- dit encore Youlian Tananov. – Il s‘agit d’une caverne de 70 m avec deux lacs au fond. Une fois de plus, la nature y a mis les formes en façonnant des nénuphars. Une autre grotte, Dyadova dupka /le trou de Grand-père/ se trouve sur le site de Tchélopek, près du monastère de Tchérépich. C’est une grotte de dendrites, ces figures sphériques formées de petits cristaux, que l’eau jaillissante riche en carbonate de calcium propulse sous forme de grappes à la surface des roches, et qui méritent le détour… 

Снимка

Récit : Sonia Vasséva

Photos: Darina Grigorova, Parc Lédénika et archives

Tous les articles

La Bulgarie et la Turquie feront ensemble la promotion de leurs traditions

Dans différentes villes bulgares se tiendront des journées de la culture qui présenteront au public les traditions turques. La Turquie pour sa part organisera des journées des traditions bulgares dans différentes villes du pays. Cette initiative..

Publié le 11/11/17 à 12:15

La Corée du Nord à travers le regard d’un Bulgare

La Corée du Nord est l’un des pays les plus repliés sur lui même au monde. Il n’est guère possible tout simplement de s’y rendre car devant répondre à de nombreuses exigences. Une condition sine qua non est de ne pas être journaliste ni..

Publié le 21/10/17 à 08:00
Nikolina Anguélkova en visite d'une des plages sur la côte bulgare de la mer Noire

Les opérateurs touristiques demandent la démission de Nikolina Anguélkova

Après que, les derniers jours de septembre, l’Institut d’analyses et d’évaluations dans le domaine du tourisme a constaté que la saison touristique avait été très réussie et que d’ici la fin de l’année en cours une croissance du nombre des..

Publié le 08/10/17 à 09:20