Banque Mondiale : Si vous envisagez de faire du business en Bulgarie, installez-vous à Varna !

Photo: archives

La Bulgarie est modérément séduisante et hospitalière pour le business, révèle l’analyse de la Banque mondiale “Doing Business in the EU, 2107: Bulgaria, Hungary, Romania” des conditions pour faire du business dans ces trois pays. L’analyse de la banque tient compte des conditions pour les affaires dans 6 villes bulgares – Bourgas, Pleven, Plovdiv, Roussé, Sofia et Varna. Les performances des différentes villes sont évaluées à l’aide de 5 indices spécifiques – les conditions pour démarrer un business, le temps nécessaire pour obtenir un permis de construire, le raccordement au réseau électrique national, l’inscription du business au registre du commerce et l’application et le respect des contrats signés. Selon le rapport de la Banque mondiale aucune des villes prospectées ne fait le poids face sur l'ensemble des 5 critères.

Les auteurs du rapport soulignent tout de même que si son étude annuelle mondiale avait pris en compte les performances de Varna au lieu de celles de la capitale Sofia, la Bulgarie aurait été classée 57e et non pas 82e dans le monde.

En effet, la dernière étude de la Banque mondiale révèle en fait combien favorables et encourageantes sont les conditions bureaucratiques et administrative pour faire du business à un endroit précis. Malgré la grande centralisation administrative dans le pays, cette analyse démontre qu’en pratique les règles et réglementations obligatoires partout dans le pays ne sont pas appliquées de la même manière et que les autorités locales ont aussi leur mot à dire.

Varna a toujours été un facteur économique de poids dans le pays d’autant plus que c’est la troisième plus grande ville de Bulgarie. Varna est non seulement la capitale maritime bulgare du point de vue du tourisme et la multitude de stations de vacances autour d’elle qui attirent des centaines de milliers de touristes qui font des dépenses en alimentant de cette manière les recettes municipales. Varna dispose d’un très grand port et des chantiers navals. Varna a son propre aéroport international, elle est reliée par des voies ferrées tous azimuts, le réseau routier est également excellent dans toutes les directions. Signalons un autre facteur très important. Même au temps du communisme le plus sombre, Varna était une ville ouverte sur le monde et ses habitants sont depuis longtemps habitués aux pratiques et exigences de l’économie de marché. Bien sûr, Varna n’est pas le colosse économique Sofia fournissant plus de 30% du PIB national. Mais elle est suffisamment loin de l’administration nationale ce qui lui permet d’être plus souple par rapport aux conditions pour faire du business – les différents permis, certificats, attestations, brevets, etc., tous indispensables pour chaque compagnie souhaitant opérer de manière légale. La prochaine, selon le gouvernement, numérisation de masse des prestations administratives dans tout le pays, tout les rendra moins chères et plus accessibles. C’est du moins ce que promet le vice-premier ministre Tomislav Donchev qui tient beaucoup à la numérisation et à la décentralisation.

En fait, Sofia est en retard au niveau de la majorité des critères de la Banque mondiale par rapport aux plus petites villes en termes de prestations administratives. Ceci est également valable pour Bucarest et Budapest ce qui témoigne que les capitales administratives qui sont censées diriger tout et partout n’offrent pas bien souvent le meilleur soutien bureaucratique au business. Tomislav Donchev avoue dans ce contexte que l’administration dans la capitale est bien plus nombreuse que nécessaire et que cela la rend inefficace..

L’analyse de la Banque mondiale pourrait amener à la conclusion qu’il vaudrait mieux pour faire du business s’installer dans des villes telle que Varna où les conditions sont plus favorables pour faire des affaires. N’oublions pas qu’en plus de l’hospitalité des autorités locales on pourra bénéficier de la proximité des plages et stations de vacances. Faire du business sur la côte avec tous les divertissements disponibles – voilà un cocktail à haute dose de valeur ajoutée.

 


Tous les articles

Yavor Alexiev : L’impôt à taux unique fonctionne sans aucun raté !

Dans une interview à la Radio nationale, l’économiste Yavor Alexiev a déclaré que depuis quelques années, on observe une croissance de 8 à 10% du salaire moyen en Bulgarie, ce qui donne l’impression que la Bulgarie rattrape progressivement le niveau de..

Publié le 18/09/17 à 12:43
Siganture du Traité de bonvoisinage entre Boyko Borissov et Zoran Zaev

Nouvelles perspectives de coopération économique entre la Bulgarie et la Macédoine

Cette semaine un nouveau champ de partenariat s’est ouvert entre la Bulgarie et la Macédoine et c’est une bonne nouvelle. Cela confirme le processus de rapprochement entre les deux pays, depuis la signature du Traité de coopération et bon-voisinage cet..

Publié le 18/09/17 à 12:34

Les enseignes de la grande distribution font la part belle aux producteurs locaux

Bonne nouvelle pour ceux qui ont longtemps pensé que les enseignes de la grande distribution /essentiellement étrangères/ en Bulgarie ne proposent que des pêches plates d’Italie, des melons de Cavaillon ou des figues de Barbarie du..

Publié le 11/09/17 à 11:58