La tournée balkanique d’Ekatérina Zahariéva décuple les attentes et les espoirs des pays de la région

La tournée balkanique d'Ekatérina Zahariéva a débuté par des entretiens avec son homologue serbe Ivica Dacic
Photo: BGNES

La ministre des Affaires étrangères de la Bulgarie, Ekatérina Zahariéva a entamé depuis la mi-juillet une tournée balkanique qui l’a menée successivement en Serbie, Bosnie-Herzégovine, Albanie et Macédoine. Prochainement, elle se rendra au Monténégro, et à chaque fois elle a voulu exposer les priorités de la prochaine présidence bulgare du Conseil européen qui commence le 1er janvier 2018, tout en prenant note des attentes de chacun des pays visités.

A Belgrade, elle a étudié avec son homologue serbe, Ivica Dacic les possibilités d’accélérer les négociations sur l’acquis communautaire pour rapprocher la Serbie de son entrée dans l’Union européenne. Ekatérina Zahariéva s’est également entretenue avec le président Alexandre Vucic qu’elle a invité au conseil informel des ministres de l’Union européenne « GIMNICH », qui se tiendra pendant la présidence bulgare.

A Tirana, le ministre albanais des Affaires étrangères Ditmir Bushati a exprimé l’espoir qu’en sa qualité de présidente du Conseil européen à partir de 2018, la Bulgarie favorisera le rapprochement de l’Albanie de l’Union européenne.

Des attentes dans ce sens ont également été formulées en Macédoine, avec laquelle la Bulgarie a enfin signé un traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération. Une condition sine qua non pour que Sofia soutienne la perspective européenne de la Macédoine, qui d’après la ministre bulgare des Affaires étrangères pourrait dès l’année prochaine ouvrir les négociations avec l’Union européenne.

A la fin de la semaine dernière, à Sarajevo, le ministre des Affaires étrangères de la Bosnie-Herzégovine Igor Crnadak a souhaité que son pays accède, lors de la présidence bulgare de l’Union européenne, au statut de pays-candidat. Ce qui sera possible sous réserve d’une volonté politique évidente de mettre en œuvre les réformes nécessaires.

La tournée balkanique d’Ekatérina Zahariéva devrait se poursuivre au Monténégro, mais dès à présent, le ministre des Affaires européennes du pays, Alexandre Pejovic a déclaré que son pays fondait de nombreux espoirs sur la présidence bulgare du Conseil européen, et notamment pour fixer un calendrier de l’élargissement de l’Union européenne aux pays des Balkans.

En conclusion, nous pouvons dire que la tournée balkanique de la ministre des Affaires étrangères dans les Balkans a été chargée d’espoirs, tout en mettant en valeur les différences constatées entre les pays de la région qui ne progressent pas à la même vitesse et avec les mêmes résultats sur leur route vers l’Union européenne. Telle la Serbie, qui a entamé ses négociations en 2015 et qui espère les finaliser d’ici 2019, ou encore la Bosnie-Herzégovine qui est en attente du statut de candidat à l’Union européenne. Sinon, la Commission européenne soutient par principe l’élargissement de l’UE aux pays des Balkans occidentaux, mais elle attend que de vastes réformes soient déployées dans les pays concernés. Quoi qu’il en soit, Sofia fera de son mieux, surtout quand on sait que la Bulgarie est le premier pays issu de la péninsule balkanique après la Grèce, qui présidera le Conseil européen, ce qui lui donne des droits mais aussi encore plus d’obligations…


Version française: Sonia Vasséva


Tous les articles

Des effets de la nouvelle stratégie européenne pour les Balkans Occidentaux sur la présidence bulgare

Hier, l’UE a rendu publique sa stratégie d’élargissement concernant les Balkans Occidentaux, qui non seulement confirme mais aussi situe dans le temps les perspectives européennes des six pays voisins de la Bulgarie. En cas d’avancées..

Publié le 07/02/18 à 15:34

Erhard Busek : "L’avenir de l’Europe lui échappe !"

A Sofia s’est tenue la première rencontre d’experts de l’agenda de la Présidence bulgare du Conseil de l’UE se rapportant à la région du Danube. « La stratégie de l’UE pour la région du Danube" engagée en 2011 est relativement peu connue bien..

Publié le 06/02/18 à 14:00

Elżbieta Bieńkowska: „Les nouvelles aptitudes et la reconversion sont d’une grande importance pour l’avenir européen“

« Notre plus grand objectif à la Commission européenne consiste à établir un rapport étroit entre les politiques régionales et l’industrie », a déclaré Elżbieta Bieńkowska, commissaire en charge du marché intérieur, de l’industrie, de..

Publié le 05/02/18 à 14:11