Les enseignes de la grande distribution font la part belle aux producteurs locaux

Photo: archives

Bonne nouvelle pour ceux qui ont longtemps pensé que les enseignes de la grande distribution /essentiellement étrangères/ en Bulgarie ne proposent que des pêches plates d’Italie, des melons de Cavaillon ou des figues de Barbarie du Mexique… Sans parler des pommes de terre d'Egypte et des échalotes des Pays-Bas. D’après une récente étude de l’Institut de l’économie de marché, il semblerait que pas moins de 60% des fruits et légumes proposés dans les super et hypermarchés en Bulgarie proviennent des vergers et potagers de producteurs bulgares ! Et il ne s’agit pas que de fruits et légumes, contrairement à l’avis de certains qui estiment encore /vieux cliché !/ que la grande distribution boude les producteurs locaux préférant les étiquettes étrangères…

Ainsi, les auteurs de l’étude brisent le mythe de la saturation volontaire des enseignes de la grande distribution /essentiellement allemandes et autrichiennes /de produits fabriqués à l’étranger. Si l’on consulte les statistiques des hyper marchés, opérant en Bulgarie, les références bulgares proposées en grandes surfaces prendraient entre 60 et 70% du volume total des produits. Une vérité qui, selon le quotidien SEGA, fait voler en éclat tous les arguments populistes qui crient à l’imposition de quotas de produits Made in Bulgaria, auxquels doivent être astreints les super et hypermarchés.

Toujours d’après cette étude de l’Institut de l’économie de marché, loin d’étouffer la production locale, les chaînes commerciales font des investissements dans les produits fabriqués en Bulgarie, grâce à leurs campagnes de promotion qui mettent en valeur les produits-phares de certaines régions, ce qui est une garantie du rachat quasi-total de leur production…

Autre a priori qui a été brisé, celui de voir les enseignes de la grande distribution asphyxier les petits commerces de proximité et détruire des emplois. Relayant les données d’EUROSTAT pour 2015, l’étude indique que dans le secteur du commerce de détail, à peine 43 sociétés ont un personnel de plus de 250 employés. Il est certes vrai, que la grande distribution tient plus de 40% du commerce de détail, mais ce n’est pas au détriment des petits épiciers de quartier dont le chiffre d’affaires reste stable depuis 2012 – autour de 2.2 milliards d’euros. Et si l’on observe certaines fluctuations, ces dernières sont dues au changement d’habitudes et de consommation des clients, respectivement du revenu dont ils disposent pour faire leurs courses. Pour ce qui est de la soi-disant destruction d’emplois, les chiffres montrent que dans la période 2005-2015, les employés dans le secteur du commerce de détail ont augmenté de 12% environ, les chaînes des grands magasins restant les plus attractives évidemment, à cause des salaires plus élevés et autres avantages sociaux offerts à leur personnel. En 2015, le salaire moyen brut dans les grandes enseignes a été de 500 euros par mois, soit deux fois plus élevé que celui dans les petits commerces de proximité.

Pour résumer et surtout pour rétablir la vérité, nous pouvons dire que la diversification du commerce moderne a une incidence positive sur le choix des consommateurs. En fonction de la surface qu’elles occupent, les enseignes de la grande distribution proposent facilement entre 2 000 et 20 000 références bulgares et étrangères, ce qui est impensable pour les petits commerces de quartier. Leurs méthodes certification de la qualité de leurs produits sont vérifiées et mises à l’épreuve chaque jour. Bref, tous les goûts sont dans la nature et chacun choisit son magasin. Mais une chose est sûre – les enseignes de la grande distribution ne font qu’élargir et diversifier le marché en Bulgarie…

Récit : Sonia Vasséva



Tous les articles

La Bulgarie, quatrième dans l’UE pour les recettes en provenance d’émigrés

Au cours des 15 dernières années, un million de Bulgares sont partis travailler à l’étranger, a déclaré le ministre du Travail et de la Politique sociale Bisser Petkov, cité par le quotidien Standart . En 2016 ces derniers ont viré à des parents et..

Publié le 21/11/17 à 11:44

Défis face aux milieux d’affaires à la veille de la Présidence bulgare de l’UE

A Sofia s’est tenu un Forum national sur le thème des « Défis et possibilités   devant les milieux d’affaires lors de la Présidence bulgare du Conseil de l’Union européenne ». L’hôte de la manifestation est l’Association d’assistance aux..

Publié le 17/11/17 à 13:47

ABS: Le projet de deuxième centrale nucléaire bulgare est faisable mais à certaines conditions

Est-ce qu’il y aura en Bulgarie une deuxième centrale nucléaire? Voila une question qui n’a toujours pas reçu une réponse claire et ferme plus de 30 ans déjà. Hier les chercheurs de la respectable Académie bulgare des sciences (ABS) ont essayé..

Publié le 17/11/17 à 11:31