„MUSIC FOR TWO“

Photo: archives personnelles
Music for two“, tel est l’intitulé du nouveau projet de deux violonistes de talent , la Bulgare Kréména Nikolova et le Russe, Anton Martinov, qui se sont produits dans le Grand Auditorium de la Radio nationale bulgare. Nous avons rencontré Kréména Nikolova qui est revenue sur ses débuts dans sa carrière de violoniste :

Je suis née dans la ville de Sliven, mais j’ai étudié à l’Ecole de musique de Bourgas, avant d’être admise au Conservatoire de Musique « Pancho Vladiguérov » de Sofia. Depuis 5 ans, je vis en Italie, et je suis en train d’organiser mon propre festival dont la 4e édition se déroulera à Venise. Je suis heureuse de pouvoir jouer depuis quelques années en duo avec le musicien virtuose qu’est Anton Martinov. Un violoniste russe qui a plus d’une corde à son arc, car il joue aussi du piano, tout en étant compositeur et chef d’orchestre. C’est ainsi qu’est venue l’idée de notre projet commun Musicfortwo“, axé sur des pièces de musique baroque et contemporaine, qui nous a propulsé sur la scène du Grand Auditorium de la Maison de la Radio, avant de démarrer une mini-tournée dans 5 villes bulgares, à Sofia, Kazanlak, Sliven, Plovdiv et Bourgas.

Comment est née l’idée du projet „Music for two“:

L’idée du projet „Music for two“ est venue spontanément. Anton Martinov travaillait déjà avec des musiciens de renommée mondiale, tel Ivry Gitlis, avec lequel il joue à Paris. Un jour, nous sommes allées tous les deux chez Ivry Gitlis qui nous a demandé de lui jouer un morceau. Il a adoré notre petit programme et nous a encouragés à continuer. Anton Martinov a composé une « Suite en sol majeur », que le public a beaucoup appréciée, tout comme les deux sonates baroques de Jean-Marie Leclair. Pour enregistrer l’album, nous avons ajouté une danse traditionnelle, Dä Bärnertanz, composée spécialement pour Anton, lorsqu’il était en Suisse.



Kréména Nikolova a bien voulu nous parler du mode de fonctionnement de leur duo avec Anton Martinov :

Je l’ai rencontré pour la première fois il y a 8 ans en Bulgarie. J’étais encore étudiante au Conservatoire de Musique à Sofia. A cette époque, le professeur Minko Balkanski, un physicien bulgare qui vit à Paris, s’était chargé de promouvoir par tous les moyens la culture bulgare, et notamment une master class, pour laquelle il avait invité le violoniste russe Anton Martinov. J’ai été très impressionnée par le talent du violoniste russe. C’est en 2011 que nous avons joué pour la première fois ensemble, et ce fut le début d’une longue et fructueuse collaboration. Anton Martinov vit depuis 25 ans à Paris où il est le directeur artistique du festival « Le Printemps du violon ». Il est aussi professeur de violon au Conservatoire royal de Belgique. Un artiste hors pair qui est chaleureusement ovationné partout dans le monde…



Tous les articles
Funky Miracle

„FLY“ avec les FUNKY MIRACLE

Comme ils sont en tournée en Suède et Finlande, nous avons réalisé notre entretien avec les musiciens du groupe « Funky Miracle » par téléphone. C’est effectivement dans les pays scandinaves que le groupe est invité à se produire à..

Publié le 14/12/17 à 11:43

Vassil Petrov et le Big Band de la RNB s’offrent Frank Sinatra à Las Vegas

Vassil Petrov, le chanteur à la voix de velours et le Big Band de la Radio nationale dirigé par Antoni Dontchev ouvrent la nouvelle saison le 4 décembre avec leur show dans la plus grande salle au Palais National de la Culture. Le spectacle..

Publié le 04/12/17 à 12:25

En attendant le nouvel album du „Mystère des voix bulgares„

Après une série de concerts en Bulgarie et à l’étranger le „ М ystère des voix bulgares “ s’apprête à sortir un nouvel album. Fondé, il y a 65 ans, par Guéorgui Boyadjiev, rédacteur en chef de l’époque du service « Musique traditionnelle » de..

Publié le 02/12/17 à 08:00