L’OIF organise à Sofia un forum sur la radicalisation des jeunes

Photo: Guérgana Manchéva

Du 9 au 11 octobre, l’Organisation internationale de la Fracophonie /OIF/organise à Sofia un séminaire sur les politiques publiques de prévention de la radicalisation des jeunes. Le forum régional est parrainé par le Bureau régional de l’Europe centrale et orientale et s’inscrit dans la série de séminaires, organisés dans le cadre de l’initiative Libres ensemble /www. libresensemble.com/, initiée par la secrétaire générale de l’OIF,  Michaëlle Jean, en soutien à l’engagement des jeunes dans des initiatives citoyennes au sein de l’espace francophone. A Sofia sont arrivés une trentaine de directeurs et experts nationaux d’Albanie, Arménie, Macédoine, Moldavie et Roumanie, qui ont participé à un échange d’idées sur le thème des comportements extrémistes des jeunes, les raisons et la prévention de la radicalisation…

RBI a rencontré Rennie YOTOVA, directrice du Bureau régional pour l’Europe centrale et orientale qui a bien voulu donner des détails de ce séminaire :

СнимкаNous souhaitons passer en revue les politiques ciblées sur la jeunesse, en accord avec les ministères et administrations concernées, dans le contexte de l’épineux sujet de la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme extrême qui touche la jeune génération. Nous avons l’intention de mettre en place un mécanisme qui permette d’intégrer la prévention dans les politiques des jeunes des différents pays. Pour l’OIF c’est un thème clé, car un grand nombre des pays francophones / 84 au total/ ont été touchés par des attentats meurtriers. D’où l’idée de la secrétaire générale, madame Michaëlle Jean, de lancer l’initiative « Libres ensemble », qui est ciblée sur les jeunes qui souvent tombent dans le piège de la radicalisation. Nous voulons réagir et essayer de sortir de l’exclusion les communautés les plus vulnérables, en leur proposant une réalisation professionnelle adéquate, dans un monde meilleur, fondé sur la coexistence multiculturelle et multireligieuse.

Dès le premier jour du séminaire, il est devenu clair que les problèmes de la radicalisation varient selon les régions où elle se propage. Les intervenants ont évoqué les méthodes de recrutement du mouvement terroriste « Boko Haram » dont les membres sèment la mort au Nigéria, et rejettent le système d’enseignement occidental. Or c’est justement l’éducation et l’enseignement nationaux qui doivent s’opposer à l’aveuglement des doctrines terroristes qui trouvent des adeptes parmi les jeunes :

Nous sommes conscients que l’Etat islamique et tous les groupes terroristes sont extrêmement actifs et nocifs sur Internet et surtout sur les réseaux sociaux où ils recrutent en promettant monts et merveilles. A cette propagande de masse, il faut opposer une campagne encore plus porteuse, mais dans le sens inverse, et pour cela les efforts des ONG et des associations des jeunesses ne suffisent pas. Les Etats doivent aussi mettre en exercice des politiques ciblées et efficaces. Un des jeunes intervenants au séminaire, un doctorant d’Algérie, a présenté à Sofia les campagnes de sensibilisation menées en France, en Grande-Bretagne et dans d’autres pays, qui ont été frappés par des actes terroristes. Au bout de ces trois jours d’échanges, nous devrions décider d’actions communes, d’un échange d’information et d’activités concrètes avec les jeunes pour éviter leur radicalisation. Car la menace est globale, et le terrorisme ne connaît pas de frontières...

Le thème de la jeunesse figure dans les priorités de la Bulgarie pour sa présidence européenne en 2018. D’où le parrainage de ce séminaire par le ministère des Affaires étrangères de la Bulgarie, tout comme du ministère de l’Education nationale, qui s’est joint à la Déclaration de Paris sur la lutte contre la radicalisation par des programmes éducatifs.

Version française : Sonia Vasséva
Photos: Guérgana Manchéva
Tous les articles

Une monnaie rare en argent avec le logo de la présidence en souvenir de 2018 !

La nouvelle pièce de monnaie commémorative   que la Banque nationale de Bulgarie /BNB/ a émise à l’occasion de la Présidence bulgare du Conseil de l’UE a provoqué un grand intérêt parmi les collectionneurs numismates. La monnaie est d’une valeur..

Publié le 15/01/18 à 13:15

Exposition "Les choses changent" à la Gare centrale de Sofia

A la Gare centrale de Sofia, les habitants de la capitale et les touristes pourront voir jusqu’au 18 janvier l’exposition « Les choses changent », consacrée au passé récent de la Bulgarie. L’exposition est organisée par la représentation de la Commission..

Publié le 14/01/18 à 10:55

Kaleidoscope des Balkans

La Banque mondiale a révisé à la hausse ses prévisions pour l’économie roumaine La Banque mondiale a révisé à la hausse ses prévisions pour 2018 et 2019 pour l’économie roumaine. Dans son rapport « Perspectives économiques mondiales »..

Publié le 12/01/18 à 11:08