„Аgitato“, le festival de la musique de chambre…


Agitato еst un genre de musique qui se caractérise par un style agité, un mouvement vif et irrégulier. C’est aussi le nom d’un festival organisé depuis trois ans à Sofia et connu comme le Festival de la Musique de chambre. Cette année, il s’est déroulé du 17 octobre au 29 novembre et la plupart des concerts étaient organisés dans le Grand Auditorium de la Maison de la Radio.

Nous avons rencontré Nona Krastnikova, qui est à l’origine de cet évènement qu’elle organise avec brio.

Нона Кръстникова„Agitato“ еst un festival entièrement dédié à la musique de chambre. Ensemble avec Maria Rousséva, nous avons décidé de créer ce forum pour « faire bouger » la scène musicale et faire en sorte qu’on ne retrouve pas les mêmes noms sur les affiches de la vie culturelle à Sofia. Notre idée a été d’inviter des formations, qui présentent différents styles et sonorités, et qui innovent. Nous tenons aussi à faire venir au moins un musicien bulgare qui vit à l’étranger et que le public découvre ou redécouvre…

Nona Krastnikova est chanteuse d’opéra et fait partie de l’Opéra de Bourgas. Son répertoire compte plusieurs rôles titres des opéras de Mozart, Verdi, Puccini…Elle enseigne au Conservatoire national de Musique « Pancho Vladiguérov »et depuis six ans, elle fait partie du "Duo Collage" avec la pianiste Maria Rousséva. Elle est heureuse de cette troisième édition du festival qui a reçu le soutien de la Ville de Sofia. 

Nous avons commencé par l’ensemble « Silhouettes », dont les membres font partie du comité d’organisation. Le public a aussi pu apprécier le groupe « Crush », avec des œuvres de Florian Hartlieb, Bojidar Spassov et Peter Kerkelov. Nous avons également réussi à mettre en route notre projet "AgitatoYouth"qui, comme son nom l’indique réunit en duo de jeunes musiciens du conservatoire de Sofia et Plovdiv. En très peu de temps, ils ont réussi à apprendre des œuvres de Mendelssohn, Brahms, Schubert. Pour ce qui est des concerts bulgares, je citerais celui du quintette « Solid Brass », qui a improvisé sur des œuvres classiques et de jazz. Nous avons également accueilli le quatuor à cordes « String Quartet Metis » de Lituanie que le public a longuement applaudi. Le 28 novembre, nous avons eu la chance d’organiser le concert „Silhouette d’un amour“ du trio « ACordBass ». Guéorgui Vassilev (guitare), Irina-Kalina Goudéva (contrebasse) et Stéphane Chapuis, un virtuose de bandonéon, ont interprété un programme, d’après des poèmes de Blaga Dimitrova, Valéry Pétrov et Bogomil Goudev.


La clôture du festival „Аgitato“ est ce soir, 29 novembre, avec un concert du trio „Аtanassov“. Ses interprètes viennent de France et ils ont choisi des œuvres de Brahms et Schubert. Le seul Bulgare, le pianiste Pierre-Kaloyann Atanassov, joue depuis l’âge de 3 ans. Il fait ses études au Conservatoire de Paris et sa carrière débute à l’âge de 16 ans, en duo avec le grand violoniste bulgare Svétlin Roussev. Il forme le trio « Atanassov » en 2007 avec le violoniste Gilles Perceval et la violoncelliste Sarah Sultan. C’est aujourd’hui un des ensembles de musique de chambre les plus prisés d’Europe, avec des concerts en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Grande-Bretagne, Autriche, Finlande et Espagne. 

Photos: archives personnelles



Tous les articles

Constantin Kostov, entre "Jazz Migrations" et "Consolation"...

C’est un pianiste de jazz bulgare qui vit et travaille depuis de longues années à Munich, où il enseigne à la « Hochschüle fur Musik und Theater » /Ecole de Musique et de Danse/. Il se produit en concert dans de nombreuses villes d’Allemagne et..

Publié le 16/06/18 à 08:00

Les réseaux sociaux, la voie royale du succès pour les nouvelles stars de la chanson

Le déficit de spécialistes, l’absence de motivation pour intégrer certaines filières de l’enseignement est un problème préoccupant. La raison première pour ce désamour tient au fait que malgré les aptitudes maîtrisées par les étudiants, ayant..

Publié le 06/06/18 à 09:30

Les enfants ne font pas confiance aux yeux qui mentent

Enseigner est une vocation, dictée par l’amour des enfants. Etre enseignant ou médecin, c’est prendre soin de ce monde et penser à son avenir… Ces mots appartiennent à Milka Mitéva, pédagogue et pianiste dont les élèves ont..

Publié le 25/05/18 à 11:13