Ephéméride : Saint Stéphane

Photo: archives

Au troisième jour suivant la Nativité du Christ, l’Eglise orthodoxe bulgare rend hommage au premier martyre chrétien,  Saint Stéphane. Un diacre consacré par les disciples de Jésus Christ qui avait le pouvoir de soigner les maladies par l’énergie irradiant de ces deux mains. Sa ferveur le propulsa au rang d’archidiacre de la commune de Jérusalem, qui prit à sa charge les veuves et autres personnes dans le besoin. Et tout était si bien régi et administré que l’œuvre de Saint Stéphane fit des envieux qui l’accusèrent de blasphème et d’outrage à Dieu. Il fut convoqué devant le Grand Sanhédrin, qui est la Cour suprême juive, comprenant des rabbins et des notables, mais il réussit à se défendre et à rejeter toutes les accusations, se référant à des exemples de l’histoire du peuple juif depuis Abraham jusqu’à l’époque du roi Salomon. Mais, aveuglés par la haine et la colère, ses ennemis le livrèrent à la foule qui le tua à coups de pierre.

D’après la légende, la Vierge Marie et Saint Jean ne cessaient de prier pendant le supplice de Saint Stéphane qui, avant de rendre l’âme, se tourna vers Dieu et l’implora de lui pardonner ses péchés. L’histoire de la mort tragique de Saint Stéphane s’estompa au fil des siècles, jusqu’à la découverte de ses reliques, à la fin du IVe siècle, lorsqu’il fut proclamé symbole de la patience et de la miséricorde…

D’après des sources arméniennes et latines, la fête votive de Saint Stéphane serait le 26 décembre, après la Nativité duChrist. Mais comme le 26 décembre était le jour du rassemblement de la Sainte Vierge, la décision fut prise de décaler d’un jour l’hommage rendu à Saint Stéphane qui passa le 27 décembre. Quoi qu’il en soit, le nom de Saint Stéphane est intimement lié à celui de Jésus Christ.

СнимкаLe prénom de Stéphane est un des plus populaires en Bulgarie. Le premier martyre chrétien bulgare est également patron de l’Eglise bulgare Saint Stéphane à Istanbul, connue comme l’Eglise enfer. Elle est érigée au XIXe siècle, lorsque la colonie bulgare compte 50 000 âmes. Sa consécration officielle a lieu le 8 septembre 1898, par l’Exarque Joseph Ier, le jour de la Nativité de la Vierge.

Stéphane est un prénom très répandu en Bulgarie et signifie "couronne". Tous ceux qui ont pour prénom Stéphane, Stéphanie, Stoyan, Stoyanka, Venko, Stoïmen,Ventséslav et Vetséslava ont leur fête. D'après les croyances de nos anciens, la Saint Stéphane "bouclerait le cercle" , mettant un terme à l'année qui s'en va.

Récit : Sonia Vasséva


Tous les articles

La bienheureuse et pieuse Sainte Parascève /Petka/ est une des saintes les plus aimées et vénérées non seulement en Bulgarie, mais dans toute l’orthodoxie.

La bienheureuse Parascève, appelée encore Petka de Bulgarie est née au XIe s. à Epivates sur les rives de la mer de Marmara. Elle mène une vie pieuse et à sa mort ses reliques deviennent symbole du combat pour la sauvegarde de la culture..

Publié le 14/10/18 à 07:50
La vice-ministre de la Culture, Amélia Guéchéva, Christo Popov, son Excellence Grigorios Vasilokonstandakis et Polyxéni Adam-Vélény à l'inauguration de l'exposition

Une exposition témoigne de la coopération entre des archéologues bulgares et grecs

Une exposition a été inaugurée au Musée archéologique de Sofia qui est intitulée « Grèce-Bulgarie : Ponts culturels de progrès et de développement ». Il s’agit de 11 affiches qui illustrent la coopération transfrontalière entre les deux pays..

Publié le 12/10/18 à 11:28

Le Musée du textile à Sliven ou quand les machines racontent des histoires…

Il existe une page de l’histoire de la Bulgarie à l’époque de la Renaissance au 19 e siècle, qui illustre brillamment la soif du Bulgare de prospérité économique et spirituelle. L’époque de l’industrialisation s’installe dans le pays bien avant..

Publié le 07/10/18 à 10:00