Le livre, le cadeau de Noël qui réchauffe l’âme et le coeur...

Choisir un cadeau de Noël pour une personne bien aimée n’est pas tâche facile, surtout quand il faut que le cadeau soit spécial, appelle le sourire, réchauffe le cœur, se transforme en souvenir inoubliable. Et avant de nous intéresser au prix, nous devons surtout penser à ce que vaut le sourire de la personne que nous allons rendre heureuse ou bien à combien peut être estimé le sentiment que nous éprouverons au moment où notre cadeau touchera avec amour la personne qui nous est si chère. Que choisir ? Un objet coûteux ou bien quelque chose d’utile? Si nous sommes des parents, nous allons choisir ce que nous estimons utile pour notre enfant, comme par exemple un téléphone portable, un nouveau jouet interactif ou bien un livre ? Et pour nos conjoints, et pour les parents ?

Il y a des années, quand nous étions enfants, nous nous réjouissions surtout du livre que nos parents nous offraient pour notre anniversaire ou bien à l’occasion du Jour de l’An. Un livre bien illustré attirait plus notre attention qu’un vêtement ou un jouet. Le livre constituait aussi un moyen de communication avec l’auteur d’une part, mais aussi avec nos parents et amis avec lesquels nous partagions ce que nous venions de lire. De nos jours les jouets de luxe, les tablettes et autres gadgets connectés attirent plus l’intérêt des enfants, mais malgré cela, un beau livre d’enfants continue à être un cadeau très précieux pour nos petits.

Oui, c’est bien vrai – affirme Galina Zlataréva, auteur et éditeur de livres pour enfants. - C’est peut-être une des principales raisons pour que la Foire du livre se tienne la mi-décembre, juste avant les fêtes de fin d’année. Choisissant des cadeaux, les gens s’orientent vers les livres pour enfants plutôt à la fin de leurs courses dans le but de compléter ainsi les cadeaux déjà achetés. La tradition existant dans la famille bulgare est ainsi respectée. Je me réjouis beaucoup du fait que les parents continuent à acheter des livres. Un tiers des femmes qui s'attardent sur nos stands souhaitent envoyer des livres à l’étranger à leurs petits-enfants, par exemple, pour les aider ainsi à apprendre leur langue maternelle car ayant été entourés d’enfants parlant une autre langue.

Снимка

La magie qui consiste à s’endormir dans les bras de maman pendant qu’elle lit ton livre préféré ne disparaîtra jamais, car faisant partie intégrante de notre vie, nous dit Jana Ivanova, éditrice. Selon elle, le beau livre demeure en tête du classement des cadeaux préférés aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Ce constat se confirme également dans le dernier sondage effectué au sein des Bulgares et se rapportant à leurs cadeaux préférés pour les fêtes de Noël. Le livre s’y positionne en deuxième place, immédiatement après le voyage.

Dans le livre on peut trouver la réponse à une question déterminée, une recette du succès, un bon exemple, des relations harmonieuses…Quand nous sommes surchargés de tâches à remplir et n’avons pas une minute à regarder par la fenêtre, n’en parlons pas de se promener en montagne, nous ne pouvons compter que sur la magie du livre vers lequel nous tendons la main le soir, avant de nous endormir. Lire quelques pages avant de s’endormir fait beaucoup plus de bien que de ne penser qu’aux rendez-vous du lendemain. Le livre est comme la belle musique qui vous aide à vous détendre et à voir les problèmes que vous devez résoudre sous un autre angle.

Version française : Nina Kounova

Photos: Darina Grigorova
Tous les articles

140e anniversaire de la naissance de Péyo Yavorov

Nous marquons en 2018 le 140e anniversaire de la naissance d’un des poètes les plus chéris des Bulgares, Peyo Yavorov, qui fascine toujours les âmes vagabondes. Son destin tragique éveille toujours l’intérêt du public, mais les amateurs de poésie..

Publié le 21/01/18 à 08:05

La Bulgarie alloue 300 mille euros à la reconstruction de la Maison bulgare de la culture à Budapest

Le gouvernement a débloqué 300 mille euros pour la rénovation et l’élargissement de la Maison bulgare de la culture à Budapest. Cette maison a été inaugurée en 1957 et elle a été construite avec des dons des familles des maraîchers bulgares en Hongrie..

Publié le 20/01/18 à 10:45

Le metteur en scène Galin Stoev: „ La France a été lе pays qui m’a accueilli sans réserve “

Galin Stoev, un des metteurs en scène bulgares connu à l’étranger a été nommé à la tête du Théâtre National de Toulouse. Cela fait 26 ans qu’il joue et met en scène des pièces et pas qu’en Bulgarie. On peut dire de lui qu’il fourbit ses armes sur les..

Publié le 13/01/18 à 09:35