Mélange entre traditionnel et moderne dans les clips promotionnels de la présidence bulgare

Par:

A la veille de l’inauguration officielle de la Présidence bulgare du Conseil de l’UE, des clips publicitaires ont été présentés au Palais national de la culture, par lesquels notre pays devra être promu devant les autres Etats-membres. Il s’agit de trois clips notamment qui seront diffusés avant chaque rencontre formelle ou bien informelle aussi bien à Sofia qu’à Bruxelles et à Strasbourg. Quel serait leur message nous explique la ministre en charge de la présidence du Conseil de l’UE, Liliana Pavlova :

СнимкаL’un des clips que nous présentons est intitulé « C’est la Bulgarie ». Nous voulons ainsi montrer notre pays à ceux de nos invités pour lesquels il est entièrement inconnu. Le deuxième clip décrit les priorités de la présidence bulgare, le troisième devant présenter les Bulgares célèbres et les acquis que nous avons donnés au monde. Le clip vidéo a un seul objectif – de faire en sorte que la Bulgarie soit redécouverte comme le bijou caché de l’Europe.

La vidéo consacrée aux talents bulgares ayant fait parler de la Bulgarie n’est pas encore prête. Sa première aura lieu dans quelques semaines.


Le producteur des clips est Dimitar Gotchev, le réalisateur est Bojidar Vélinov. Le message que ceux-ci portent en eux c’est qu’il est exclu de ne pas tomber amoureux du pays dès le premier regard. Les photos donnent l’impression que la Bulgarie est présentée dans ses quatre saisons bien qu’elles ne soient prises qu'il y a dix jours. Les principaux rôles sont confiés aux acteurs Boyko Krastanov et Lorina Kambourova. Deux jeunes qui voyagent à travers le pays, prennent connaissance de ses traditions et coutumes  et rencontrent des gens inconnus qui les surprennent par leur hospitalité et bienveillance. Dans la brève vidéo sont aussi reprises deux traditions millénaires – les danses sur la braise (nestinari) et les koukéris (des personnages déguisés qui dansent et chassent le mal par leurs formules incantatoires). Une attention particulière est accordée au folklore bulgare ainsi qu’à notre alphabet – le cyrillique. Le budget pour l’élaboration des trois clips, des bannières en ligne et du logo, ainsi que pour la musique originale composée par Krassimir Todorov s’élève à 101 000 euros. Devront aussi être payées les chaines de télévisions et les stations de radio qui diffuseront les clips en question.


Version française :  Nina Kounova

Photos: eu2018bg.bg; BGNES

Tous les articles

Les gants de Miléna Stéfanova, un vrai bijou sur les mains de chaque femme

Miléna Stéfanova se lance dans le tricot dès l'école en apprenant ce métier de sa grand-mère et de sa mère. Son amour pour les belles choses se renforce au fil des années et se transforme en beaux sacs tricotés dont la plupart Miléna offre à..

Publié le 18/01/19 à 15:15
Снимка: архив

Les associations écologiques mettent en garde contre une catastrophe écologique à la frontière bulgaro-serbe

La pollution de la nature et de ses ressources au profit d’intérêts privés constitue un gros problème qui préoccupe depuis des années la population de part et d'autre de la frontière bulgaro-serbe. Des écolos et des hommes publics des deux..

Publié le 18/01/19 à 13:23
Снимки: БТА и БГНЕС

Le problème de l’inclusion des Roms en Bulgarie, toujours en suspens

Au cours des quelques derniers jours, au climat de contestation lié à la construction de routes, l’acquisition de nouveaux avions de chasse pour l’armée de l’air, entre autres, s’est également joint le problème des Roms. Une fois de plus,..

Publié le 16/01/19 à 13:37