Liliana Pavlova : "La Bulgarie prend les commandes de l’UE dans une mer agitée avec beaucoup de défis"

Photo: BTA

La ministre en charge de la présidence bulgare du Conseil de l’Union européenne, Liliana Pavlova, a accordé un entretien spécial à  Radio Bulgarie.

Liliana Pavlova a jugé historique la date du 11 janvier en se justifiant ainsi : Cette date est historique car, 11 ans après l’adhésion de la Bulgarie à l’UE, ce qui était notre rêve à l’époque s’est transformé en cause commune de tous les Bulgares. Maintenant nous avons la chance de prendre le gouvernail pour diriger le bateau qu’est l’UE et ceci, dans une mer agitée, et devons de ce fait faire face à de nombreux défis. Nos principales priorités sont orientées vers plusieurs directions. La plus importante est celle liée à la sécurité et à la stabilité de l’Europe. Pour y réussir, nous nous devons d’aboutir à un accord sur le thème de la consolidation des frontières extérieures et de la politique de migration et sommes également tenus d’œuvrer de manière plus efficace dans ce sens. L’avenir de l’Europe, le futur budget de l’Europe – nombreux sont les sujets dont nous débattrons au cours des prochains jours.

La devise de l’Union européenne est « Unis dans la diversité ». A quel point la Bulgarie peut-elle être représentative pour ce qui est de cet appel ? Liliana Pavlova est  convaincue que notre pays peut servir d’exemple de tolérance dans la région.

La Bulgarie et le gouvernement bulgare de Borissov, nous travaillons, dans le cadre d’un troisième mandat déjà, dans l’esprit d’une tolérance ethnique et religieuse. Je pense que nous en avons assez témoigné. Nous essayons de prouver, directement et indirectement, qu’en Bulgarie qui est un pays se situant à un carrefour entre l’Est et l’Ouest, et qui est aussi un Etat de traditions, avec différentes communautés religieuses et culturelles, nous tous, nous cohabitent en paix, en bon-voisinage et en tolérance. C’est exactement notre message à l’égard des Balkans occidentaux – nous ne pourrons être unis que si nous sommes tolérants et cohabitons en paix.

Dans le cadre de la présidence du Conseil de l’UE au cours des six prochains mois, la Bulgarie sera visitée par des milliers d’invités pour lesquels le pays est inconnu.

La Bulgarie est un trésor qui doit être découvert, un Etat qui jouit d’une riche histoire et culture, mais aussi de gens magnifiques. La Bulgarie est également un pays très attractif pour les investisseurs. C’est la raison pour laquelle nous présentons notre pays également comme destination touristique, destination d’investissements, mais aussi en tant que partenaire stable et fiable aussi bien dans les Balkans que par rapport à tous nos autres partenaires européens, a également déclaré dans son entretien pour la Radio Bulgarie Liliana Pavlova, ministre en charge de la présidence bulgare du Conseil de l’UE.

Version française : Nina Kounova

Tous les articles
Kornélia Ninova au centre

Les socialistes initient une troisième motion de censure contre le cabinet „Borissov 3 "

Hier, le 15 octobre, la gauche a déposé au parlement sa troisième motion de censure pour 2018 à l’encontre du gouvernement. La première avait été déposée au tout début de la Présidence bulgare du Conseil de l’UE en janvier en raison de problèmes..

Publié le 16/10/18 à 13:25

Dernière ligne droite avant le vote de la nouvelle loi sur les religions et les cultes

Le parlement a approuvé jeudi en première lecture deux projets de Loi sur les religions et les cultes. L’idée des députés consistait à ce que, par la nouvelle Loi sur les religions et les cultes, soient défendues les religions traditionnelles et..

Publié le 12/10/18 à 13:50

Les Balkans occidentaux de nouveau à l’ordre du jour européen avec une conférence à Sofia

“C’est entre les mains de l’élite politique à Skopje de mener à bout le Traité de Prespa » - C’est ce qu’a déclaré Ekatérina Zakhariéva, vice-première ministre et ministre des Affaires étrangères de Bulgarie lors de..

Publié le 08/10/18 à 13:55