Erhard Busek : "L’avenir de l’Europe lui échappe !"

Photo: webster.ac.at

A Sofia s’est tenue la première rencontre d’experts de l’agenda de la Présidence bulgare du Conseil de l’UE se rapportant à la région du Danube. « La stratégie de l’UE pour la région du Danube" engagée en 2011 est relativement peu connue bien que comprenant 14 Etats avec une population supérieure à 100 millions de personnes, ce qui représente un cinquième de la population de l’UE.

De la montagne Schwarzwald jusqu’à la mer Noire, le deuxième de par sa longueur fleuve en Europe relie le long de ses 2850 km les pays d’Europe centrale avec la région de la mer Noire, le Caucase du sud et l’Asie centrale. La stratégie de Danube de l’UE mise sur l’approche régionale dans le but de transformer les territoires riverains du Danube en endroit attractif de vie avec de bonnes possibilités de travail, une nature pure et une riche vie culturelle. Les démarches à faire pour y arriver sont notamment l’amélioration des liens de transports, la diminution de la pollution et des risques d’inondations, la baisse de la dépendance des fournisseurs d’énergie, le règlement des problèmes démographiques. La zone du Bas Danube est économiquement arriérée, mais la biodiversité y est dans une grande mesure conservée, alors que dans la zone du Haut Danube est perdue 80% de la biodiversité en raison de la forte industrialisation. « C’est la raison pour laquelle j’affirme que le Danube est une chance que nous avons laissé échapper », a déclaré à la RNB Dr Erhard Busek. Dirigeant de longue date du Pacte de stabilité en Europe du sud-est et ancien vice-chancelier de l’Autriche, aujourd’hui Dr Busek est directeur de l’Institut viennois pour la région du Danube.

Le Danube est un fleuve qui, conjointement avec ses affluents relie les gens de 14 pays et favorise ainsi aussi bien le développement de l’économie que de la culture. Ces liens avaient cependant été artificiellement interrompus à l’époque de la Guerre froide mais a malheureusement été raté le temps suivant la chute du Mur pour qu’ils soient rétablis, affirme Dr Busek. La stratégie de Danube de l’UE est peu connue même dans les pays riverains. Elle fonctionne sans financements supplémentaires de la part de l’UE, sans directives expressément formulées et sans que de nouvelles structures soient créées à cette fin.

Il existe de nombreux projets qui pourraient fonctionner au profit des gens. Mais je suis l’un des critiques de l’UE dans cette direction car l’Union devrait jouer le rôle dirigeant, être l’initiateur de ce rapprochement. Je vous donnerai un exemple qui concerne la Bulgarie : la Bulgarie du nord-ouest, la région autour de Vidin, ainsi que la Roumanie occidentale – aux environs de Craiova et la Serbie orientale – la région des Portes de fer, partagent le même triste destin – ces régions sont extrêmement dépeuplées. Nous avons besoin d’une stratégie commune de renaissance de cette partie de l’Europe, il s’agit plus particulièrement d’une initiative transfrontalière. Moi, personnellement, j’ai essayé à maintes reprises de convaincre les gouvernements des trois pays voisins dans la nécessité d’agir ensemble, mais malheureusement je n’ai pas réussi de ce faire.

La Bulgarie du nord-est est la région la plus pauvre de l’UE. Dans le même temps, la région du Danube est l’une des destinations touristiques les plus perspectives en Europe étant donné que sur son territoire il y a des richesses naturelles uniques qui peuvent attirer des touristes du monde entier. Il y neuf monuments du patrimoine de l’UNESCO uniquement sur le territoire de la Bulgarie. Depuis des années il est question de la création de corridors culturels uniques. Quels sont cependant les instruments dont se sert la politique régionale de l’UE et qui lui permettraient de réaliser ces idées ?

Cette politique régionale européenne peut exercer une pression, réaliser des projets et coordonner la coopération transfrontalière, est catégorique Busek. Un certain progrès est enregistré par rapport aux infrastructures des transports, les routes sont en meilleur état par rapport aux années précédentes, mais ce n’est guère suffisant. Il faudrait améliorer les conditions devant favoriser le développement des affaires et la création d’emplois afin que soient attirés plus d’investissements.

La présidence bulgare de l’UE met l’accent sur les pays des Balkans occidentaux dont une partie sont des Etats riverains du Danube.

L’adhésion à l’UE favorise le développement des relations économiques, estime Dr Busek. Pour ce qui est de l’euroscepticisme et des intentions au sein de l’UE contre l’adhésion de nouveaux Etats-membres, Dr Busek propose une simple recette :

Nous ne devons pas oublier que les Européens – faisant partie ou non de l’UE – nous représentons à peine 7% de la population mondiale. Nous nous trouvons face à la « perspective » d’être ramenés à 4%, ce qui, au niveau mondial, signifierait que l’Europe est sur la voie de la disparition. Nous autres Européens, nous sommes donc tenus de nous unir, ce qui ne peut se faire que par le biais des efforts communs. En ce moment, je pense que nous sommes en train de laisser échapper toute chance concernant l’avenir de l’Europe !

Version française : Nina Kounova


Tous les articles

Les services spéciaux de la région oeuvrent activement pour recueillir des renseignements sur la Bulgarie

Cette semaine a été rendu public le rapport annuel sur l’activité de l’Agence d’Etat pour la sécurité nationale (AESN) pour l’année 2017. La plupart des médias mettent l’accent sur les constatations selon lesquelles les services spéciaux..

Publié le 26/07/18 à 13:14

L’influence russe dans les Balkans

Les Balkans se trouvent-ils sous influence russe? Et si oui, que pourrait signifier cette influence par rapport à l’intégration euro-atlantique tellement souhaitée par les Balkans occidentaux ? Ces questions se sont imposées..

Publié le 25/07/18 à 13:55

La Bulgarie prend la route de l’euro

Les ministres des Finances des pays de l’Eurogroupe ont donné le feu vert à la Bulgarie pour rejoindre l’antichambre de la zone euro et de l’Union bancaire et ont fixé les modalités de ce processus. Cette décision vient à la suite de la volonté..

Publié le 16/07/18 à 11:03