Des effets de la nouvelle stratégie européenne pour les Balkans Occidentaux sur la présidence bulgare

Photo: europa.eu

Hier, l’UE a rendu publique sa stratégie d’élargissement concernant les Balkans Occidentaux, qui non seulement confirme mais aussi situe dans le temps les perspectives européennes des six pays voisins de la Bulgarie. En cas d’avancées favorables des réformes et de règlement des litiges avec des pays limitrophes, la Serbie et le Monténégro pourraient clore les négociations de préadhésion à l’horizon de 2025. Quant à l’Albanie et la Macédoine, la CE pourrait leur recommander d’ouvrir les négociations en vue de leur adhésion européenne ; la Bosnie Herzégovine, elle, pourrait devenir candidate à intégrer l’Union, et le Kosovo pourrait booster ses progrès euro-atlantiques en accomplissant son accord de stabilisation et d’association à l’UE.

Préciser dans le temps la perspective européenne des Balkans Occidentaux est la grande priorité de la présidence bulgare du Conseil de l’Union Européenne, formulée encore en 2017. C’est pourquoi en saluant la nouvelle stratégie de l’UE, le Ministère bulgare des Affaires Etrangères s’est félicité que „la Bulgarie a atteint son but de réintégrer les Balkans Occidentaux à l’ordre du jour de l’UE“. Définir la perspective européenne de la région n’est toutefois qu’une étape intermédiaire, il reste à parcourir le chemin pour sa réalisation effective et dans ce sens la Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini a laissé entendre que les mois à venir seront intenses et entreront dans les esprits comme  „la pierre angulaire et la clef de l’UE“.

Cette attente se rapporte pleinement aux cinq mois qui restent de la présidence bulgare. Dans la nouvelle situation, les efforts de la présidence seront axés en toute logique sur l’accomplissement des critères d’admission des Balkans Occidentaux. Les points forts sont les six initiatives proclamées par la nouvelle stratégie de l’UE, portant sur le renforcement de l’Etat de droit, la sécurité et la migration, le développement socio-économique, la connectivité dans les transports et l’énergie, l’ordre du jour numérique, la suppression de l’itinérance ainsi que des rapports de bon voisinage. Chaque pays membre devra présenter le calendrier des tâches à accomplir avant le sommet de Sofia prévu pour mai prochain, sommet qui accueillera les leaders européens et leurs collègues des Balkans Occidentaux.

La mise en œuvre de la Stratégie pour les Balkans Occidentaux a également ses paramètres financiers. La CE propose d’augmenter progressivement son financement dans le cadre de l’instrument d’aide de préadhésion jusqu’en 2020 dans le cadre des ressources acheminées conformément au paquet financier en vigueur. Pour l’année en cours les Balkans occidentaux bénéficieront d’une aide de préadhésion de 1,07 milliards d’euros. En outre, il faut élaborer la mise en place du cadre financier européen après 2020 qui fait aussi partie des priorités de la présidence bulgare, compte puisque la nouvelle stratégie pour les Balkans occidentaux exige d’y inclure de nouveaux éléments.

Les derniers développements autour des Balkans Occidentaux ne ferment pas la liste des engagements pris par la présidence bulgare à l’égard de la région. La publication de la nouvelle stratégie de l’UE coïncide avec l’information sur la rencontre prévue pour le 26 mars prochain à Varna entre la CE et le président turc Recep Erdogan. A la rencontre seront étudiées non seulement les questions relatives à la normalisation des relations entre l’UE et la Turquie, mais seront envisagés aussi d’autres problèmes de la région. Au deuxième mois de la présidence bulgare, les tâches et les responsabilités qui s’ouvrent devant elle se font plus nombreuses, plus vastes et variées.

Version française Roumiana Markova 


Tous les articles

Erhard Busek : "L’avenir de l’Europe lui échappe !"

A Sofia s’est tenue la première rencontre d’experts de l’agenda de la Présidence bulgare du Conseil de l’UE se rapportant à la région du Danube. « La stratégie de l’UE pour la région du Danube" engagée en 2011 est relativement peu connue bien..

Publié le 06/02/18 à 14:00

Elżbieta Bieńkowska: „Les nouvelles aptitudes et la reconversion sont d’une grande importance pour l’avenir européen“

« Notre plus grand objectif à la Commission européenne consiste à établir un rapport étroit entre les politiques régionales et l’industrie », a déclaré Elżbieta Bieńkowska, commissaire en charge du marché intérieur, de l’industrie, de..

Publié le 05/02/18 à 14:11

Martin Minkov sur le nom de la Macédoine : „De l’optimisme, certes, mais sans verser dans l’euphorie!“

Les premiers ministres de Grèce et de Macédoine, Alexis Tsipras et Zoran Zaév ont déclaré à l’issue d’un entretien de trois heures à Davos que le moment est venu de trouver une solution au contentieux qui oppose les deux pays sur le nom de la..

Publié le 02/02/18 à 14:21