Saluti et baci d’Italie et Bulgarie…

Il existe des moyens aussi divers que variés de voyager dans le temps. Les scientifiques font foi aux chroniques détaillées, truffées de chiffres, qui malheureusement ne gardent aucun souvenir des émotions ressenties…

Nous vous proposons de visiter une exposition, intitulée« Saluti et baci… d’Italie et Bulgarie »qui survole l’espace et le temps, faisant la part belle aux traditions et aux parfums de tout un siècle, grâce au charme des cartes postales et à leurs messages chaleureux et intimes… Une autre forme d’échanges entre la Bulgarie et l’Italie au siècle dernier…

Снимка

СнимкаEn effet, en une période relativement courte, les deux pays vivent leur libération et leur réunification, et des soldats bulgares font partie des détachements armés de Garibaldi, rappelle Iglika Michkova, commissaire de l’exposition. Sans parler du fait que la Bulgarie et l’Italie ont participé aux deux guerres mondiales et que pour les deux pays, l’année 1946 marque un vrai tournant. Ils accèdent à leur statut de république, mais s’engagent dans des voies différentes, la Bulgarie derrière le rideau de fer, et l’Italie, connaît une époque d’essor industriel impétueux, une hausse de la consommation et des réformes dans l’enseignement à la chaîne. A la fin du 20e siècle, l’Italie passe à l’euro, alors qu’en 1989, le régime communiste en Bulgarie est aboli et depuis 2007, elle fait partie, tout comme l’Italie de l’Union européenne.

Снимка

A quoi ressemble la vie d’un Bulgare et d’un Italien lambda au début du 20e siècle ?

Imaginez que nous racontions l’histoire d’un Bulgare de province qui débarque à Sofia et qui découvre beaucoup de bâtiments aux jolies façades, des transports en commun différents qui sillonnent les rues et artères de la capitale, et que tout cela reflète le niveau de développement et d’affirmation de l’Etat bulgare, poursuit son récit Iglika Michkova. – Ce provincial visite aussi les musées, les galeries d’art, les jardins et parcs, le palais princier, autant de curiosités qu’il ne connait que des cartes postales…Idem pour la découverte de l’Italie et la visite de sites et villes emblématiques qui font partie de la vie du pays, mais qui sont aussi connus en Europe. Telle la Scala de Milan. Pour en revenir à la Bulgarie, après la Réunification, le pays connaît une période d’industrialisation de grande envergure, les Bulgares deviennent de plus en plus instruits, s’ouvrent à la culture de l’Europe et partagent les mêmes préoccupations que celles des Italiens…

Снимка

La plus ancienne carte postale de l’exposition date de 1898, et représente une étape de la fabrication d’essence de rose bulgare, alors que pour l’Italie, c’est une carte représentant le Colisée et datant de 1881. Au fil des années, les contenus et l’écriture changent, mais à chaque fois, l’expéditeur termine par la formule Saluti et baci /Bons baisers de …

СнимкаJ’ai un faible pour les cartes postales qui présentent des lieux et bâtiments qui n’existent plus ou qui ont changé au fils des années au point d’être de nos jours méconnaissables, nous dit l’Ambassadeur d’Italie à Sofia, Stefano Baldi. – Grâce à cette approche « avant-après » on comprend mieux les évènements et leur portée. Et c’est valable pour toutes les villes, qu’elles soient bulgares ou italiennes…

De nos jours, envoyer une carte postale par la poste est considéré comme un geste ringard, qui est loin de l’esthétique instantanée des selfies et autres messages et images, générés par nos Smartphones. Et pourtant, rien ne saurait égaler le charme suranné des timbres-poste ou des morceaux de papier cartonné, contenant un message bref et une illustration dessinée ou photographique à vocation touristique, artistique ou pourquoi pas, humoristique… Un vrai objet de collection qui va droit au cœur et qui nous fait vaciller entre nostalgie et mélancolie…

Снимка

Récit : Sonia Vasséva

Photos: Diana Tsankova

Tous les articles

Todor Dimitrov, le photographe des profondeurs marines...

Un petit hydrophiinae / serpent qui peuple les environnements marins/ et de grandes compétences ont suffi pour que Todor Dimitrov, originaire de Varna, fasse des photographies uniques et remporte ainsi la première place au..

Publié le 23/03/19 à 08:35
Pétia Radkova,

Journée mondiale de l'Eau: "Rien ne vaut un temps pluvieux"...

Aujourd’hui, 22 mars, nous marquons la Journée mondiale de l’Eau « De l’eau pour tous. Tout le monde est important ! ». Avec des campagnes d’information et des débats on attire l’attention sur les problèmes de milliards de personnes dans le monde qui..

Publié le 22/03/19 à 12:17

Les Saveurs du Rhodope s’invitent à Dévin…

Les 22 et 23 mars, la ville de Dévin, située au cœur du massif des Rhodopes, organise le premier Festival des Saveurs du Rhodope , parrainé par le maire de la ville, Krassimir Daskalov. Nous avons rencontré Annie Nikolova, qui fait partie du..

Publié le 22/03/19 à 11:30