Entretiens de Boyko Borissov à Pristina

| Modifié le 16/04/18 à 14:38
Photo: BTA
"L'unique voie pour le Kosovo, c'est d'adhérer à l'UE et à l'OTAN". C'est ce qu'a déclaré le président du Kosovo Hashim Thaci devant des journalistes à l'issue de son entretien avec Boyko Borissov. Le premier ministre bulgares est en visite de 24h à Pristina. Hashim Thaci a indiqué que la visite de Boyko Borissov est la visite d'un leader d'un pays ami du Kosovo. Il a exprimé sa reconnaissance au premier ministre bulgare pour l'attention accordée à son pays, qui favorisera les bonnes relations dans la région. De son côté, le premier ministre bulgare Boyko Borissov a indiqué que le Kosovo et la Serbie doivent normaliser leurs relations bilatérales. "Avec le président serbe, Alexandre Vucic, vous avez un poids énorme qui pèse sur votre dos, mais vous devez aller jusqu'au bout du chemin", a ajouté Borissov. Les premiers ministres bulgare et kosovar, Boyko Borissov et Ramush Haradinaj ont étudié l'évolution des relations bilatérales et la nécessité de bonnes relations de voisinage en tant que condition de stabilité et de prospérité des Balkans. L'entretien d'est déroulé à Pristina dans le cadre de la visite du premier ministre, a annnoncé le service de presse du conseil des ministres.

Tous les articles

Les astronomes bulgares nous invitent à observer les étoiles

Dans la nuit du 21 juillet, tous ceux qui veulent approcher les étoiles pourront le faire en compagnie de l'équipe olympique des astronomes de Bulgarie, qui dévoileront les secrets des corps célestes, grâce à un matériel d'observation sophistiqué. La fête..

Publié le 20/07/18 à 18:44

Entetien de Boyko Borissov avec le président de la BERD

La coopération active entre la Bulgarie et la BERD se poursuit. L'institution financière est un ds principaux bailleurs de fonds pour la réalisation des projets d'infrastructures dans les Balkans. Boyko Borissov a rencontré aujourd'hui le président de la..

Publié le 20/07/18 à 17:09

L'élite politique unanime sur le sujet de la migration

Les parlementaires issus des partis au pouvoir et de l'opposition ont adopté une position commune sur les questions de la migration, annonce l'agence FOCUS. A l'unanimité, les députés ont engagé le conseil des ministres à ne pas signer des accords..

Publié le 20/07/18 à 14:35