Les archéologues ont découvert un tombeau vieux de 1 700 ans lors de la construction de l’autoroute "Strouma"

Photo: BGNES

Les archéologues ont découvert plus de 1 500 objets uniques lors de fouilles à proximité de l’autoroute en construction de “Strouma”. Les travaux des archéologues doivent se terminer en juillet pour que puisse débuter la construction du secteur de Blagoevgrad à Krupnik. C’est là qu’on a découvert une grande localité de l’époque romaine. On est actuellement en train d’étudier 12 grands bâtiments du III au Vie siècle après J.C. 1 000 pièces de monnaie de bronze, quelques pièces d’argent et une pièce recouverte d’or figurent parmi les objets les plus précieux. Un tombeau intact datant de 1 700 ans a été également découvert. Les archéologues ont trouvé à l’intérieur du tombeau un verre de glace et une bouteille décorée. Il y a également un morceau de tissu qui a servi pour recouvrir le corps du défunt. Les archéologues supposent qu’on a découvert les restes de la localité Skaptopara qui se trouve à la place de l’actuelle ville de Blagoevgrad. On sait de cette localité qu’elle est d’origine thrace, construite à proximité des sources d’eau thermale près du fleuve Strouma. Pour en être sûr toutefois, les archéologues doivent trouver des inscriptions sur pierre délimitant à cette époque les localités. Lors de fouilles sur un autre site qui devra être traversé par l’autoroute on a découvert des ruines de villes antiques, des bijoux de bronze et de métaux précieux, de la céramique et des armes. Entre les villages de Dren et Délian l’équipe de chercheurs est tombée sur un site de l’âge de fer du IX au VIIIe siècle avant J.C. 100 tombeaux ont été fouillés et on y a trouvé des bijoux, des lances, des couteaux, etc. Dans le secteur de Doupnitsa à Blagoevgrad les archéologues ont découvert une localité unique en Europe du début du néolithe ayant existé 8000 ans avant J.C.


Tous les articles

La bienheureuse et pieuse Sainte Parascève /Petka/ est une des saintes les plus aimées et vénérées non seulement en Bulgarie, mais dans toute l’orthodoxie.

La bienheureuse Parascève, appelée encore Petka de Bulgarie est née au XIe s. à Epivates sur les rives de la mer de Marmara. Elle mène une vie pieuse et à sa mort ses reliques deviennent symbole du combat pour la sauvegarde de la culture..

Publié le 14/10/18 à 07:50
La vice-ministre de la Culture, Amélia Guéchéva, Christo Popov, son Excellence Grigorios Vasilokonstandakis et Polyxéni Adam-Vélény à l'inauguration de l'exposition

Une exposition témoigne de la coopération entre des archéologues bulgares et grecs

Une exposition a été inaugurée au Musée archéologique de Sofia qui est intitulée « Grèce-Bulgarie : Ponts culturels de progrès et de développement ». Il s’agit de 11 affiches qui illustrent la coopération transfrontalière entre les deux pays..

Publié le 12/10/18 à 11:28

Le Musée du textile à Sliven ou quand les machines racontent des histoires…

Il existe une page de l’histoire de la Bulgarie à l’époque de la Renaissance au 19 e siècle, qui illustre brillamment la soif du Bulgare de prospérité économique et spirituelle. L’époque de l’industrialisation s’installe dans le pays bien avant..

Publié le 07/10/18 à 10:00