Exposition de maquettes des vétérans des transports urbains de Sofia

Photo: „Maquettes transports en commun”

Sofia accueille jusqu’au 22 mai une exposition qui vaut le détour – des maquettes d’autobus et de trams, ayant sillonné les rues de la capitale et d’autres villes du pays et, qui, pour certains, sont encore en service et, qui, cette fois attendent de satisfaire la curiosité du public. Les visiteurs peuvent admirer 29 de ces bijoux des transports urbains depuis les classiques jusqu’aux plus récents, élaborés à l’échelle 1:43 par les mains habiles de Darian Guéorguiev, Ivaylo Atamian et Guéorgui Garmidolov qui ont mis tout leur cœur à l’ouvrage, toute leur patience et une précision d’horloger digne d’admiration. 

Снимка

« L’idée de cette exposition est née au moment même où j’ai découvert les maquettes et que j’ai fait la connaissance de l’équipe derrière le projet „Modèles des transports urbains”, - dit Valéry Gurov, propriétaire de la galerie Gifted Sofia, qui héberge l’événement. – Le travail qu’ils ont fait fascine autant par la précision dans l’élaboration du moindre détail, par la valeur de ce travail, difficile à chiffrer, mais encore sur le plan historique et moderne. J’ai été très emballé et j’ai décidé sur le champ qu’on pouvait faire quelque chose ensemble. »

Les maquettes sont construites en matière plastique, certaines pièces ont été moulées dans des résines, il y a aussi des éléments métalliques. Darian Guéorguiev est l’auteur des dessins minutieux et très élaborés. Il a un faible pour les autocars hongrois Ikarus et pour les tramways fabriqués en Bulgarie et il l’explique cet attachement:

Снимка« Parce qu’ils représentent mon enfance, j’ai grandi avec eux, ils me font revenir à une époque, qui, pour moi personnellement était pleine de bonnes choses, - dit Darian. – Les trams sont les plus populaires, ils sont un symbole de Sofia. L’usine de tramways n’existe plus hélas et ces voitures bien connues des Sofiotes et pas que d’eux, sont vouées à disparaître. Je voudrais que cette exposition soit l’occasion d’un retour dans le temps, une espèce de reconnaissance des usagers pour les trams, ces fidèles serviteurs pendant de longues années, mais aussi une façon de les voir comme des compagnons dans la vie de tous les jours.

Снимка

Le plus ancien modèle de tram est le rétro tram Siemens-Halske, connu comme le №35. Il a été construit en 1925, sur commande de la Ville de Sofia. En 2007, un de ces fameux tramways N°35 a été refait à l’identique et on peut le voir circuler à Sofia pour le plus grand plaisir des admirateurs de ce genre de transport et des touristes.

Снимка

Une autre maquette intéressante est le Т6М-800 „Sofia” – le tramway classique, personnage de nombreux films bulgares, immortalisé sur bien des photos de la capitale d’autrefois. « A l‘origine il était bicolore rouge et blanc et il date de 1965, - explique Darian. – C’est le tram classique bulgare parce que tous les autres, sortis de l’usine de matériel de transport urbain en sont ses répliques. Il est le tram classique puisqu’on en a fabriqué 180 de cette série. »

Снимка

Les tout derniers modèles de trams qui circulent à Sofia sont de la marque Schindler, que les usagers ont surnommés affectueusement „ concombres” pour leur couleur. En 2017, la Ville de Sofia les a reçus à titre gracieux de la ville de Bâle en Suisse, ils ont la climatisation et sont aménagés pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite. Pour le moment nous avons 26 de ces tramways à Sofia et deux de plus ont été livrés pour fournir des pièces de rechange.

Снимка« L’autobus vétéran de notre exposition est la maquette du „Chavdar “ М80 avec une remorque pour les bagages – dit Ivaylo Atamian. – Avant les bus articulés, appelés encore bus accordéon, on rattachait au bus qui transportait les passagers une remorque pour les bagages – explique Ivaylo, qui est un grand fan des autobus de la marque bulgare Chavdar. – La fabrication est lancée en 1967 et ils sont en circulation jusqu’au milieu des années 70 à la mise en service des bus accordéon. »

Снимка

La maquette du premier bus articulé ou bus accordéon, fabriqué en Bulgarie en 1969 peut être vue à l’exposition. Malheureusement, on n’en a fabriqué que 15, ils ont circulé dans quelques villes du pays mais n’ont pas percé à Sofia parce qu’on a importé des Ikarus pour les transports urbains de la capitale. Les visiteurs peuvent voir aussi le premier bus au gaz naturel, un tramway – atelier de réparation itinérant, des autocars Ikarus, le tram polonais de la marque Pesa et beaucoup d’autres maquettes d’autobus et de moyens de transport anciens et modernes. Une partie seront mises en vente et chaque visiteur pourra valider en souvenir une copie d’un ticket de ces temps révolus.

Снимка

Le grand rêve des jeunes réalisateurs des „Maquettes des transports urbains” est de racheter et de reconstruire à l’identique le dernier autobus Chavdar В14-20. « C’est un bus type aquarium – explique Ivaylo, - on en avait démarré la fabrication à l’usine éponyme en 1980 et on avait arrêté en 1994. Le design était bulgare à cent pour cent, très tendance pour l’époque avec ses grandes vitres et sa forme très structurée et son aménagement confortable. Nous avons même remporté un marché à l’international, la Bulgarie a fourni au réseau de transport urbain d’Athènes 200 autobus de ce type. »

L’idée est de faire circuler en ville les autobus remis à neuf pour le plus  grand plaisir des touristes et du public.

Снимка

Version française Roumiana Markova 

Photos: Dessislava Semkovska, „Modèles des transports urbains” et BGNES
Tous les articles
Photo : EPA/BGNES

Kaléidoscope des Balkans

Des milliers de Roumains sont descendus dans la rue pour manifester contre le gouvernement Plus de 6 mille de Roumains ont participé aux nouvelles manifestations sur la place centrale de Bucarest pour demander la démission du gouvernement..

Publié le 14/08/18 à 11:16

Le professeur Tsvétomir Loukanov – le chirurgien des cœurs d’enfants à Heidelberg

Dès l’antiquité, les gens étaient conscients de la fragilité du cœur, Homère ayant pour sa part décrit plus de cent types de blessures mortelles obtenues dans les combats. Ce n’est que vers la moitié du siècle précédent cependant que les chirurgiens..

Publié le 13/08/18 à 13:20

139 ans de marine bulgare

Roussé et Varna marquent les 139 ans de la flotte militaire bulgare. Son début date du 12 août 1879 à Roussé comme flottille danubienne. A cette époque 4 bâtiments battent pavillon bulgare après avoir combattu avec succès dans la guerre de Libération..

Publié le 12/08/18 à 09:10