Les innovations donnent un nouveau souffle à la gestion du patrimoine culturel de Bulgarie et des Balkans occidentaux

Au Palais national de la culture s’est déroulée une table ronde sur le thème des « Innovations dans la valorisation du patrimoine culturel et l’administration des musées de Bulgarie et des Balkans occidentaux », un évènement inscrit dans l’agenda de la présidence bulgare du Conseil de l’Union européenne, que nous présente Amélia Guéchéva, vice-ministre de la Culture de Bulgarie :

СнимкаNous vivons à une époque dynamique et nous sommes conscients de la nécessité d’attirer plus de visiteurs dans les musées, surtout les adolescents et la jeune génération en général. Des options inexploitées à ce jour pour valoriser notre patrimoine culturel. Et en ce sens, les nouvelles technologies nous facilitent le travail et nous donnent des idées pour mieux exposer les collections de nos musées. Ainsi le patrimoine culturel de nos pays deviendra plus accessible…

Une première table ronde a déjà été organisée en mars dernier sur le thème de la gestion moderne des trésors des musées de Bulgarie. A la deuxième table ronde ont participé des experts d’Albanie et Macédoine qui ont échangé avec leurs collègues des musées de Bulgarie. Gordan Nikolov, qui dirige le Musée de la Macédoine à Skopje a présenté les pratiques de partenariat privé avec les entreprises de son pays. L’Albanie était représentée par l’historien Pjerin Mirdita, directeur du Musée "Site of Witness and Memory" à Shkodër, qui occupеles locaux d'une ancienne prison du temps du régime totalitaire /1945-1989/.

Les participants bulgares à la table ronde ont présenté un grand nombre de projets dont le plus significatif est celui du Musée régional d'histoire de la ville de Choumen, qui place l’accent sur les réserves historiques et architecturales de Pliska et Madara. Michael Varbanov a évoqué le rôle des nouvelles technologies qui grâce à la 3D permettent aux visiteurs de se retrouver dans la réalité virtuelle de l’ancienne capitale médiévale Pliska. 7 salles du musée régional permettent de faire un voyage dans le temps et le cavalier de Madara est présenté dans toute sa splendeur. Une partie des vidéos et images de l’exposition feront l’objet d’une application mobile, qu’il sera possible de télécharger de tous les coins de la planète.

Снимка
Une des expositions les plus originales est celle qui nous initie aux "Secrets des tréfonds de la mer Noire". Elle peut être visitée au "Marine Casino Cultural Center" à Bourgas, avant de partir pour d’autres villes d’Europe. Il s’agit d’une collection de maquettes en 3D de bateaux qui ont fait naufrage, assortie d’une carte interactive des fonds de la mer Noire et de vidéos sur des objets anciens. Les navires sont reconstitués tels qu’ils ont été découverts, lors de la dernière exploration des fonds marins, au titre du projet « Black Sea Map », qui s’est déroulé de 2015 à 2018. Il s’agit de 55 bateaux plus ou moins conservés, l’épave du plus ancien datant des 5e-4e siècles avant J.-C.

Снимка
En fait c’est le projet les plus coûteux et le plus hautement technologique qui a été mené en mer Noire et dans le monde, et nous sommes fiers d’y avoir participé, a déclaré Lyudmila Kutiéva, qui est la directrice du "Marine Casino Cultural Center" de Bourgas.

Снимка
Le renouveau technologique des musées bulgares continuera, car il bénéfice d’un sérieux financement, a souligné la vice-ministre de la Culture Amélia Guéchéva. Les fonds ont été alloués par le Mécanisme financier de l’Espace économique européen et Le Mécanisme financier norvégien. Il s’agit d’une enveloppe de 5 400 000 euros qui feront de nos musées des lieux de plus en plus fréquentés et une source inépuisable de connaissance sur les époques révolues…

Récit : Sonia Vasséva

Photos : Musée régional historique de Choumen et "Marine Casino Cultural Center" de Bourgas

Tous les articles

Elina Stoyanova: bienvenue dans la librairie bulgare à Londres!

« Londres est ouvert » - la campagne publicitaire du maire de la capitale britannique Sadiq Khan prévoit la diffusion d’un message concernant l’hospitalité de cette ville qui unit les gens et qui est ouverte au business et..

Publié le 18/12/18 à 14:02

Le peintre Valéry Tzénov: on commence un tableau avec amour et on l’achève avec bonté

Le paradis perdu fait rêver l’artiste qui aspire de toute son âme à cet idéal. Et enfin, arrive l’ultime moment où, probablement pris de pitié pour l’artiste torturé, le jardin d’Eden finit par entre-ouvrir ses portes, oh, juste un tout..

Publié le 18/12/18 à 09:05

Une publication académique étudie les fresques religieuses de la première moitié du 19e siècle

La publication académique « Corps des peintures murales de la première moitié du 19e siècle en Bulgarie » se penche sur les décorations murales pendant l’âge prémoderne. Cette publication est le résultat de recherches scientifiques du..

Publié le 15/12/18 à 08:00