A la Saint Pierre on danse le khoro à Yagodovo

Le village de Yagodovo se pépare à accueillir la neuvième édition du Festival de la danse traditionnelle. Comme chaque année, la fête de Saint Pierre rassemble des milliers de danseurs amateurs et professionnels du khoro. La musique et la danse sont symbole de la pérennité de notre folklore. Le club de danse traditionnelle Baklitza en est l’hôte. Son directeur artistique Martin Motchkov est aussi chorégraphe de l’Ensemble Severniachki de Pleven,  membre de l’ensemble folklorique Trakia et de la troupe de danse de la grande Nechka Robéva, il a travaillé à la chorégraphie des merveilleux spectacles  Deux Mondes et Orissyia (Destinée). Il nous dit comment est née l’idée du festival du Khoro à la Saint Pierre :

Снимка« Elle m’est venue des groupes de danseurs  de khoros bulgares. J’ai voulu les rassembler à Yagodovo pour faire la fête et montrer ce qu’ils ont appris au cours de l’année. Notre grand objectif est de durer dans le temps et de faire entrer ce festival dans la tradition. »

Les organisateurs ont à cœur de préserver et de valoriser le folklore bulgare, de le populariser le mieux et le plus loin possible. Voilà pourquoi tous sont les bienvenus, sans restriction d’âge et ont l’entière liberté de se présenter au premier tour pour montrer leur savoir-faire. L’invitation à venir au festival du khoro de Yagodovo est lancée aussi aux groupes d’apprenants de la danse traditionnelle et aux ensembles amateurs.

Снимка« Le festival se déroule en deux tours, le premier étant ouvert à tous, – ajoute Martin Motchkov. – Au premier tour se présentent des groupes de danseurs qui apprennent cette danse traditionnelle bulgare dans des clubs,  toujours plus nombreux et très en vogue dans tout le pays. Les participants se présentent avec deux khoros en provenance de différentes région ethnographiques. Le second tour est à caractère compétitif et concerne les ensembles amateurs, qui montent sur scène avec un spectacle élaboré et les danseurs sont revêtus de costumes traditionnels. La prestation des concurrents on va dire, sera évaluée par un jury compétent, composé d’enseignants du Conservatoire de Musique, de Danse et de Beaux-Arts de Plovdiv: la Prof. Daniéla Djénéva, qui est à la tête de l’ensemble folklorique Trakia, Blagovesta Kaltchéva, Dimo Enév maître des ballets de l’ensemble Trakia, tous des noms connus dans le domaine du folklore bulgare. Le festival est parrainé par le maire de la commune Rodopi Plamen Spassov, qui finance la fête et le maire de Yogodovo Dimitar Dichev qui accueille l’événement. »

Martin Motchkov en dit plus sur le déroulé du festival du Khoro à la Saint Pierre :

« Le 29 juin, la Saint Pierre, la fête commence avec le repas rituel. Trois jours durant les villageois et les hôtes du festival de Yagodovo se réuniront au stade où chaque soir se produiront différents orchestres. Les enfants du Foyer de la Culture donneront le coup d’envoi des festivités.  Le festival du khoro de la Saint Pierre aura lieu samedi et le lendemain, dimanche, la fête des arts des Secrets du coffre de grand-mère à laquelle participent des chorales des Foyers de la culture, pour le plus grand bonheur du public qui se régalera de leurs chansons mais aussi des superbes costumes traditionnels des chanteurs. La tradition veut qu’en ce jour de fête les habitants de Yagodovo régalent aussi leurs papilles avec le savoureux poulet au riz et à la choucroute au four. »

Снимка
Et les projets d’avenir de cette belle fête déjà connue et affirmée ? 

« La fête du khoro de la Saint Pierre est promue à un bel avenir – déclare Martin Motchkov avec assurance. – Pour sa dixième édition l’année prochaine je voudrais faire venir à Yagodovo les groupes de chanteurs de musique traditionnelle de tout le pays. Mon grand rêve est de mettre toujours plus de folklore pour avoir la continuité, pour assurer la succession des générations tant en ce qui concerne les interprètes que le public. »


Et encore, selon Martin Motchkov la grande fête du khoro à la Saint Pierre sera une bonne occasion pour éveiller l’intérêt des Bulgares de l’étranger, qui gardent bien vivante dans le cœur  l’étincelle  du folklore. Et il serait bien d’inviter à Yagodovo des danseurs de khoro de l’étranger, amoureux des rythmes traditionnels bulgares.

Version française Roumiana Markova

Photos : archives personelles

Tous les articles

Une collection sublime de tabliers traditionnels bulgares du XIXe-XXe siècle….

Les tabliers traditionnels ont joué un rôle important dans la vie des femmes. De simples v êtement s de protection constitué s d'une pièce d'étoffe ou de matière souple, munie d'attaches et s'appliquant sur le devant du..

Publié le 16/02/19 à 08:15

SOURVA, le rituel de début d’année qui purifie le corps et l’esprit…

Depuis 2015, l’UNESCO a inclus dans la Liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO la fête folklorique bulgare « Sourva » et le festival populaire « Sourva » dans la région de Pernik. « Sourva » est un..

Publié le 24/01/19 à 13:39

Une équipe française tournera un documentaire sur la tradition “Sourva”

Une équipe de télévision française de la ville de Toulouse tournera un documentaire sur la fête traditionnelle “Sourva” dans le village de Leskovec, région de Pernik. Les journalistes étrangers travaillent sur un projet européen consacré aux..

Publié le 12/01/19 à 10:30