Vanessa Catherine ou la peinture en live…

C’est une création artistique qui naît spontanément et que son public découvre en même temps qu’elle. Une séquence de vie sans aucune répétition... Vous pouvez croiser la jeune peintre bulgare Vanessa Catherine dans les palais italiens, les salles de concerts, les monastères et autres lieux de culte, et les personnages qui habitent ses toiles sont à chaque fois le miroir de son âme et de sa personnalité…

Vanessa Catherine est la seule Bulgare qui depuis des années charme le public italien, et qui est invitée à participer à l’exposition de clôture de la Biennale mondiale d’Architecture à Venise. Le 10 juillet prochain, au palais baroque Zénobio, l’artiste bulgare, sélectionnée parmi 6000 candidats du monde entier, improvisera face à une toile vierge et devant un public trié sur le volet…

Je présenterai la performance« Chiave di lettura » / la clé de la vérité/, une recherche de la clé qui nous fait avancer et nous permet de rester nous-mêmes, sans trahir notre crédo, dit Vanessa Catherine. – Mais nous devons pour commencer comprendre qui nous sommes réellement. Nous affranchir de tout ce qui est superficiel et artificiel, pour aller à l’essentiel de notre nature…

СнимкаElle commence, il y a trois ans, en dessinant une silhouette de femme, vue de dos. Et le message est tellement fort que le public reste ébahi. Certains versent même une petite larme…

Quand j’ai vu les larmes jaillir des yeux des spectateurs, j’ai compris que j’avais réussi à faire passer le message et à les toucher profondément …

Mes personnages sont très souvent de dos, car c’est ma façon d’envoyer un message plus fort ! Aucune importance que la femme soit belle ou pas, que ses yeux soient bleus ou noisette…Ce qui m’intéresse, ce n’est pas la coquille, la forme, mais le contenu – le charisme, s’il existe, les mouvements, les gestes, la façon de s’exprimer…Mes performances sont une symbiose des arts plastiques, le théâtre, la danse, la musique…Je pars toujours d’une toile blanche et ensuite je laisse parler mon cœur…Un grand nombre de critiques d’art considèrent que je suis la peintre dont la main est guidée par son âme…Je crois que c’est une question de vibrations et d’harmonie…

Vanessa Catherine expose pour la première fois à l’âge de 5 ans, dans sa ville natale Plovdiv, et un de ses dessins entre dans la collection du pape Jean-Paul II. Après des études aux Beaux-Arts, elle part pour Vérone où elle reçoit son baptême artistique dans l’atelier d’Athos Faccincani. Suivent des contrats et expositions au Musée du Bargello de Florence et à la « Firenze Art Gallery ».

Снимка

D’après la jeune artiste peintre bulgare, les révolutionnaires de notre époque sont ceux qui osent s’opposer aux courants consuméristes, et elle estime en faire partie. Et c’est ainsi que lui vient l’idée des toiles vierges, transformées au gré de son imagination.

Très souvent dans la vie, nous nous trouvons face à une toile vierge, avant de décider que faire et comment procéder, si tant est qu’on nous laisse la liberté de choisir, dit Vanessa Catherine. En ce sens, ce qui compte, ce n’est pas la perfection des lignes et des formes, mais l’émotion et l’amour qui s’en dégagent. Et vous avez toutes les chances de la croiser un jour sur les hauteurs de la vieille ville de Plovdiv, faisant revivre sur sa toile l’histoire du maitre de Boyana ayant peint au 13e siècle les icônes de la petite église, nichée dans la montagne, précurseur spirituel de l’époque de la Renaissance…

Récit : Sonia Vasséva

Photos: archives personnelles
Tous les articles

L’esprit de la grande Adriana Boudevska anime la Maison de Sofia

Le 17 septembre est la fête de Sofia – la ville qui est devenue en 1879 la capitale de la Bulgarie un an seulement après la libération du pays. Grâce à des Bulgares énergiques, diplômés des meilleures universités européennes, la toute jeune..

Publié le 17/09/18 à 13:43

Même à 90 ans, Elsa Goeva ne cesse de dessiner

La galerie d’art “ Arte” de Sofia a ouvert la nouvelle saison d’automne avec une exposition à l’occasion du 90e anniversaire de la peintre Elsa Goeva. Bien qu’assez âgée, elle continue à dessiner des tableaux et nous fournit la preuve que l’art..

Publié le 15/09/18 à 09:15

Troisième édition du festival „de quartier“ de la Vieille Sofia

L’artiste mondialement connu du « street art » Nasimo est en train de repeindre toute une façade d’un immeuble dans une rue centrale de la capitale à l'occasion de l’Année européenne du patrimoine culturel, ainsi que dans le cadre d’un des plus..

Publié le 14/09/18 à 13:48