25 bonnes raisons de choisir la Bulgarie…

Vassiléna Vassiléva, Svilen Pankov, Borislav Valov, Vesselin Dimitrov et l'animatrice de „Notre jour” sur la chaîne „Christo Botev”, Iva Doychinova, au studio de la RNB
Photo: „Notre jour”

Pour les jeunes bulgares, qui cherchent un avenir professionnel prometteur, très souvent, le choix de la Bulgarie dépend des possibilités concrètes qu’offre leur pays d’origine ou à défaut, une réalisation à l’étranger. Pour les aider à faire leur choix, un grand nombre d’entreprises bulgares et internationales, implantées en Bulgarie, se sont associées à la campagne « Tes 25 raisons de choisir la Bulgarie ». 1300 étudiants bulgares de 127 universités de 15 pays ont ainsi exposé dans une dissertation les motifs plus ou moins nombreux et valables de rester dans leur pays. Au final, 25 jeunes ont été récompensés par une possibilité de faire un stage en entreprise, en étant encadrés par un mentor et en touchant une bourse annuelle de 3000 euros…

Un des objectifs de la campagne était d’insuffler confiance aux jeunes et de les convaincre que les possibilités de réalisation professionnelle ne manquent pas en Bulgarie. C’est aussi un message aux entreprises pour leur montrer que si les idées et les causes sont valables, elles pourront retenir les jeunes en Bulgarie, nous confie Svilen Pankov, DRH de la société ayant organisé le concours. 

Ces dernières années, ils sont nombreux les jeunes bulgares érudits et particulièrement doués qui tournent le dos à leur pays et choisissent de poursuivre leurs études à l’étranger. L’absence de coopération efficace entre les universités et les employeurs est à l’origine d’une véritable pénurie de cadres, alors que certains pays ont mis en place un système qui permette d’orienter rapidement les jeunes des filières universitaires vers les entreprises qui en ont besoin. 

Mais s’agit-il uniquement d’un choix personnel et dans quelle mesure le business bulgare applique sa stratégie pour attirer les jeunes diplômés ? Eléments de réponse avec Vesselin Dimitrov, employé dans une des sociétés qui participent au projet :

Je travaille dans une banque et nous avons une politique de recherche active d’étudiants performants qui pourraient être recrutés ultérieurement, mais j’ignore ce qui se passe dans les autres entreprises…D’après une statistique récente, le chômage est en chute libre en Bulgarie, mais les cadres qualifiés sont en manque, ce qui stoppe la croissance de l’économie et pose problème…

СнимкаTelle est d'ailleurs une des missions de la campagne „Тes 25 raisons de choisir la Bulgarie“, à savoir freiner la fuite des jeunes cerveaux. D’après Vassiléna Vassiléva, qui fait des études de lettres à l’Université de Sofia et qui a été récompensée par les organisateurs…

L’avenir de la Bulgarie est devant nous et la question qui se pose est de savoir si nous allons rester et développer notre potentiel au pays ou si nous allons partir à l’étranger. Il ne faut pas avoir peur et mettre au maximum à profit les possibilités qui nous sont offertes. Une dissertation, comme celle que nous avons rédigée, peut nous aiguiller sur la bonne voie…

Et pourtant, le choix devient encore plus difficile quand on sait que la Bulgarie fait partie du marché du travail ouvert de l’Union européenne :

Certains prennent plus facilement que d’autres la décision de partir. Moi personnellement, j’ai eu du mal à me décider, reconnaît Borislav Valov, 2e année de journalisme à l’Université de Sofia.

Sinon, chacun des 25 finalistes a eu la possibilité de décider du stage qu’il voulait faire. Moi personnellement, j’ai pu choisir entre 10 entreprises où j’ai été reçue pour un entretien de deux heures, avant de décider de ce qui me plairait le plus, dit Vassiléna Vassiléva.

C’était une vraie expérience, un défi, une acquisition de savoir et savoir-faire très utiles, ajoute Borislav Valov. - Rencontrer des experts des différentes sociétés est une chance. Quant à mon choix, ce fut celui qui correspondait au mieux à mes intérêts. Finalement, si l’on cherche bien autour de soi, on constate qu’il y a des possibilités de faire valoir ses compétences et d’exercer ses talents…

Satisfaits du succès de la campagne, les organisateurs ont l’intention de recommencer l’an prochain :

J’ai envie de continuer, vu l’intérêt et la satisfaction évidente des employeurs et des étudiants, est catégorique Svilen Pankov.

Une chose est sûre, ce genre de programmes qui débouchent sur un stage en entreprise est une démarche « gagnant-gagnant » pour les étudiants comme pour les employeurs, qui entrent même en concurrence dans leur désir de « débaucher » les meilleurs éléments…

Récit : Sonia Vasséva


Tous les articles

Kristalina Guéorguiéva: "Protectionnisme et guerre des droits de douane créent des tensions dans l’économie mondiale"

"La tendance au protectionnisme risque de dresser l’économie mondiale face à de sérieux défis", prévoit dans un entretien accordé à la RNB la directrice générale exécutive de la Banque mondiale, Kristalina Guéorguiéva. Selon elle, nous avons été..

Publié le 14/08/18 à 15:01

Les exportations bulgares, un secteur porteur qui dégage une forte valeur ajoutée !

D’après une analyse de l’Association des industriels bulgares sur l’évolution du commerce extérieur en 2017, établie sur la base des données du Centre de commerce international à Genève concernant 233 pays, ces dernières années la qualité des..

Publié le 13/08/18 à 12:27

Les jeux de hasard ont fait 49 millionnaires en Bulgarie en 2017

Pour la première fois cette année les organisateurs des jeux du hasard en Bulgarie se sont vus obligés de déposer à l’Agence nationale des recettes, des relevés des sommes qu’ils avaient versées à des personnes physiques, suite aux jeux de hasard si le..

Publié le 09/08/18 à 11:52