Exposition au "Palais": chefs d’œuvres bulgares et esprit olympique

Boyan Radev

Une impressionnante exposition a été inaugurée au « Palais » (la Galerie nationale des Beaux-arts à Sofia). C’est en effet le premier palais des rois bulgares (Alexander Battenberg et Ferdinand) après la libération de la Bulgarie du joug ottoman en 1878. Actuellement, d’une partie de ses salles émane l’esprit festif, celles-ci étant illuminées par les chefs d’œuvres de quelques-uns des meilleurs peintres bulgares. Les tableaux font partie de la collection du célèbre sportif, collectionneur et donateur bulgare Boyan Radev. Par cette exposition Radev célèbre le 50ème anniversaire de sa deuxième distinction olympique comme lutteur de style classique au Mexique en 1968. D’après les propos du grand champion, à cette occasion il met en premier lieu l’accent sur l’art, l’anniversaire devant être également marqué en septembre dans les milieux sportifs.

Снимка
Boyan Radev a été vivement applaudi à son entrée à la galerie à l’occasion du vernissage de l’exposition.

La façon dont a été accueilli Boyan Radev est en soi très significatif – a déclaré Slava Ivanova, directrice de la galerie. Il est sûr et certain que le nom de Radev est déjà un symbole. C’est un symbole de fierté, de victoire, de persévérance. Ce soir c’est une fête toute particulière. La Galerie nationale ouvre ses portes pour une exposition qui présente pour la première fois la collection de Boyan Radev. Oui, nous en avons tous entendu parler. Nous savons tous qu’il a été à deux reprises champion olympique et aussi champion du monde. Et ce n’est qu’une partie de son parcours professionnel. L’autre partie ayant été consacrée à l’art. L’art remplit sa vie du moment où il ouvre ses yeux le matin jusqu’à ce qu’il ne commence à rêver de toutes ces œuvres sublimes. Etant donné qu’à la Galerie nationale nous avons toujours estimé que chaque collection fait partie intégrante de la collection nationale, nous avons largement ouvert les portes pour ces chefs d’œuvres.

Zlatiou Boyadjiev „Les Baraks” (1964)Bien que très riche, l’exposition a ses accents thématiques dont font partie les oeuvres du groupe artistique « Les Baraks ». Ce sont les peintres Vassil Barakov (1902 – 1991), David Perets (1906-1982) et Zlatiou Boyadjiev (1903 – 1986). La tradition de peinture bulgare y est conservée mais d’une façon plus moderne et très originale.

Différentes salles sont consacrées à de nombreux peintres bulgares d’envergure qui peuvent parfaitement être qualifiés de classiques nationaux : Vassil Stoïlov (1904 – 1990), Bentcho Obrechkov (1899 – 1970), Ilia Petrov (1903 – 1975), entre autres. Sont aussi présentés quelques modernistes comme George Papazov (1894 – 1972), ayant travaillé principalement en France. Et un curieux détail – y peuvent aussi être vus des tableaux de Sirak Skitnik (Panayot Todorov, 1883 – 1943), premier directeur de la Radio nationale bulgare. Avant d’assumer cette fonction en 1935, il est déjà célèbre comme peintre et écrivain.

Chers Bulgares, je suis très fier avec vous ce soir lors de l’inauguration de ma collection de différents auteurs – a déclaré Boyan Radev. Soyez fiers d’être Bulgares, ayez du respect pour vous-mêmes. Il m’est difficile de trouver les mots convenables pour vous remercier et n’ai rien à ajouter à ce qu’a déjà dit la directrice de la galerie. Je lui souhaite de pouvoir accueillir dans cette galerie beaucoup d’autres chefs d’œuvres de cette envergure et d’être fière de ce qu’elle fait au profit de l’art bulgare. Je vous souhaite à vous tous une très bonne santé !

Ce ne sera pas la dernière exposition de la collection de Boyan Radev à la Galerie nationale des beaux-arts. Celui-ci a souligné que prochainement, une autre exposition sera inaugurée, composée cette fois-ci des œuvres d’un seul peintre.

Version française : Nina Kounova

Photos : Vénéta Pavlova et BGNES

Tous les articles

La Ville de Sofia donne un coup de pouce à l’art contemporain

Un nouveau programme joliment nommé "En Plein Air " est le dernier-né de la stratégie "Sofia – capitale des arts". Son objectif est d’aider à exposer des œuvres d’art dans les espaces publics. A partir de 2019 la Ville de Sofia envisage d’accompagner..

Publié le 16/08/18 à 14:02

"Maison", le premier roman de Caméllia Kutcher sur le long voyage de retour aux sources

Marseille, ville de brassage culturel et de contrastes s’il en est, est le décor de la rencontre entre François, un garçon de 13 ans et Fatima une belle Algérienne, qui l’aidera à mûrir, à se construire et à comprendre le sens de la vie avant de..

Publié le 11/08/18 à 08:35

Mario Jékov, le peintre qui puisait son inspiration dans l’impétuosité des flots

Le peintre installait son chevalet sur le littoral de la mer où il captait les humeurs de la tempête et le jeu du soleil et des vagues. Et constamment, il suivait la lumière que les vagues entraînaient dans une danse équilibrant l’âme, en..

Publié le 07/08/18 à 12:06