Les passionnés de montagne célèbrent la Réunification dans le Pirin

Mont Vihren
Photo: archives personnelles

Un groupe de passionnés de la montagne ont décidé de célébrer la Réunification de la Bulgarie par un trekking de quatre jours dans le Pirin. Leur guide certifié sera Dimitar Dimitrov qui se sent attiré par la montagne dès son plus bas âge. Premièrement, parce qu’il est originaire d’Etropolé et a grandi dans les Balkans où les gens sont inébranlables comme des rochers malgré leur douceur extérieure et deuxièmement, car sa mère a travaillé de longues années au Musée des Sciences naturelles où Dimitar a passé toutes ses vacances.

C’est ce qui explique pourquoi Dimitar décide de faire en sorte que les gens voient et connaissent mieux les beautés de la Bulgarie et les emmènent pour cette raison à des endroits peu connus. A l’occasion du 6 septembre lui et sa compagnie se posent le but d’escalader le mont Vihren (2 914), appelé dans le passé Eltépé où bien le Mont des tempêtes d’où l’on peut voir les territoires de la Thrace, de la Mysie et de la Macédoine auxquels étaient liés à l’époque les idéaux des combattants de la Réunification.

Dimitar DimitrovDimitar est donc à la recherche de facteurs qui soient en mesure de rapprocher les gens et pense de ce fait que les frontières ne sont pas horizontales mais verticales. Elles ne divisent et n’isolent pas les gens mais les provoquent à développer leurs capacités. Le sommet constitue selon lui une telle frontière.

Quel type de gens va courir la montagne ?

Comme profil ces gens sont assez différents – déclare Dimitar – Pareils à ceux qu’on rencontre au bureau ou bien au métro. Ce qui les unit c’est qu’ils sont prêts à compter sur leurs propres capacités, aptitudes et connaissances. Ils n’ont pas peur de la nature qu’ils affrontent courageusement. Ces gens ont en plus la volonté de sortir de leur zone de confort. Les passionnés de la montagne se lèvent de bonne heure le samedi et au lieu de faire la grasse matinée, ils font des efforts physiques tout en sachant qu’ils ne sont cependant pas attendus dans des hôtels de luxe le soir.

La récompense pour tous ces efforts résident notamment dans les belles vues à couper le souffle et dans la satisfaction de s’être surpassé soi-même. Le souhait de chercher son identité et le sens de sa vie est codé dans chaque personne. La montagne est l’un des endroits où il est possible de les trouver. Nombreux sont les jeunes gens et les personnes âgées qui ont l’habitude de se promener et de suivre en groupes des circuits touristiques en Bulgarie.

Notre génération peut sembler assez gâtée car de plus en plus souvent nous mangeons des « fast food », nous nous couchons très tard et ne prenons pas suffisamment soin de notre santé malgré la mode des produits alimentaires bio et du fitness. Nous sommes également très pris et très stressés, alors que deux générations plus tôt les gens avaient été beaucoup plus énergiques, ce qui fait que le mouvement touristique naît en Bulgarie immédiatement après la Libération. Nous en avons donc de bons exemples.

Notre faiblesse physique ou bien les maladies peuvent-elles constituer une raison pour que nous évitions les montagnes ? 

La montagne freine les maladies – ajoute Dimitar – Elles résultent principalement de facteurs physiques et psychiques du quotidien mais les interventions chirurgicales et les pilules ne remédient pas aux causes mais aux conséquences. Le meilleur remède consiste à faire des choses qui nous remontent le moral.

Version française : Nina Kounova


Tous les articles

Un séminaire de linguisitique et culture bulgares réunit à Véliko Tarnovo des participants de 4 continents

A Véliko Tarnovo se sont rassemblés des représentants de 4 continents unis par le désir d’apprendre le bulgare et de connaître les traditions, l’histoire et le présent du pays. Les conférences sont organisées dans le cadre du 42 ème..

Publié le 19/07/19 à 15:02

Des Bulgares ont breveté une technologie d’extraction d’oxyhydrogène de l’eau de mer

«  De l’eau vient et en eau se transforme…contenant une énergie à même de purifier l’eau, l’air et le monde en général… » C’est par cette phrase que l’inventeur de l’oxyhydrogène, le Bulgare Ilia Valkov, définit sa découverte..

Publié le 19/07/19 à 13:27

Une cyberattaque à l’Agence nationale des recettes remet en cause l’état de la cybersécurité de la Bulgarie

Le 15 juillet les médias et les institutions publiques bulgares ont été informés par un site basé à l’étranger qu’une cyberattaque des bases de données de l’Agence nationale des recettes (ANR) avait été perpétrée sans qu’on s’en..

Publié le 17/07/19 à 14:14