Le Festival "L’exposition est...“ mobilise des stars mondiales sur les problèmes des enfants défavorisés de Montana

Par:

La lutte contre la traite d’êtres humains, les problèmes des handicapés et la violence parmi les enfants et les adolescents constituent des problèmes qui malheureusement engagent de plus en plus l’attention de l’opinion publique. La présence d’une telle information dans chaque émission d’actualité soulève des questions qui demandent des réponses urgentes. Des réponses que nous-mêmes nous nous devons de fournir étant donné que c’est de nous notamment que dépend la solution d’au moins un des problèmes existants - la violence parmi les enfants et les adolescents. A quoi est due l’agression parmi les enfants ? Au désir de plaire à leurs camarades de classe et à leurs amis ou bien s’agit-il d’une réaction de protection qui leur permettrait d’exister en dehors de leur zone de confort ? Le débat sur ce thème est très important mais souvent il n’est mené que par les adultes et n’est guère prise en compte l’opinion des enfants, eux-mêmes. Cette approche est cependant en train d’être modifiée et c’est le cas de la ville de Montana qui est la ville d’origine de notre interlocutrice Nelian Nikolova. Conjointement avec les rencontres avec les différents enfants de la ville dont le but consiste à détruire, à travers la force de l’art, toutes les barrières existant entre eux, celle-ci organise également un festival musical d’un jour auquel prennent part aussi bien des stars bulgares que des interprètes de rock, pop et jazz de la scène mondiale. A l’issue des concerts, les stars se rendent toujours dans le centre journalier pour enfants et adultes avec différents handicaps à Montana et passent avec eux des heures inoubliables remplies de chansons et d’histoires intéressantes qui intriguent l’auditoire. Quel est le nom du festival et pourquoi Nelain Nikolova l’a-t-elle choisi :

СнимкаJe suis de nature très artistique et j’aime que les choses dont je m’occupe soient originales, remplies d’une part de sens et d’autre part – d’âme. C’est pourquoi, quand j’ai décidé d’organiser le festival, il m’était vraiment difficile de choisir le nom. Un jour je me suis assise et j’ai écrit sur une feuille « L’art est… » et j’ai commencé à réfléchir sur ce que l’art peut bien être. J’espérais que le mot qui me viendrait à l’esprit serait le nom du festival. A un moment donné il m’est venu l’idée que je ne devais pas répondre à cette question. Mon idée était surtout de provoquer la personne en face de se mettre à réfléchir sur ce que c’est que l’art pour lui. Si pour elle l’art représente quelque chose, cela signifie qu’il est présent dans sa vie également.

Nelian n’oubliera jamais la première édition du festival en 2011 quand les gens l’avaient soutenue dans son souhait sincère mais un peu fou – d’essayer notamment de convaincre ses concitoyens à Montana qu’il y avait toujours de l’espoir pour une vie meilleure. Le concert s’était alors transformé en une sorte de spectacle intitulé « Une nuit dans un cabaret différent », avec la participation d’Orlin Pavlov, Dessy Dobréva, des chanteurs d’opéra du Conservatoire, ainsi que de groupes de rock avec un grand orchestre symphonique. Tout ceci ne serait possible sans l’apport précieux du guitariste du groupe BTR Slavtcho Nikolov et de son épouse qui assistent alors la jeune femme âgée de 20 ans à peine à réaliser son idée et à la défendre ensuite devant la municipalité. 

Sept ans plus tard, après la participation au festival de stars mondiales comme l’ancien chanteur de Deep Purple Joe Lynn Turner et celui d’Axell Rudi Pell,  le 7 septembre sur la place de Montana se rendra l’actuel chanteur de Rainbow Rony Romero. C’est lui notamment qui présentera son unique concert dans cette partie de l’Europe d’ici la fin de l’année. L’émotion et la bonne humeur sont garanties et bien que gratuit, le concert a une cause qui est de faire en sorte qu’au moins un enfant de la ville se sente spécial ne serait-ce que pour un rien de temps et qu’il oublie ainsi son état d’enfant défavorisé.

Version française : Nina Kounova

Photos: archives personnelles

Tous les articles

La petite basilique de Plovdiv

Plovdiv récite „Hamlet“ en 32 langues...

„ Etre ou ne pas être, telle est la question… “ еst une citation de l’œuvre immortelle de Shakespeare « HAMLET », qui sera prononcée en 32 langues, en la petite basilique de Plovdiv, en ce 21 février, Journée internationale..

Publié le 21/02/19 à 13:08

Muriel Berset-Kohen : "La Bulgarie est une belle découverte, un pays de confluences…"

Nous recevons Son Excellence, l’Ambassadrice de la Confédération helvétique à Sofia, Muriel Berset-Kohen qui découvre chaque jour une nouvelle facette de la Bulgarie, en commençant par Sofia où cohabitent plusieurs religions,..

Publié le 21/02/19 à 11:43

Les institutions unissent leurs efforts pour protéger les médecins des cas fréquents d’agression

Les fréquents cas d’agression sur des médecins de la part de leurs patients dont nous sommes témoins ces derniers temps ont inspiré l’Ordre des médecins bulgares (OMB) à lancer une campagne contre la violence sur des médecins sous le slogan « Sauver des..

Publié le 20/02/19 à 14:04