Ram Nath Kovind : "La Bulgarie et l’Inde ont toujours été au cœur des traditions, mais aussi du changement!"

Photo: BТА

Le président de l’Inde, Ram Nath Kovind, accompagné de son épouse, a effectué une visite d’Etat de deux jours à Sofia, à l’invitation de  son homologue bulgare Roumen Radev. C’est la première fois depuis 15 ans qu’un président indien arrive en Bulgarie. Lors de leur premier entretien, le 5 septembre, les deux chefs d’Etat ont été unanimes à dire que les relations entre la Bulgarie et l’Inde reposent sur une vraie amitié et un partenariat solide, fondé sur le partage des valeurs démocratiques et un engagement fort pour la paix et la sécurité globales. Un grand nombre de conventions bilatérales ont été signées, notamment un Programme de coopération dans la science et les technologies pour la période 2018-2021, et trois mémorandums dans les sphères du tourisme, l’enseignement et l’énergie nucléaire.

Le président de l’Inde est aussi intervenu devant les étudiants à l’Université de Sofia « Saint Clément d’Ohrid » sur le thème de l’Education en tant qu’instrument du changement et de la prospérité générale. Pour mémoire, le 5 septembre est en Inde la Journée des enseignants, qui rend hommage à Sarvepalli Radhakrishnan, homme d’Etat et chercheur illustre, qui a visité la Bulgarie en 1954 en sa qualité de vice-président de l’Inde et a concouru à l’établissement de relations diplomatiques entre les deux pays.

Je dédie mon intervention à ce grand maître, qui est la brillante incarnation des relations entre la Bulgarie et l’Inde, a souligné Ram Nath Kovind, tout en rappelant que l’éducation et la science constituent le socle des relations entre les peuples.

Sur un plan historique, la Bulgarie et l’Inde ont toujours été au cœur des traditions mais aussi des changements. Nos deux sociétés ont des assises solides et une riche mémoire. Nous avons toujours été des ilots de stabilité dans nos régions, les Balkans et l’Océan indien respectivement. Nos civilisations sont anciennes, mais nos nations sont jeunes, nous connaissons notre prix et nous avons la maîtrise de nos valeurs. Un état d’esprit qui se forge dans nos universités…

En marge de la visite du président de l’Inde en Bulgarie a été organisé un forum économique bulgaro-indien en présence de 67 représentants des milieux d’affaires d’Inde et de quelque 270 sociétés bulgares. Les discussions ont porté sur la nécessité de renforcer la coopération  bilatérale dans le tourisme, l’immobilier, les infrastructures, la pharmacie, l’industrie de la défense, notamment.

Photo: Albéna Bézovska

Le jour du 133e anniversaire de la Réunification de la Bulgarie, les deux présidents ont dévoilé le monument du grand sage Mahatma Gandhi sur l’allée principale du Parc Sud de Sofia. Dans son allocution, Roumen Radev a déclaré :

Les idées et  la science du grand Mahatma Gandhi sont très connues  et elles véhiculent des valeurs universelles. Elles nous incitent à la bonté, la générosité, elles nous poussent à chercher le bien à travers le monde et à agir pour le bien du monde. Un message fort de paix, non-violence, amour, et nous essayons de suivre ces préceptes qui nous dictent d’être compatissants à l’égard d’autrui et à essayer de régler les conflits par les mots et la diplomatique, plutôt que de faire tinter les armes. Gandhi est un des penseurs et humanistes les plus éclairés du monde. Je suis heureux que nous inaugurions son monument en cette journée de réunification de la Bulgarie…

Et le président Kovind d’ajouter: L’inauguration de cette statue a lieu à un moment particulièrement important, dans moins d’un mois, le 2 octobre, nous marquerons le début des célébrations à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de Mahatma Ganghi, surnommé à juste titre « le père de la nation ». Un apôtre et un partisan ardent de la paix et de la non-violence, celui qui a transformé le politiquement impensable en politiquement inévitable…

Récit : Sonia Vasséva


Tous les articles

"Le meurtre de l’impossible" – un livre consacré à l’alpiniste bulgare Boyan Petrov

En hommage au grand alpiniste bulgare, un recueil “Le meurtre de l’impossible” a été présenté. Le livre a été écrit par la légende italienne de l’alpinisme Reinhold Messner. Il y a rassemblé 30 publications dans lesquelles des escaladeurs bien..

Publié le 16/02/19 à 10:15

La peinture au vin : une technique oubliée, revisitée par l’artiste Maya Petrova

Quant il aime quelque chose, l’artiste trouve toujours le moyen de l’exprimer, de le montrer, et la peinture, grâce à ses multiples facettes lui offre toute la latitude d’expérimenter, de donner  libre cours à son imaginaire. Il y a deux ans,..

Publié le 15/02/19 à 10:54

Trifon Zarezan, la fête des vignerons, de la convivialité et la bonne humeur

Le 14 février, c' est la fête de l’amour, appelée aussi la Saint Valentin dans de nombreux pays. En Bulgarie selon la tradition c’est la fête des vignerons et du vin, le 14 février est la Saint Trifon –Zarezan, le jour où l’on va au vignoble tailler la..

Publié le 14/02/19 à 12:42