Les artistes peintres de Yambol s’invitent à Sofia…

Stéphane Bachvarov, "Toundja"

Les habitants de la capitale ont rarement l’occasion d’apprécier tous les talents qui ont vu le jour et se sont épanouis dans d’autres régions de la Bulgarie, qui en compte 28 au total. Et nous voudrions placer le curseur cette fois-ci sur la région de Yambol /Bulgare du Sud/ et sa pléiade de peintres, à l’occasion d’une exposition à la Galerie nationale des Beaux-Arts qui a accueilli 51 toiles de maîtres, prêtées par la Galerie d’Art « Georges Papazov » à Yambol.

Nous avons rencontré Slava Ivanova, directrice de la Galerie nationale des beaux-Arts pour nous présenter cette exposition :

Slava Ivanova et Petko Yordanov, directeur de la Galerie d'Art de YambolNous avons l’habitude de travailler avec les collègues du pays, et ne manquons aucune occasion d’organiser des expositions thématiques ou pour la simple présentation d’un peintre dont l’œuvre est emblématique pour sa région. Mais c’est vrai que l’exposition sur les artistes de Yambol est une nouveauté, fruit d’une coopération entre deux grandes galeries d’art. Pourvu que ça dure, comme on dit… Et je suis sûre que le public de Sofia appréciera les peintres de Yambol et sa région…

Des peintres, dont au moins deux, sont très connus, Georges Papazov /1894-1972/ et  Guéorgui Popov- John /1906-1960/, dont les toiles côtoient celles d’artistes tout jeunes et pas encore connus, mais qui semblent promis à un bel avenir.

Georges Papazov dont la galerie porte le nom est un peintre surréaliste et un écrivain bulgare, qui vit à Paris où il est un des premiers à faire la connaissance des surréalistes Joan Miró, Max Ernst et Pablo Picasso. Considéré comme un précurseur du « surréalisme abstrait », Georges Papazov s’installe à Paris en 1924, après avoir travaillé en Allemagne.

La Galerie d’Art de Yambol présente quelques-unes de ses premières œuvres, peintes à Prague en 1916, ou Papazov fait des études d’architecture et d’ingénieur-paysagiste. Ces toiles sont encore loin de ses idées surréalistes, elles sont très concrètes et fraîches…

Quant à Guéorgui Popov-John, il vit et travaille, lui aussi, en France et en Suède. Justement, il remporte deux prix à Paris en 1932. Et même s’il connait des déceptions en Bulgarie, il ne tourne pas le dos à son pays d’origine où il revient très souvent. Son portrait dessiné en 1946 par Vaska Emmanouilova ravit par la chaleur des tons et son expressivité  très touchante…

L’exposition présente aussi des œuvres d’un des « pères » de l’Ecole de peinture de Yambol, Stéphane Bachvarov /1907-1988/, qui charme par ses paysages le long de la rivière Toundja, ce qui lui a vallu le surnom de « chantre de la Toundja » qui excelle dans l’impressionnisme. Un de ses amis, Pavel Bakalov, peintre lui aussi, a fait son portrait très inspiré. 

Les peintres de Yambol, ce sont aussi Ivan Dimov /né en 1943/ et son « Paysage poussiéreux » qui bascule entre réalité, fantaisie et symbolisme, mais aussi Panayot Panyotov /1909-1986/, ancien recteur de l’Académie nationale des Beaux-Arts. Son tableau intitulé « Nuage » est une brillante illustration des traditions picturales bulgares. Comme d’ailleurs le « Portrait de femme » et le « Portrait en jaune » de Parouche Gogov, une autre fin connaisseur de l’âme humaine…

La Galerie des Beaux-Arts « Georges Papazov »  présente aussi de magnifiques peintures d’autres artistes bulgares, tel le classique Vladimir Dimitrov-le Maître, Boris Dinev et le grand Svétlin Roussev qui nous a quittés il n’y a pas longtemps…

Récit : Sonia Vasséva

Crédit photos: Galerie nationale des Beaux-Arts et Vénéta Pavlova
Tous les articles

XIVe édition du Festival mondial du dessin animé

Du 12 au 16 septembre le Centre de congrès et de festivals de Varna a ouvert ses salles à la 14e édition du Festival mondial du film d’animation.  „L’animation est un art de toutes les libertés avec ses nombreux artistes à la curiosité..

Publié le 20/09/18 à 10:18

Kamen Vodénitcharov: „Notre film sur Sofia vise les vrais patriotes et bâtisseurs de la Bulgarie contemporaine“

Le documentaire « Sofia en 105 minutes – histoire de la ville » évoque des événements clés ayant marqué l’histoire quatre-vingt fois séculaire de notre capitale contemporaine. Au cours de ce voyage à travers le temps sont présentés..

Publié le 19/09/18 à 12:01

L’esprit de la grande Adriana Boudevska anime la Maison de Sofia

Le 17 septembre est la fête de Sofia – la ville qui est devenue en 1879 la capitale de la Bulgarie un an seulement après la libération du pays. Grâce à des Bulgares énergiques, diplômés des meilleures universités européennes, la toute jeune..

Publié le 17/09/18 à 13:43