Les élèves bulgares de l’excellence…Cuvée 2018 !

Krassimir Valchev : "Les exemples positifs dans le système de l’éducation nationale sont nombreux et méritent d’être cités !"

Par:
Photo: BTA

Connue pour la beauté de sa nature, l’originalité de ses us et coutumes et la richesse de son histoire et de ses traditions,  la Bulgarie se retrouve souvent dans l’actualité des médias du monde, pour les succès  que sa jeune génération récolte à l’occasion de compétitions et autres olympiades internationales. On entend parler presque chaque mois des performances brillantes d’un élève, lycéen ou jeune chercheur, qui a le potentiel de changer le monde, en améliorant le cadre et les conditions de vie de ses contemporains. Bien sûr, il faut être doué pour se faire remarquer, avoir du talent et de la persévérance, mais aussi et surtout travailler sans relâche et enrichir en permanence ses connaissances, pour briller et se faire récompenser dans le cadre d’évènements comme la deuxième édition de la campagne « Les élèves bulgares de l’excellence ». Pour fait partie du club, les candidats doivent avoir gagné des médailles à des concours et épreuves internationales ou avoir passé leur bac avec une mention très bien. Cette année, une grande partie des distinctions a récompensé des lycéens qui ont obtenu des résultats exceptionnels dans le domaine de la chimie, la physique et les mathématiques. Et nous voudrions vous présenter Lora Toskova du lycée français de Plovdiv et Stanislav Makréeev, élève de terminale à Sofia, qui a reçu un prix pour son excellente connaissance du chinois.

Leurs succès les ont hissés à la première place en Europe et la seconde au monde, après la Corée du Nord. Tous deux arrivent à triompher sur 112 équipes de 99 pays. A la cérémonie de remise des prix de l’excellence a assisté le ministre de l’Education nationale et la Science, Krassimir Valchev qui n’a pas caché sa joie des performances des jeunes bulgares :

Je suis heureux pour ses jeunes élèves, qui ont reçu leur instruction dans notre système d’éducation nationale, où il se passe des choses très positives. Je pense aussi qu’ensemble, enseignants, parents et élèves, nous sommes en mesure de faire en sorte que nos enfants aient un meilleur avenir. Nous oublions très souvent combien l’école est importante dans la vie de chaque être humain. Il y a un siècle et demi, chaque génération vivait mieux que la précédente, parce qu’elle était plus éduquée. Le monde a progressé, car il a permis l’épanouissement de l’économie, du capital humain et de la société dans son ensemble. Et tout cela a été rendu possible avec l’aide des enseignants, à tous les niveaux. Malheureusement, nous avons souvent tendance à les oublier, eux et leur contribution silencieuse, alors qu'ils ont façonné ces élèves excellents que nous célébrons aujourd’hui.

Снимка

La jeune violoniste Dimitrinka Panayotova de l’Ecole nationale des Arts scéniques et de Musique, qui a signé un contrat de titulaire à l’Opéra de Stara Zagora, a rejoint son rêve :

C’était une journée ensoleillée. J’ai reçu un appel de l’opéra. Le directeur Ognyan Dgraganov m’a convoquée dans son bureau et m’a proposé un CDI. Bien sûr que j’ai accepté. Avant ce jour, j’ai joué pendant un an à l’Orchestre symphonique de musique de chambre de Haskovo. Mon rêve, c’est de continuer à vivre et à m’épanouir en Bulgarie…

Récit : Sonia Vasséva

Photos: BTA et archives personnelles
Tous les articles

L’histoire passionnante de la photographie bulgare : entre les premiers rêves et les sommets professionnels

Le rêve de l’humanité d’immortaliser des scènes de la vie sur un écran sensible à la lumière date du V- IVe siècle avant Jésus-Christ si pas plus tôt. De nos jours on trouvera rarement quelqu’un qui ne s’émerveille pas et qui ne prenne pas du..

Publié le 19/01/19 à 08:50

Les gants de Miléna Stéfanova, un vrai bijou sur les mains de chaque femme

Miléna Stéfanova se lance dans le tricot dès l'école en apprenant ce métier de sa grand-mère et de sa mère. Son amour pour les belles choses se renforce au fil des années et se transforme en beaux sacs tricotés dont la plupart Miléna offre à..

Publié le 18/01/19 à 15:15
Снимка: архив

Les associations écologiques mettent en garde contre une catastrophe écologique à la frontière bulgaro-serbe

La pollution de la nature et de ses ressources au profit d’intérêts privés constitue un gros problème qui préoccupe depuis des années la population de part et d'autre de la frontière bulgaro-serbe. Des écolos et des hommes publics des deux..

Publié le 18/01/19 à 13:23