Antoine Guéorguiev, le jeune homme qui bouscule le monde virtuel!

Leurs doigts dansent d’un rythme régulier sur les écranssensoriels des tablettes comme s’ils voulaient ainsi compenser leur marche encore un peu incertaine. Ayant à peine appris à marcher aussi bien à travers le labyrinthe du milieu réel que de celui du virtuel, les nouveaux génies des hautes technologies déploient leurs brillantes compétences dès leur enfance pour se retrouver très tôt dans l’équipe élitaire des individus qui sont en mesure de changer le monde.

A l’âge de 17 ans Antoine Guéorguiev a déjà découvert sa vocation qui réside notamment dans la création de jeux vidéo pour la mise en place desquels il s’est vu décerner de nombreuses distinctions dont une prime présidentielle pour un début dans les technologies de pointe. Ces derniers temps, Antoine consacre son temps également à la création d’un professeur virtuel sur lequel il travaille conjointement avec son ami Alek :

Nous avons créé un avatar 3D avec le concours d’un psy pour qu’il soit réellement sympathique aux yeux des élèves – nous raconte le lycéen du gymnase de sciences naturelles et mathématiques de la ville de Montana – Il est possible de lui poser plein de questions par le biais de commandes vocales dans différents domaines. On peut par exemple lui demander quelle est la superficie de la Bulgarie, ce à quoi il est en mesure de donner immédiatement la réponse correcte à l’aide de sa base de données. Il convient de souligner cependant que notre professeur n’assumera en aucun cas le rôle de l’enseignant classique, ceci n’étant physiquement pas possible. Le but en est plutôt de créer des possibilités de perfectionnement des connaissances acquises au cours des années scolaires mais en milieux domestique.

Un mot en dialecte anglais qui décrit une personne en train de faire la sieste sur un canapé et qui regarde la télé a donné l’appellation à un autre projet d’Antoine intitulé notamment « Blumber VR ». Celui-ci exige du consommateur de marquer des objets avec des caractéristiques bien définies dans la réalité virtuelle dans le but de pouvoir prouver l’action d’une loi psychologique.

La thématique du projet porte sur la célèbre loi de Miller qui indique qu’il existe une limite supérieure dans la mémorisation des différentes caractéristiques par la partie fonctionnante de la mémoire humaine – explique-t-il. – ce qui signifie que si j’énumère une série de couleurs, vous allez mémoriser uniquement une partie d’entre elles – normalement entre 5 et 9. Quand j’ai pris connaissance de cette loi, j’ai décidé de l’intégrer dans la réalité virtuelle et d’y analyser les résultats. C’est ainsi qu’il y a quelques mois, lors de l’Exposition scientifique européenne de la jeunesse à Gdynia, en Pologne, en présentant mon projet, j’ai réussi à tester environ deux cents personnes et à faire les conclusions respectives dont la plus importante m’avait permis de comprendre que la capacité dans la réalité virtuelle est inférieure à celle du milieu réel. Lors des expériences que j’ai effectuées, les personnes que j’avais contactées s’étaient heurtées à quelques difficultés dans trois situations uniquement mais au bout de quelques minutes ils commençaient à mieux d’orienter.

Antoine /au centre/ au Salon international des jeunes chercheurs à Gdynia

Lors de la mise en place de ses projets, Antoine se fonde également sur une autre passion – la psychologie dont principalement la dite « lecture froide » qui analyse en profondeur la langue du corps et qui est utilisée par les mentalistes.

De nos jours, il est très opportun de connaître la personne qui se trouve face à toi, ainsi que la façon dont elle parle, ses manières, son comportement, ce qui pourrait être très révélateur pour les caractéristiques de cet individu – déclare Antoine en faisant part de sa sensation selon laquelle les mots semblent souvent pas sincères et il s’impose de ce fait à utiliser d’autres méthodes pour accéder en profondeur à la personne en question. – Malheureusement une tendance est observée selon laquelle le mensonge devient une pratique courante. Dans ce sens les politiques du monde entier arrivent à dissimuler très facilement leurs faiblesses et à mentir sans aucun problème dans le but de conserver leur influence.

Le progrès constant qu’effectuent les technologies numériques fait en sorte que de plus en plus de gens « cherchent un abri » dans la réalité virtuelle où ils trouvent une fausse certitude, pense Antoine qui fait une analogie avec les selfies à des endroits très risqués lors de la prise desquels chaque année périssent beaucoup de jeunes gens. Un autocontrôle est tout simplement indispensable auquel il n’est possible d’arriver que de manière consciente et transparente.Antoine se dit convaincu qu’un jour il travaillera dans le secteur bulgare des IT en oeuvrant entre temps sur son nouveau projet – une plate-forme pour des jeux minimaux relatifs à la réalité virtuelle. Il espère également accéder ainsi au plus large public à travers le monde entier.

Version française : Nina Kounova

Photos: archives personnelles
Tous les articles

Journée mondiale des enfants prématurés

Chaque année, en Bulgarie naissent entre 6000 et 6500 enfants prématurés, soit un bébé sur dix est né avant terme. Telles sont des données fournies par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) car il n’existe malheureusement pas de registre..

Publié le 16/11/18 à 13:30

Kaléidoscope des Balkans

La CE a approuvé le financement public de la connexion gazière entre la Bulgarie et la Grèce La Commission européenne a hautement apprécié les intentions de construire une interconnexion gazière entre la Bulgarie et la Grèce. Les tuyaux de 182km..

Publié le 13/11/18 à 10:19
Plamén Tsvétanov

Une nouvelle appli mobile déniche et propose en quelques secondes les offres et les services les plus attrayants

Le nombre des internautes mobiles devient de plus en plus grand mais ceci ne devait pas nous tracasser car on ne doit pas oublier que nous aussi, nous pouvons utiliser à notre gré ces nouvelles formes de communication. On annonce presque chaque..

Publié le 12/11/18 à 11:50