Un peu de chaleur humaine par le tricot…

Il y a des personnes qui, pour une raison ou l’autre, ont perdu leur toit cette année et qui risquent de se retrouver à la rue pour les fêtes de fin d’année, si elles ne sont pas "repêchées" par une maraude du Samu social qui les conduira dans un des centres d’hébergement d’urgence, à condition qu’il reste de la place…

Cela fait 7 ans que la Fondation « Il y a moyen » prodigue un peu de chaleur aux SDF en lançant à la fin de l’automne sa campagne « La chaleur par le tricot ». Un geste humain, celui de tricoter un pull ou une paire de gants pour apporter un peu de confort à tous ceux qui devront affronter la pluie, la neige et le froid de l’hiver. La campagne organise même un festival « Le tricot haut en couleurs » qui permet de récolter des dons pour les personnes démunies. Cette année, le festival se déroule ce week-end /3 et 4 novembre/ au centre commercial « Serdica centre ».

Снимка

Margarita Sokolova, présidente de la Fondation « Il y a moyen » nous donne plus de détails :

Notre mission principale est d’apporter un peu de chaleur aux SDF, en organisant un atelier de tricot, chacun choisissant ce qu’il veut et peut faire, un châle, un bonnet, des gants, des chaussettes, un pull, même. Je suis contente que notre cause soit bien accueillie et soutenue par des nombreux Sofiotes. Nous avons même invité des expertes en tricot qui initieront les autres aux différentes techniques utilisées.

Снимка

La Fondation « Il y a moyen » voit le jour dans un souci de venir en aide aux SDF à qui la vie n’a pas fait de cadeau. C’est aussi une façon d’attirer l’attention de l’Etat sur leur triste sort et essayer de trouver une solution de relogement. Des propositions sont même formulées à l’égard du législateur, à savoir trouver un job aux orphelins qui atteignent la majorité, construire plus de logements sociaux, garantir un revenu minimal…Malheureusement, je ne pense pas que l’Etat fait grand-chose pour les SDF, nous confie Margarita Sokolova, précisant que c’est au ministère des Affaires sociales de leur créer des conditions de vie minimales.  Pour que les 3000 personnes sans domicile ne fassent pas des prières pour que l’hiver soit plus clément et moins froid…

Снимка

La tendance est malheureusement à la hausse quand on parle des SDF, et ils sont de plus en plus nombreux ceux qui ne disposent pas de moyens pour payer un loyer, ce serait que pour quelques mètres carrés.

De temps en temps, certains patrons d’entreprises embauchent quelques personnes sans aucune qualification pour s’occuper des espaces verts, balayer les rues ou les parcs, mais ils ne laisseront en aucun cas un SDF franchir la porte de leur bureau, donc ils les font travailler, mais en les tenant à distance…Malheureusement, une grande partie des SDF n’est pas en bonne forme physique, à cause des épreuves subies au quotidien…

A nous donc de faire un geste et de penser à ses pauvres gens qui ont besoin de notre aide…

Снимка

Les SDF ont besoin de notre attention, pour se sentir moins exclus de la société. Chaque petit mot, le moindre petit geste compte, un bol de soupe, un pot de miel ou une boîte de conserve, une paire de chaussettes ou de gants tricotés…Chacun peut donner dans la limite de ses moyens… Mais ne restons surtout pas indifférents et ne passons pas à côté de ces personnes en détresse qui sont des êtres humains comme nous…

Récit : Sonia Vasséva

Photos: imanachin.bg
Tous les articles

L’histoire passionnante de la photographie bulgare : entre les premiers rêves et les sommets professionnels

Le rêve de l’humanité d’immortaliser des scènes de la vie sur un écran sensible à la lumière date du V- IVe siècle avant Jésus-Christ si pas plus tôt. De nos jours on trouvera rarement quelqu’un qui ne s’émerveille pas et qui ne prenne pas du..

Publié le 19/01/19 à 08:50

Les gants de Miléna Stéfanova, un vrai bijou sur les mains de chaque femme

Miléna Stéfanova se lance dans le tricot dès l'école en apprenant ce métier de sa grand-mère et de sa mère. Son amour pour les belles choses se renforce au fil des années et se transforme en beaux sacs tricotés dont la plupart Miléna offre à..

Publié le 18/01/19 à 15:15
Снимка: архив

Les associations écologiques mettent en garde contre une catastrophe écologique à la frontière bulgaro-serbe

La pollution de la nature et de ses ressources au profit d’intérêts privés constitue un gros problème qui préoccupe depuis des années la population de part et d'autre de la frontière bulgaro-serbe. Des écolos et des hommes publics des deux..

Publié le 18/01/19 à 13:23