La transformation numérique, un nouveau défi pour le tourisme bulgare

Photo: BTA

Le ministère du Tourisme et le Comité national au Tourisme ont organisé une table ronde sur le thème de la transformation numérique dans le secteur, en présence de nombreux experts et entrepreneurs, qui ont exposé leurs problèmes et fait part de leur expérience dans la promotion de la Bulgarie en tant que destination quatre-saisons. De l’avis commun, il convient de mettre à jour la stratégie nationale sur le tourisme en l’adaptant aux impératifs du numérique et aux nouvelles réalités dans le secteur des hautes technologies. Martin Zahariev, vice-président du Comité national au Tourisme, a fait le point des changements qui se font attendre et qui entravent le plein épanouissement du secteur :

Nous avons besoin d’une nouvelle cartographie pour une représentation digitale de nos circuits touristiques écologiques, peu importe si l’on part à pied, en vélo ou à cheval… Nous voulons aussi placer l’accent sur le tourisme œnologique et SPA. Il nous faut aussi mettre en place un nouveau site de réservation en ligne, changer le design des profils du pays sur les réseaux sociaux, mettre en permanence à jour le portail touristique, attirer plus d’annonceurs sur le site, notamment.  La Bulgarie est aussi un pays qui organise pas moins de 370 festivals chaque année, et c’est un aimant très puissant pour les touristes étrangers. Nous devons aussi signer des contrats avec les opérateurs de téléphonie mobile pour que la publicité de la Bulgarie se fasse dès leur arrivée, par un SMS de bienvenue, par exemple…

Les études internationales indiquent qu’en 2017, 46% des touristes européens ont choisi et réservé leur destination de vacances en ligne, sur Internet. Selon les prévisions, ce pourcentage atteindra 60% d’ici 2 ans. Le ministère du Tourisme est conscient de l’importance de la promotion du secteur du tourisme sur le web et y travaille avec assiduité. La ministre du Tourisme, Nikolina Angélkova a attiré l’attention sur l’application pour téléphones mobiles I love Bulgaria , contenant de l’information sur les sites touristiques emblématiques du pays. L’appli a jusqu’à présent 16 000 abonnés, mais le ministère du Tourisme a l’intention de lancer un nouveau service qui facilitera la vie des entrepreneurs :

Même si le ministère du Tourisme est un des plus jeunes, il sera la première administration publique qui permettra au business, en plus de la signature électronique, d’utiliser la reconnaissance faciale, de sorte que la partie documentaire des réservations se fasse sur les écrans des Smartphones. Cette démarche facilitera les investisseurs et les entrepreneurs. Quant aux différents services administratifs, ils seront livrés dans les délais les plus brefs. La version béta de de nouveau produit sera présentée à la mi-novembre…

A la fin de la discussion sur l’avenir numérique du tourisme, le Comité national au Tourisme a remis ses prix annuels, sous forme de statuette représentant une pièce de monnaie et une rose. Un symbole bien choisi, car la rose a justement été retrouvée sur une pièce découverte près de Kazanlak et datant de l’époque du souverain thrace Amacot /389-356 avant J.-C. /. Les grands gagnants ont été la Municipalité de Kazanlak et Pomorié, quelques quotidiens nationaux pour leurs campagnes de promotion de la Bulgarie et de sauvegarde du patrimoine national.

Récit : Sonia Vasséva

Tous les articles

La formation des cadres dans le tourisme constitue une priorité pour le ministère !

Un déficit de cadres dans le tourisme est constaté aussi bien pour la saison estivale que pour la saison hivernale, a déclaré la ministre du Tourisme, Nikolina Anguelkova dans le cadre du Conseil interministériel des personnels du..

Publié le 15/11/18 à 12:53

Depuis le 19e siècle, le village Kossovo coule une vie paisible...

La ronde des saisons tourne comme un carrousel et, plongés dans nos problèmes quotidiens nous autres humains finissons par couper le cordon qui nous relie à la nature. Les années nous pèsent, nous sourions de moins en moins, l’insatisfaction nous..

Publié le 10/11/18 à 08:15

Un réseau social pour la renaissance des villages bulgares

Les villages où la vie a disparu avec la mort de son dernier résident ont augmenté 5 fois pendant les 2 dernières années. Les raisons du dépeuplement nous amènent à de nombreux problèmes, de la solution desquels dépendra le sort..

Publié le 08/11/18 à 10:40