Les mères d’enfants handicapés ne souhaitent pas raconter des histoires dramatiques mais mener une vie normale

Elissavéta Belobradova et Krassimira Hadjiivanova

Là, où l’Etat social a abdiqué, les entrepreneurs sociaux s’affichent sur la scène publique. Le but est un seul et unique – faire du bien au profit du plus faible et du plus vulnérable.

Des entrepreneurs sociaux de neuf pays européens en compagnie de représentants des milieux d’affaires bulgares, des institutions et des organisations civiles examinent dans le cadre d’une conférence de deux jours qui se tient à Sofia les possibilités sociales permettant d’améliorer la vie des enfants et des jeunes.  Dans le cadre du forum intitulé « Partenariat en vue du changement », la maire de la capitale Yordanka Fandakova a déclaré que le plus récent programme municipal qui allait être mis en place à partir de la nouvelle année et qui s’élève à 50 mille euros, se rapporte notamment à des innovations sociales.

СнимкаNotre politique en soutien des gens en situation défavorisée consiste principalement à répondre à leurs besoins fondamentaux dont en premier lieu l’éducation de leurs enfants mais aussi des adultes afin que ceux-ci puissent se joindre de manière réussie à la vie sociale et économique – a-t-elle ajouté. – Au cours des quelques dernières années nous avons créé plusieurs instruments de soutien dont des entreprises sociales. Par le biais de la société commerciale « Lozana » par exemple, 28 personnes ont trouvé un job dans son imprimerie, sa blanchisserie, son atelier de paquetage, entre autres. Et ce n’est qu’un seul exemple des possibilités qu’offrent les autres entreprises sociales.

Il y deux ans, Elissavéta Belobradova et Krassimira Hadjiivanova ont notamment décidé d’œuvrer en faveur de la réalisation professionnelle des mères d’enfants handicapés, ce qui leur permettrait de s’assurer elles-mêmes les principaux moyens de survie. C’est dans ce but que toutes deux, elles créent la fondation « Olé Malé » qui à ce jour a accordé une assistance à environ cent femmes en leur assurant un travail à domicile, leur permettant de se sentir financièrement indépendantes. Le but à long terme étant d’insister à ce que des amendements législatifs soient apportés de manière à ce que ces mères d’enfants handicapés se transforment de consommatrices d’aides sociales en contribuables.

Снимка

Il m’est très difficile d’évoquer les souffrances d’une mère d’enfant handicapé qui est obligée de passer des nuits blanches et de ne travailler qu’entre les crises de son enfant malade, ainsi que de souligner à quel point il faut être fort pour réussir à garder son sang-froid et sa capacité de travail. N’en parlons pas du manque d’infrastructures adaptées aux déplacements des enfants handicapés – a déploré Elissavéta Bélobradova – En effet les mères ne veulent pas raconter leurs histoires et leur but n’est pas de vous faire pleurer mais juste de vous sensibiliser pour que des conditions soient créées, leur permettant de mener une vie normale, ne serait-ce que difficile mais leur évitant toutefois la nécessité de devoir sans cesse surmonter de multiples obstacles. C’est exactement ce que représente notre fondation « Olé malé » - nous aspirons notamment à ne plus être tenus de raconter des histoires dramatiques mais au contraire, pouvoir de plus en plus nous vanter du fait que toutes les mères d’enfants handicapés vivent correctement.

СнимкаDans le cadre de la conférence, la commissaire européenne en charge de l’économie et de la société numériques Maria Gabriel a accentué sur des problèmes de son secteur et a déclaré que le plus grand défi face à l’Europe était lié aux aptitudes digitales de ses citoyens. A ses dires, après 2020, pour 90% des emplois une telle maîtrise sera exigée, 37% des employés bénéficiant au jour d’aujourd’hui de cette aptitude. Elle a aussi prôné l’usage des trois actuels hubs innovateurs digitaux existant actuellement en Bulgarie.

Les hubs constituent notamment l’endroit où les entrepreneurs sociaux peuvent se procurer de l’information, obtenir des réponses à des questions d’ordre financier, ainsi que connaître les niches du marché du travail – a également expliqué Maria Gabriel. – Car il est important de s’orienter sur la demande du produit en question de manière à ce que le modèle d’affaires ne risque d’échouer dès les trois premiers mois. Hormis cela, les hubs proposeront aussi des possibilités de formation à l’intention des entrepreneurs sociaux afin que leurs projets puissent réussir. 

Maria Gabriel a attiré l’attention des participants à la conférence également sur la cyber-sécurité, en soulignant que 80% des compagnies européennes, y compris les entreprises sociales, ignorent avoir fait l’objet de cyberattaques. Cet événement ne concerne malheureusement pas que les données personnelles, mais aussi des infrastructures sensibles comme la santé, l’énergie, les transports, l’éducation, entre autres, a-t-elle encore souligné.

Снимка

Et comme à l’approche de Noël on parle de plus en plus de bonté et d’amour, les femmes de « Olé malé » n’ont qu’un simple rêve qui est celui de décorer par leurs propres jouets faits à la main les sapins devant toutes les mairies.

Version française : Nina Kounova

Photos: Diana Tsankova, BGNES et olemale.bg
Tous les articles

L’aube du latino et de la salsa en Bulgarie

A l’époque du socialisme, une petite majorité de personnes uniquement bénéficiaient du privilège de voyager à l’étranger et surtout dans des pays ne faisant pas partie du "camp socialiste". Mais il y avait cependant un quartier à Sofia – la cité..

Publié le 10/12/18 à 14:00

Une jeune Bulgare vit dans les forêts vierges de la Norvège pour étudier les loups

Zlatina Hristova de Véliko Tarnovo est une des rares personnes qui osent participer à un programme d’études des loups en Norvège. La Bulgare de 28 ans travaille sur un projet spécial et elle est chargée de faire des photos des bêtes qui sont..

Publié le 09/12/18 à 09:05

Les légumes en conserve, une belle tradition au goût bulgare

Ces derniers temps les nutritionnistes n’ont de cesse de nous aider à changer de régime alimentaire. Pour le bien de l’organisme mais aussi pour le confort de nos papilles gustatives, donc de notre bien-être général, ils nous encouragent à..

Publié le 09/12/18 à 08:20