La cryptographie quantique au service du secret Défense

Au siècle des hautes technologies, l’information a la puissance d’une bombe dévastatrice, d’où les efforts des chercheurs et autres têtes savantes de faire appel technologies du futur pour garantir au maximum la fiabilité des données. Les guerres hybrides sont chose courante de nos jours, et la sécurité nationale de chaque pays est à la merci de la moindre attaque informatique ou piratage de données, qui peuvent déclencher des accidents industriels, des catastrophes naturelles, des actes de terrorisme…

Justement, les scientifiques bulgares ont un rôle important à jouer quand il relève de la sécurité nationale. A l’heure actuelle, 4 universités et trois instituts de l’Académie bulgare des Sciences construisent un Centre d’excellence moderne spécialisé dans la communication quantique, les systèmes intelligents de sécurité et la gestion du risque, financé par l’Union européenne à hauteur de 7 millions d’euros.  D’ici 5 ans, un logiciel hautement performant sera conçu et déployé sur des plates-formes robotisées, qui seront utilisées sur terre, par mer et dans les airs pour assurer la gestion de situations de crise de tout genre. Des experts du centre d’excellence interviendront en cas de tremblements de terre, incendies, inondations, tensions aux frontières, actes terroristes…

Les explications de Latchézar Guéorguiev de l’Institut des études nucléaires et de l’énergie du nucléaire de l’Académie bulgare des Sciences : 

La cryptographie quantique garantit une sécurité sans précédent des données et des flux, en utilisant les propriétés de la physique quantique pour établir des protocoles de chiffrement permettant d’atteindre des niveaux de sécurité non atteignables, par la distribution de clés secrètes entre deux interlocuteurs distants. Ce procédé est particulièrement précieux quand il s’agit de protéger les informations « Secret défense », surtout dans les échanges entre militaires et services spéciaux de sécurité, mais aussi pour les transactions bancaires.

La cryptographie quantique permet de distribuer une clé de chiffrement secrète, tout en assurant la sécurité de la transmission grâce aux lois de la physique quantique et de la théorie de l'information. Cette clé secrète peut ensuite être utilisée dans un algorithme de chiffrement symétrique, afin de chiffrer et déchiffrer des données confidentielles. S'il n'y a pas eu espionnage, une clé parfaitement secrète peut être extraite de la transmission, et celle-ci peut être utilisée dans tout algorithme de chiffrement symétrique afin de transmettre un message.

Latchézar Guéorguiev poursuit son récit :

Admettons qu’un accident se produit dans une centrale nucléaire ou une usine chimique, source de pollution radioactive ou de fuite de substances toxiques. Rapidement et au moyen de drones et d’un logiciel spécial, il sera possible de faire le plus rapidement possible un diagnostic de la situation et de diffuser cette information plus que sensible et cryptée à qui de droit, c’est-à-dire aux autorités spécialisées. Les plates-formes robotisées seront très fortement sollicitées, surtout quand l’accident est criminel et prémédité. Elles permettront également de contrôler l’étanchéité des murs des barrages et la stabilité des bâtiments en cas de séisme…

Et pour éviter de se croire plongé dans le sujet d’un roman surréaliste de Dan Brown, le Centre d’excellence se déclinera aussi en un laboratoire équipé des appareils les plus sophistiqués et des trois unités de simulation où seront pratiqués des tests sur de nouveaux produits de la sphère des hautes technologies, l’intelligence artificielle et la robotique.

Le site dédié aux simulations sera connecté à une base de données qui collectera les informations critiques. Elle effectuera des relevés géographiques et météorologiques à intervalles réguliers, suivra les mouvements d’objets potentiellement dangereux…Nous allons aussi mettre en place un système informatique pour simuler des évènements de crise et déclencher les actions qui s’imposent pour neutraliser les menaces, réduire les dégâts et liquider les conséquences. Nous prévoyons aussi un ensemble d’instruments logiciels, une boîte à outils en quelque sorte, qui seront utilisés en fonction de la situation concrète.

Récit : Sonia Vasséva


Tous les articles

"Le meurtre de l’impossible" – un livre consacré à l’alpiniste bulgare Boyan Petrov

En hommage au grand alpiniste bulgare, un recueil “Le meurtre de l’impossible” a été présenté. Le livre a été écrit par la légende italienne de l’alpinisme Reinhold Messner. Il y a rassemblé 30 publications dans lesquelles des escaladeurs bien..

Publié le 16/02/19 à 10:15

La peinture au vin : une technique oubliée, revisitée par l’artiste Maya Petrova

Quant il aime quelque chose, l’artiste trouve toujours le moyen de l’exprimer, de le montrer, et la peinture, grâce à ses multiples facettes lui offre toute la latitude d’expérimenter, de donner  libre cours à son imaginaire. Il y a deux ans,..

Publié le 15/02/19 à 10:54

Trifon Zarezan, la fête des vignerons, de la convivialité et la bonne humeur

Le 14 février, c' est la fête de l’amour, appelée aussi la Saint Valentin dans de nombreux pays. En Bulgarie selon la tradition c’est la fête des vignerons et du vin, le 14 février est la Saint Trifon –Zarezan, le jour où l’on va au vignoble tailler la..

Publié le 14/02/19 à 12:42