Le chœur ELITSA : 30 ans contre vents et marées !

Photo: archives personnelles

2018 est l’année du 30e anniversaire du chœur féminin « ELITSA », dont l’histoire est émaillée de concerts, tournées et enregistrements de centaines de chansons. Sans oublier les deux albums déjà en vente et un troisième en préparation qui sortira courant 2019. Nous avons rencontré une de ses choristes, Tsvéti Kanéva pour nous en dire plus :

Notre chœur a vu le jour il y a 30 ans, une époque assez difficile et trouble, celle du début des changements démocratiques en Bulgarie. Au début, nous faisions partie d’un espace de culture, mais nous avons perdu son soutien au lendemain des changements en 1989. Et comme nous ne voulions pas arrêter, nous avons cherché de nouveaux sponsors. Nous n’étions pas très riches, mais nous louions de salles, nous payons des chefs de chœur. La première qui nous a fait confiance est Maria Yovtchéva, avec laquelle nous avons formé un chœur à qui nous avons donné le nom « Elitsa ». Nos répétitions avaient lieu dans des salles très peu chauffées, sans électricité même, sans piano, mais ces conditions ne nous ont pas découragées. Et chacune des choristes se perfectionnait dans le respect de l’autre et pour que le chœur ne disparaisse pas…

Depuis 2 ans, c’est Dimitar Stoyanov qui a repris les rênes du chœur « Elitsa » :

Notre précédente cheffe de chœur Galia Pétkova m’a invité plus d’une fois à la remplacer pendant les répétitions. Nous avons fait nos études ensemble à l’Ecole de Musique puis au Conservatoire de Sofia. Et c’est de cette époque que datent mes premiers échanges avec le chœur « Elitsa ». Nous avons vite sympathisé avec les choristes, puis Galia est partie pour une autre destination, et tout naturellement, j’ai pris sa place. J’ai un petit peu changé le mode de travail, ensemble avec les choristes nous avons renouvelé notre répertoire. Mais nous avons aussi revisité certains chants plus anciens. Bref, nous avons misé sur la diversité dans la rigueur !


C’est Dotchka Dimitrova qui est aujourd’hui la présidente du chœur « Elitsa » en charge de ses concerts et tournées en Bulgarie et à l’internationale. Ainsi les choristes ont reçu de nombreux prix et ont chanté sur les scènes de Macédoine, Serbie, Turquie, Monténégro, Italie, Allemagne, Pays-Bas, entre autres. A Limbourg en Allemagne, lors du “Harmonie festival”, le chœur s’est produit à trois reprises. Le "Tonen festival” aux Pays-Bas est aussi un des grands forums de la musique traditionnelle auquel le chœur participe régulièrement, une occasion de régler sa montre sur les autres artistes du monde entier…


Tous les articles

Une collection sublime de tabliers traditionnels bulgares du XIXe-XXe siècle….

Les tabliers traditionnels ont joué un rôle important dans la vie des femmes. De simples v êtement s de protection constitué s d'une pièce d'étoffe ou de matière souple, munie d'attaches et s'appliquant sur le devant du..

Publié le 16/02/19 à 08:15

SOURVA, le rituel de début d’année qui purifie le corps et l’esprit…

Depuis 2015, l’UNESCO a inclus dans la Liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO la fête folklorique bulgare « Sourva » et le festival populaire « Sourva » dans la région de Pernik. « Sourva » est un..

Publié le 24/01/19 à 13:39

Une équipe française tournera un documentaire sur la tradition “Sourva”

Une équipe de télévision française de la ville de Toulouse tournera un documentaire sur la fête traditionnelle “Sourva” dans le village de Leskovec, région de Pernik. Les journalistes étrangers travaillent sur un projet européen consacré aux..

Publié le 12/01/19 à 10:30