Les accusations de corruption se rapportant à la rénovation de la Promenade de Sofia se poursuivent

Photos: BGNES

La semaine dernière s’est terminée et celle-ci débute par un scandale qui ne cesse de s’exacerber, et qui a éclaté entre la députée PS Eléna Yontchéva et le ministre de la Culture Boil Banov, suite à des accusations adressées par la députée au ministre pour des abus de pouvoir lors des travaux de rénovation du centre-ville de la capitale bulgare connue comme la Promenade de Sofia. Hier, Yontchéva a confirmé ses accusations et déclaré que les enregistrements qu’elle avait rendus publics et dans lesquels l’ancien vice-ministre de la Culture et actuel ministre Boil Banov conseille son interlocuteur représentant l’exécutant des travaux comment faire pour que soit prolongé le délai d’exécution de ces derniers et que soient ainsi évités les éventuels dédits devant normalement être revendiqués par le ministère en raison du retard du projet, étaient absolument authentiques. Encore hier, Banov a de son côté déclaré sur sa page officielle de Facebook que ces mêmes enregistrements avaient été manipulés, que leur auteur l’avait racketté depuis déjà quatre ans mais qu’il ne l’avait pas signalé car le racket n’aurait pas été direct. Dans son interview accordée hier, Eléna Yontchéva a promis de déposer aujourd’hui à l’Office européen de lutte contre la fraude (OLAF), ainsi qu’au parquet, les signalements et les preuves relatifs aux fraudes prétendues. En réalité le parquet s' est déjà saisi de ette affaire et a engagé une vérification suite à quoi Yontchéva a été interrogée vendredi dernier.

Le premier ministre décline cependant tout commentaire mais hier il s’est toutefois exprimé en qualifiant les accusations de « fake news » et a prévenu que « si on ne mettait pas fin à cette confrontation, elle allait nuire aussi bien aux uns qu’aux autres lors des élections européennes ». Le sujet en question fait la Une des médias bulgares. Le quotidien Séga rappelle que « Les contribuables ont payé super cher la rénovation de la Promenade ». Selon ce quotidien, pour ne pas devoir rendre de l’argent à l’UE, le ministère de la Culture avait payé pour des travaux qui n’avaient pas été terminés, en dépensant supplémentairement par la suite des millions pour des travaux de finition et de nouvelles conduites d'eau. Des documents dont disposerait Séga auraient découvert de nombreuses « particularités » favorisant la société de l’exécutant des travaux et qui seraient clairement au détriment du commanditaire en la personne du ministère de la Culture. Le site Mediapool met pour sa part l’accent sur le fait que quatre jours après que le scandale ait éclaté, le premier ministre Borissov refusait toujours de commenter le sujet et avait conseillé les politiques de « peser leurs mots ». Il convient de souligner qu’en raison très probablement de la complexité de l’affaire et dans l’attente des résultats de l’enquête, la plupart des journaux préfèrent ne citer que les déclarations d’Eléna Yontchéva et du ministre Banov sans forcément faire des commentaires particuliers.

Version française : Nina Kounova


Tous les articles

L’imagination et l’art de la décoration des oeufs de Pâques

Les œufs peints, quel meilleur symbole des Pâques orthodoxes - fête de la renaissance et de la lumière ! Les anciennes traditions des œufs peints reviennent au goût du jour, des techniques nouvelles apparaissent et les mains habiles des femmes..

Publié le 25/04/19 à 10:50

L’école bulgare de Lisbonne fête Pâques avec des œufs peints et de la bonne brioche

Reconnaître la patrie dans les mots énoncés d’une voix dans la langue maternelle, les leçons, les impressions transmises par des étrangers et la dessiner en esprit, parée des couleurs sublimes de l’arc-en-ciel. L’école des milliers d’enfants..

Publié le 25/04/19 à 09:45
Стево Пендаровски и Гордана Силяновска Снимки: БГНЕС

Kaléidoscope des Balkans

Un second tour incertain de l’élection présidentielle en Macédoine du Nord Moins de 42% de participation au premier tour de la présidentielle en Macédoine du Nord pour les 1 800 000 électeurs inscrits sur les listes électorales. 4%..

Publié le 23/04/19 à 10:40