Des "Archives vivantes" lèvent le voile sur l’adhésion de la Bulgarie à l’Union européenne

Depuis 2007, la Bulgarie fait partie de l’Union européenne et c’est une page aussi curieuse que passionnante dans la récente histoire du pays, qui a donné une idée originale à l’Institut de diplomatie auprès du ministère des Affaires étrangères et du Centre d’excellence « Jean Monnet » auprès de la faculté des Etudes européennes de l’Université « Saint Clément d’Ohrid » de Sofia. Il s’agit notamment de la mise en place d’Archives nationales du processus d’adhésion de la Bulgarie à l’UE, projet qui a vu le jour en 2018, sous forme d’une série d’interviews de 40 personnalités illustres qui ont contribué à l’intégration européenne de la Bulgarie, il y a presque 12 ans. Dans leur travail, les auteurs du projet sont mus par la ferme conviction que l’adhésion à l’Union européenne est un évènement-clé de l’histoire de la Bulgarie, qui déterminera l’orientation de son développement pour les décennies à venir…

Dans le cadre de ce projet ambitieux, l’Institut de diplomatie a organisé une table ronde sur le thème « L’Union européenne : passé, présent et avenir », en présence de nombreux étudiants, participants directs aux pourparlers d’adhésion dans les années 90 du siècle dernier, des diplomates, experts et chercheurs de différents instituts, qui continuent à œuvrer pour l’avenir européen de leur pays. 

Nous tous, nous avons fourni beaucoup d’efforts, de volonté et d’enthousiasme, pour que le processus aboutisse. Notre appartenance à l’Union européenne n’est pas donnée, ni acquise facilement, nous faisons profiter de ses fruits les jeunes d’aujourd’hui grâce, entre autres au programme ERASMUS , nous a confié Ingrid Chikova, professeur à la faculté des Sciences européennes à l’Université de Sofia, et d’ajouter :

Cette idée d’archiver les différentes interviews et articles pour les mettre à la portée de tous ceux qui veulent se documenter sur le sujet a demandé un gros travail et des heures de lecture et de sélection de textes. Nous étions aussi motivés et persévérants que lorsque nous préparions à tous les niveaux l’entrée de la Bulgarie dans l’Union européenne. Espérons que cette ardeur et ce sérieux se poursuivront dans les mois à venir, avec les préparatifs de la Bulgarie à son entrée dans la zone euro.

A la conférence sur les „Archives vivantes“ a participé l’ambassadrice Bisserka Bénichéva, qui a joué un rôle important dans le processus de pré-adhésion dans les années 90 du sicèle dernier.

Je faisais partie de la délégation bulgare en 1992, lorsque nous négocions l’entrée de la Bulgarie dans l’Union européenne, puis nous avons préparé toute la documentation nécessaire, nous avons mené les pourparlers chapitre par chapitre de l’acquis communautaire, jusqu’à la finalisation du processus. Mon émotion a été la plus forte en décembre 1992, lorsque nous avons signé l’Accord d’association, le premier traité qui ouvrait la voie à notre adhésion effective. Cela s’est passé au lendemain de la chute du mur de Berlin et nous étions animés par un enthousiasme qui frisait l’euphorie…Nous avions le sentiment d’écrire la nouvelle histoire du pays pour faire en sorte que nos enfants vivent mieux. Je me souviens, nous étions 15 à négocier, et le chef de la délégation de la Commission européenne a porté un toast en disant « Vous avez bien mérité une coupe de champagne ! » A suivi une période de déception et d’amertume, lorsque les premières négociations ont été engagées avec 6 pays, dont la Bulgarie ne faisait pas partie. Il a fallu attendre 5 longues années. Nous faisions scrupuleusement notre travail, conscients de ne pas mériter ce retard. Et voilà que 1999 est arrivée et les choses se sont précipitées. Il y a eu la crise au Kosovo et l’adoption du Plan de paix pour mettre un terme au conflit dans ce petit pays. La réunification de l’Europe est devenue inévitable comme garantie pour la stabilité et la sécurité, surtout après la fin de la guerre froide. Une prise de conscience collective et un juste retour des choses…

Récit : Sonia Vasséva

Photos: BGNES


Tous les articles

L’incinération des déchets de Sofia soulève des questions qui nagent dans le brouillard…

L’incinération des déchets de Sofia est à l’étude de la part de la municipalité et de la société de Chauffage urbain de Sofia depuis 2008. Toutefois, la mairie de Sofia n’a pas tenu compte des évolutions positives dans la législation concernant la..

Publié le 14/10/19 à 13:16
Foto: EPA/BGNES

Kaleidoscope des Balkans

L’Albanie, la Serbie et la Macédoine du Nord se préparent pour le « petit Schengen » A Novi Sad le président serbe Alexandre Vucic et les premiers ministres de la Macédoine du Nord et de l’Albanie Zoran Zaev et Edi Rama sont..

Publié le 14/10/19 à 12:34

Une compagnie bulgare parmi les leaders mondiaux des plateformes de formation

Dénicher un investisseur prêt à financer des sessions de formation n’est pas facile. C’est pourtant justement cela qu’a réussi à faire la compagnie bulgare Coursedot, en attirant en 2016 des investissements du fonds "Eleven", soutenu à cette..

Publié le 13/10/19 à 09:55