Un tiers des Bulgares n’ont pas les moyens de se chauffer correctement

Photo: BGNES

La presse en Bulgarie accorde une grande attention aux données d’Eurostat selon lesquelles 36.5% des Bulgares ne peuvent pas se permettre un chauffage normal de leur logement. Cet indice range la Bulgarie à la première place dans l’UE, suivie de la Lituanie (où 29% des citoyens ne disposent pas d’assez d’argent pour se chauffer normalement), la Grèce (26%), Chypre (23%) et Portugal (20%). Pour toute l’Union européenne on n’enregistre que 8% de ménages incapables de rester au chaud à la maison. Les plus nantis sont les habitants du Luxembourg, Finlande, Suède et Autriche.

Dans le même temps, plus de 3/5 de la population bulgare (61.7%) ont des difficultés à boucler les fins de mois mais la Bulgarie cette fois-ci n’est pas à la première place mais deuxième après la Grèce (76.8%). Les difficultés financières font aussi partie du quotidien de la moitié des ménages en Croatie (51.4%) et Chypre (59.8%)

Dans les 28 pays de l’Union européenne, 20% de la population aux revenus les plus élevés touchent plus d’un tiers des revenus enregistrés dans les différents pays. En Bulgarie ce taux est le plus important – les 20% les plus aisés touchent 44.2% de tous les revenus. Qui plus est, les revenus des plus aisés augmentent plus vite que ceux des démunis. En Bulgarie, Suède, Chypre et Lituanie la part des revenus des 20% les plus aisés a augmenté de plus de 2% en l’espace de 4 ans. Sur la même période dans plusieurs pays de l’UE la part des plus fortunés diminue ce qui signifie que le montant des salaires les plus bas augmente plus vite, notamment en France et en Grande-Bretagne. On trouve dans ce groupe également la Croatie, la Pologne et la Slovaquie. Le journal « Banker » ajoute de nouvelles nuances au tableau financier peu réjouissant des Bulgares en rappelant que selon les prévisions des syndicats publiées ces derniers jours, les ménages à difficultés énergétiques deviendront plus nombreux car en 2019 on observe une hausse des tarifs du gaz et de l’électricité dans l’industrie. Des hausses des prix du pain, de la viande et des produits laitiers sont également attendues. Selon Eurostat ces produits constituent l’essentiel du panier (30%) de la ménagère bulgare en 2017.

Version française : Vladimir Sabev


Tous les articles

L’incinération des déchets de Sofia soulève des questions qui nagent dans le brouillard…

L’incinération des déchets de Sofia est à l’étude de la part de la municipalité et de la société de Chauffage urbain de Sofia depuis 2008. Toutefois, la mairie de Sofia n’a pas tenu compte des évolutions positives dans la législation concernant la..

Publié le 14/10/19 à 13:16
Foto: EPA/BGNES

Kaleidoscope des Balkans

L’Albanie, la Serbie et la Macédoine du Nord se préparent pour le « petit Schengen » A Novi Sad le président serbe Alexandre Vucic et les premiers ministres de la Macédoine du Nord et de l’Albanie Zoran Zaev et Edi Rama sont..

Publié le 14/10/19 à 12:34

Une compagnie bulgare parmi les leaders mondiaux des plateformes de formation

Dénicher un investisseur prêt à financer des sessions de formation n’est pas facile. C’est pourtant justement cela qu’a réussi à faire la compagnie bulgare Coursedot, en attirant en 2016 des investissements du fonds "Eleven", soutenu à cette..

Publié le 13/10/19 à 09:55