Paris et les quais de Seine dans une rétrospective du peintre Ivan Tabakov…

4
Ivan Tabakov, "Paris sur Seine", années 60 du 20e siècle

La Galerie d’Art « Laurent » de Sofia met à l’honneur un peintre qui fait partie de la pléiade des classiques bulgares. A partir d’aujourd’hui et pendant un mois, les visiteurs pourront admirer les toiles d’Ivan Tabakov, sur le thème de Paris et de la Seine…

Le critique d’art, Ludmil Vessélinov nous donne les détails de l’exposition :

"C’est une invitation à flâner sur les quais de la Seine à la découverte de Paris, la ville lumière et les toiles de Tabakov sont remarquables…Mais la rétrospective nous transporte aussi en bord de mer, à Sozopol, sur la côte Sud de la mer Noire, sans oublier la formidable collection de natures mortes de l’artiste…"

"Ivan Tabakov est né en 1901 dans la famille de Boris et Névenka Tabakov. Dès sa plus tendre enfance, il découvre l’univers de la musique, mais au bout du compte c’est la peinture qu’il choisit et à laquelle in consacre sa vie. C’est ainsi qu’il se retrouve dans la classe des professeurs Nikola Ganouchev et Nikola Marinov à l’Académie des Beaux-Arts. En 1926, il part pour la France, craignant les répressions à cause de ses idées de gauche. Il vit à Paris jusqu’en 1932 où il poursuit ses études tout en commençant à exposer ses œuvres. En 1930 et 1931, il participe avec deux de ses portraits au Salon d’automne à Paris, et un an plus tard, il expose au Salon des artistes indépendants.

Ivan Tabakov, Portrait de femme et portrait d'Elisavéta Bagriana

Pour la galerie « Laurent », nous avons sélectionné un portrait de femme emblématiques pour son œuvre, mais aussi quelques natures mortes et paysages…"

Ivan Tabakov, Nature morte bigarrée, années 60 du 20e siècle

De retour de Paris, Ivan Tabakov se découvre une passion pour les paysages marins, certainement sous l’influence de ses amis et peintres marins Alexandre Moutafov et Mario Jékov. En 1993, il inaugure la première de ses 30 expositions en Bulgarie, avec des toiles de sa période parisienne, mais aussi des portraits et des tableaux de la vie à la campagne. En plus de s’inspirer de la réalité bulgare, Ivan Tabakov voyage à travers le monde et ses toiles sont bien accueillies. En 1942, à la Biennale de Venise, il expose un portrait de l’écrivain Guéorgui Raychev, qui lui vaut une critique élogieuse de la presse italienne. Quant à l’Académie des Beaux-Arts de Milan, elle en fait son membre d’honneur.

Ivan Tabakov, Rochers de Sozopol, années 40 du 20e siècle

"Ivan Tabakov laisse une trace durable par ses portraits et ses paysages et l’on sent sa forte influence de l’impressionnisme. Je pense même que c’est le peintre qui cherche sans cesse la lumière. A l’Académie Julian à Paris, il est dans la classe d’Albert Besnard et de Marcel André Baschet qui lui font redécouvrir les techniques occidentales du portrait, du paysage et des natures mortes. Ivan Tabakov est un artiste extrêmement talentueux dont les prestigieuses académies européennes ont permis d’aiguiller le talent sur le chemin de la perfection."

Ivan Tabakov, Quai, années 40 du 20e siècle

Et c’est vrai que ses toiles vibrent de couleurs, alternant les clairs obscurs, l’expressivité lumineuse ou les tonalités sombres. Ivan Tabakov nous a quittés en 1977 et malheureusement, pendant des années, son œuvre tombe aux oubliettes. D’où l’idée de la galerie « Laurent » de dépoussiérer ses toiles pour les montrer au public dans tout leur éclat. Car c’est un artiste-peintre dont la Bulgarie a toutes les raisons d’être fière…

Récit : Sonia Vasséva

Crédit photos: Galerie "Laurent"

Galerie

Tous les articles

Un fonds spécial assurera la promotion du patrimoine culturel et historique des pays d’ESE

Un Fonds permanent de coopération en matière de culture sera constitué par les pays d’Europe du Sud-Est (ESE). La décision a été prise lors d’une réunion du Conseil des ministres de la Culture de l’ESE qui a été présidé pendant l’année dernière..

Publié le 20/05/19 à 12:26

"Un livre – plusieurs éditions"

A l’occasion de la fête de l’écriture slave, de l’éducation et de la culture bulgare le 24 mai, la bibliothèque régionale “Dora Gabe” de la ville de Dobrich présente quelques-unes des plus précieuses œuvres littéraires qu’elle possède grâce à l’exposition..

Publié le 19/05/19 à 09:30

Une exposition de photographies nous initie aux couleurs et à la culture de l’Asie

L’exposition de photographies « La magie de l’Orient » est abritée par le Palais national de la culture sur un de ses espaces en plein air – « Le ponts des amoureux”. On pourra y voir des photos du quotidien, de la culture et de la nature de 17 pays..

Publié le 18/05/19 à 09:40