18 avril – Journée internationale du patrimoine culturel et historique

La Mer Noire dévoile peu à peu ses secrets

L'épave d'un voilier de l'époque de l'Empire ottoman (XVIII s.), à une profondeur de 301 m. près du littoral sud

La Mer Noire occupe la frontière Est de la Bulgarie et ce n’est pas par hasard que le peuple raconte beaucoup de légendes sur cette mer. Selon une de ces légendes la mer serait "noire" en raison des nombreux naufrages dont elle serait à l'origine. Quels sont les secrets que cachent les eaux de la Mer Noire ? Cette question se pose le milliardaire Hans K. Rausing, l*fondateur de la “Expedition and Education Foundation”. En cherchant une réponse, Rausing met sur pied et sponsorise le "Black Sea MAP" – un des plus grands projets d’archéologie maritime dans le monde. Le prof. John Adams de l’université de Southampton est désigné chef du projet. Selon les plans initiaux le projet devait être réalisé en Turquie. Mais après des problèmes avec la bureaucratie turque, l’équipe prend la décision de mener les travaux d'exploration dans les eaux territoriales bulgares de la Mer Noire. La Bulgarie résout rapidement les questions administratives en donnant le feu vert aux explorations qui se poursuivent de 2015 à 2017. La direction bulgare du Black Sea MAP  est confiée au professeur agrégé Ludmil Vagalinski, directeur à cette époque de l’Institut national d’Archéologie avec musée au sein de l’Académie bulgare des Sciences, et au Dr Kalin Dimitrov du Centre d’archéologie sous-marine à Sozopol. Pour leurs recherches les scientifiques utilisent des appareils de pointe installés sur une plate-forme télécommandée qui évolue près du fond de la mer. Des informations sur des naufrages et des changements du niveau de la Mer Noire après la fin du dernier Age de glace sont collectées.

Activités archéologiques sous-marines lors des fouilles à proximité de Ropotamo: creusage avec éjecteur d'eau; amphore du début de l'époque byzantine in situ en carré; ancre moyenâgeuse découverte en position stratigraphique en carré; tournage photogrammétrique avec 5 caméras.
Selon Kalin Dimitrov, les contours de la côte bulgare de la Mer Noire sont fortement modifiés à cette époque:

Снимка« Le niveau de la Mer Noire enregistre un minimum situé à une profondeur de 100 mètres à l’Age de glace. A cette époque une grande partie des eaux de l’hémisphère septentrionale gèlent. A l’étape suivante lors de la fonte des glaces le niveau de la mer monte mais la liaison avec le détroit du Bosphore reste coupée. Il existe probablement une période au cours de laquelle la Mer Noire était douce car les quantités des eaux qui s’y jetaient étaient plus importantes que celles de l’eau évaporée. En fait, à un moment donné cette mer avait un niveau supérieur au niveau de la Méditerranée. Le Bosphore a été débloqué laissant passer des quantités d’eau dans la Méditerranée. Ensuite, avec la fonte des glaces, le niveau de l’océan mondial augmente et le processus s’inverse. La Mer Noire devient une mer d’eau salée ».

Les explorateurs ont été le plus impressionnés par:

« Le grand nombre des bateaux de bois qui ont coulé pendant presque toute la période historique de la Mer Noire et le bon état dans lequel ils se trouvent, - confie Kalin Dimitrov. – Au cours de la 2e et la 3e année nous avons étudié 61 bateaux qui datent de la présence de colonisateurs grecs sur le littoral bulgare de la mer jusqu’au 19e siècle. Les épaves de ces bateaux sont à une profondeur de plus de 2 km jusqu’à 40-50 m dans deux grandes zones que nous avons explorées. La première est située le long du littoral méridional, la deuxième se trouve à proximité de la côte septentrionale en suivant le tracé du gazoduc avorté « South Stream ».

L'épave d'un vaisseau de commerce à deux mâts (XIII s), découverte à une profondeur de 1100 m. à l'est de Varna
L’âge des bateaux coïncide avec les découvertes archéologiques sur la terre ferme. Ceci permet de juger des pics du développement économique de la zone de la Mer Noire – pendant l’époque romaine et les premières années de l’époque de Byzance, des contacts avec l’Europe Occidentale enregistrés pour la première fois selon les naufrages au 13e siècle. Et Dimitrov de continuer:

« Le plus ancien naufrage que nous avons exploré a été appelé “Le bateau d’Ulysse”. Il s’agit d’un vaisseau du début du 4e siècle avant J.C. qui est situé à une profondeur de 1 700m dans la zone septentrionale. Il s’agit probablement d’un bateau de guerre ou bien d’un navire commercial En il fait il est identique au bateau qu’on peut voir sur un vase antique grec avec des figures noires très connu qui est dans le British Museum. Les dessins sur ce vase décrivent les aventures d’Ulysse en passant près des sirènes ».



Parallèlement aux explorations des épaves des bateaux au large, il a été donné le coup de départ à un projet de fouilles sur un site archéologique découvert pendant les années 70 du siècle passé près de l’estuaire du fleuve Ropotamo – une localité du début de l’Age de bronze.

Les chercheurs espèrent que toutes ces recherches ne mettront pas fin aux explorations sous-marines des trésors archéologiques de la Mer Noire, que de nouveaux sponsors privés seront trouvés et qu’ils offriront leur soutien à la poursuite du projet "Black Sea MAP".

Version française: Vladimir Sabev
Photos: Black Sea MAP / Centre d'archéologie sous-marine, Sozopol

Tous les articles

Ephéméride: Saint Jean de Rila

Le 19 octobre le peuple bulgare et l’Eglise orthodoxe rendent hommage à Saint Jean de Rila (876-946). Jusqu’à l’âge de 25 ans c’est un simple berger. Il devient moine et il prêche dans le pays sous le règne du roi bulgare Petar I. Vers la fin de..

Publié le 19/10/19 à 08:45

Ephéméride: Sainte Zlata de Maglen

Il est une sainte qui, sur toutes les icônes orthodoxes, est représentée v êtue du costume traditionnel bulgare  –  Sainte Zlata de Maglen. D’après son hagiographie, elle aurait vécu au 18e siècle à Slatino, un petit village..

Publié le 18/10/19 à 12:52

Première présentation en public du Psautier de Tomić

Le "Psautier de Tomić" – un des manuscrits les plus précieux du Moyen-âge, arrive pour la première fois à Sofia. Le manuscrit du « Deuxième siècle d’or » de la Bulgarie est conservé plus d’un siècle par le Musée d’Etat d’histoire de Moscou et..

Publié le 12/10/19 à 09:05