6 mai : page de l’histoire de la marine bulgare

A l’occasion du 6 mai, Journée de la bravoure et Fête de l’Armée bulgare, le Musée national d’histoire militaire ouvre par tradition ses portes aux visiteurs qui auront la possibilité d’entrer dans la cabine du pilote d’un hélicoptère MI-8, ainsi qu'au département de gestion d’un complexe de missiles 2K52 Frog (Roquette Non-guidée Tout Terrain) « Luna-M » et de la radio altimètre mobile PRV-11 « Verchina ». Les amateurs de l’histoire bulgare pourront également visiter gratuitement l’exposition sur « l’histoire de la marine » consacrée au 140ème anniversaire des Forces navales de la République de Bulgarie. Y sont présentés des objets peu connus, des documents et des cartes des archives du Musée national d’histoire militaire et de sa filiale de Varna.


On y peut voir entre autres des objets ayant appartenu au yacht « Alexandre I », des distinctions de Gustave Carlson – le premier plongeur professionnel de la flotte danubienne, ainsi que des vestiges du torpilleur « Draski » (audacieux) ayant remporté la première victoire de la Marine militaire bulgare.


L’histoire de notre exposition commence à Roussé par les premiers navires que lègue à la Bulgarie l’Empire russe après la Libération du pays du joug ottoman – raconte la directrice du Musée, Sonia Penkova. – L’élargissement de la flotte à la fin du XIXème siècle par une Partie maritime à Varna constitue un pas décisif en direction de la transformation de la Bulgarie en Etat maritime.

La Marine militaire bulgare réussit à protéger le littoral bulgare conjointement avec l’artillerie côtière dans les guerres de libération nationale et de réunification. C’est grâce à elle que les grands ports bulgares n’ont pas été détruits. Le nombre des victimes suite aux bombardements des escadrons turcs et russes a aussi été réduit au minimum.

Les vestiges du navire ennemi russe « Lieutenant Pouchtchine » qui se heurte à une mine bulgare en 1916, ainsi que la bombe à eau et la sirène du navire découvertes en 2010 dans la baie de Varna témoignent des combats menés pendant la Première guerre mondiale sur le littoral bulgare.


De l’époque de la Seconde guerre mondiale sont restés le pavillon du mouilleur de mines « Mesta » - faisant partie de la Flotte de la mer Egée, ainsi qu’un appareil photo de l’hydravion Arado 196-A. Les uniformes exposés datant des années de la Guerre froide à nos jours, ainsi que des objets du sous-marin « Nadejda » (Espoir) évoquent l’histoire de l’évolution de la Marine militaire bulgare après 1989.


Aujourd’hui encore, le rôle des Forces navales du pays est extrêmement important – souligne leur Commandant, le contre-amiral Mitko Petev :

D’une part la Marine fait partie du système de défense de l’Etat et garantit la souveraineté maritime du pays, ainsi que l’usage des eaux territoriales qui occupent un tiers du territoire du pays. D’autre part, les forces navales ont des effets économiques directs sur le bien-être du peuple car garantissant la libre circulation de personnes et de marchandises par mer. Nous avons également mis en place un système de sécurité relatif à la marine marchande. La Marine militaire bulgare est également une institution qui garantit le respect des engagements internationaux de la Bulgarie.

Aux dires du contre-amiral Petev, les Forces navales bulgares ont toujours été aux côtés du peuple bulgare aussi bien en temps de guerre que de paix. Des officiers qui ont servi dans la Marine militaire, ainsi que des cadets de l’Ecole de la marine occupent actuellement des postes clés dans la science et de l’enseignement, tout comme ils participent à la gouvernance du pays et travaillent également dans des institutions internationales. C’est pourquoi l’intérêt des jeunes gens désireux de faire carrière dans ce domaine demeure toujours très important.

Plus encore, à l’heure actuelle nous disposons aussi d’une aviation navale très moderne, ainsi que de moyens de surveillance des espaces maritimes. L’acquisition de nouveaux navires est également prévue. Tout cela garantit une bonne réalisation des jeunes gens qui voient leur avenir professionnel dans le domaine de la Marine. 

Version française : Nina Kounova

Photos: Darina Grigorova, BGNES et militarymuseum.bg

Tous les articles

La libération apporte la mode européenne à ces dames de Tarnovo

La libération de la Bulgarie de la domination ottomane donne son feu vert à moult événements et phénomènes qui marqueront notre choix civilisationnel. L’adoption de la Constitution de Tarnovo incarne l’esprit des lois qui présideront à..

Publié le 15/06/19 à 08:15

Samokov – ville des traditions de la Renaissance

Dans le passé récent, la ville de Samokov a été connue comme centre de la culture, de l’éducation et de l’iconographie. La principale impulsion dans son développement est cependant donnée par l’activité d’extraction de minerai de fer qui est..

Publié le 13/06/19 à 14:11

Des dinosaures en Bulgarie ?

A l’époque préhistorique, la Terre a été peuplée par d’énormes reptiles. Et bien que les scientifiques aient longtemps prétendu que le territoire de la Bulgarie d’aujourd’hui avait représenté un fond marin, il s’est avéré qu’il y..

Publié le 09/06/19 à 08:20